Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Zeitgeist

Tangerine Dream › Zeitgeist

cd | 4 titres | 24:33 min

  • 1 Rubycon 2010 (2010 remix) [ 6:32]
  • 2 Zulu [ 8:29]
  • 3 Order of the Ginger Guild 2010 (2010 remix) [ 4:00]
  • 4 Norwegian Wood [ 5:32]

line up

Edgar Froese (synthés, claviers, guitares, percussions et FX)

chronique

Lancé lors de la tournée Européenne du Dream en Mars et Avril 2010, Zeitgeist est le 5ième Mini Cupdisc de la série Cupdisc. Une série qui totalise déjà 8 parutions depuis le tout premier Cupdisc (One Time One) paru en 2007. Est-ce qu’Edgar serait à court d’idées? Il semblerait, car ce Mini Cupdisc offre 2 remixes, une reprise (déjà la 4ième) d’un titre des Beatles et une seule nouveauté. C’est un petit CD bien mignon qui rentre doucement dans l’oreille comme une bonne brise dans une période de canicule. Mais attention, mignon veut dire mignon! Quelque chose de bien fait, qui s’écoute sans pour autant crier au génie. Faut mettre leurs choses en perspective et comprendre que l’aventure Tangerine Dream est devenue une histoire de gros sous avec quelques coups de génie parsemés sur une longue route remplie par un manque d’imagination et d’inspiration. " Rubycon 2010 " fait peau neuve. Après une intro bourrée de sonorités hétéroclites, la lourde séquence qui nous est tant familière bondit avec ses accords débridés qui façonnent une nerveuse rythmique chaotique accompagné d’un synthé un peu plus délicat. La grande force de ce remixe est sans doute la reconstruction des séquences et percussions qui sont plus violentes et tapageuses en milieu de parcours. Pour ce qui est du reste, " Rubycon 2010 " offre une sonorité actualisée où l’on saisit vraiment les orientations à venir du trio Baumann, Franke et Froese. C’est bon mais était-ce nécessaire? Moi j’aime toujours autant l’original. " Zulu" est la nouveauté de ce Mini Cupdisc. Et lorsque je dis nouveauté, c’est avec une vague hésitation tant j’ai l’étrange impression d’être en terrain entendu. Est-ce de la période de Tyranny Of Beauty? Lily on the Beach ou Destination Berlin? Car le jeu des séquences est assez lourd même si fluide et est aussi près de la série Hiroshima. J’hésite car ça sonne tellement comme tout ce qu’Edgar a fait depuis près de 15 ans. C’est bon mais pas vraiment génial, surtout que ça précède un autre remix en " Order Of The Ginger Guild 2010 " qui est vraiment très près des airs de " Zulu", exception faite des chœurs Africains. J’aime bien cette lourdeur séquencée qui siège en plein milieu du titre, mais je ne suis pas vraiment un connaisseur de cette époque de TD (1997) pour en tracer un parallèle crédible. Disons que c’est du gros synth pop-rock. "Norwegian Wood" est une solide version enregistrée en studio, en lieu de l’interprétation en concert que l’on retrouve sur Under Cover-Chapter One, et c’est toujours aussi bon. Il n’y a pas grand choses à dire à propos de ce 6ième Mini Cupdisc d’Edgar Dream. C’est évident que c’est bien fait et que ça bouge pas mal. Edgar semble avoir vite saisi que les poches de sa nouvelle génération de fans semblent plus profondes que celles des vieux. Eux qui ne cessent d’espérer à quelques coups de génie du bon vieil Edgar et qui ne peuvent se résoudre à se défaire de cette vieille blonde qui nous a procuré tant de bons moments.

note       Publiée le mardi 26 juillet 2011

partagez 'Zeitgeist' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Zeitgeist"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Zeitgeist".

ajoutez une note sur : "Zeitgeist"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Zeitgeist".

ajoutez un commentaire sur : "Zeitgeist"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Zeitgeist".

Phaedream › mercredi 27 juillet 2011 - 23:06  message privé !
avatar

Après recherches et débroussaillages afin de comprendre le phénomène et la logique des CUPDISC, j’ai compris qu’il existe 2 catégories; soit le vrai CUPDISC qui contient 35 minutes où plus de musique (il en a 3 sur les 8 premières parutions des CUPDISC) et le MINICUPDISC qui semble avoir remplacé les EP ou les Singles du label Eastgate. Donc excusez si ça vous a induits en erreur mais faut avouer qu’il est assez difficile de suivre toute l’évolution des parutions de TD et d’Eastgate. La correction est apportée pour Zeitgeist et le sera graduellemnt pour les autres chroniques. Merci et encore une fois, toutes mes excuses.