Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSuper Heroines › Anthology 1982-85

Super Heroines › Anthology 1982-85

cd • 20 titres

  • 1The beast
  • 2Cry for help
  • 3Convicts
  • 4Super heroine theme
  • 5I'm not there
  • 6Red
  • 7Remember to die
  • 8Black wedding
  • 9Blue blood
  • 10Run from reality
  • 11Take a trip
  • 12Stripped of my love
  • 13A war to fight
  • 14Levels of rage
  • 15Seven years
  • 16Life goes on
  • 17Boneyard sky
  • 18B.T. lie
  • 19Children of the light
  • 20Tears of a star

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Diane (batterie), Jill Emery (chant, basse), Tish Luca (clavier), Eva O (chant, guitare), Del Mar Richardson (batterie), Sandra Ross (basse), Steve Darrow (batterie)

remarques

Titres 1-10 extraits de 'Cry for help'; titres 11-18 extraits de 'Souls that save'.

chronique

Voici presque trente ans, un combo de la scène de Los Angeles sortait son premier LP. Marchant dans la voie des Runaways qui avaient clairement démontré aux mecs que le rock ne leur appartenait plus en exclusivité, il était presque entièrement féminin et comptait en ses rangs Eva O (Christian Death, Shadow Project, Eva O Halo Experience...), se payant de plus le luxe de rejoindre illico la catégorie des pionniers du deathrock aux côtés de Christian Death, Kommunity FK ou 45 Grave. Le label Cleopatra qui a parfois de réelles illuminations a eu l'excellente initiative de rééditer en une compilation les deux premiers albums du groupe ('Cry for help' et 'Souls that save'). En se replaçant dans le contexte de l'époque, on ne sera guère surpris de remarquer l'influence du punk dans l'écriture des morceaux, notamment au niveau de l'énergie. Cependant, les ambiances sombres, les structures élaborées (bien que la formation ne soit pas encore au top de son potentiel) montrent vite que le chemin se meut dans une autre direction. Les chansons sont bien écrites avec un son proche des débuts de Christian Death, tout de basses plombées, guitares grinçantes, batteries roulantes, mais dont se détache nettement le timbre bien particulier de Miss Ortiz, rocailleux et complètement hanté; on sent également un certain soin apporté dans la construction avec des breaks, des ponts, des ralentissements ou accélérations. De véritables réussites sont à retenir telles que 'Black wedding' ou 'Remember to die' mais ce premier essai ne compte globalement pas de réelle faiblesse. Le disque suivant s'inscrit dans la continuité mais témoigne aussi de la progression, avec notamment l'arrivée de la bassiste Jill Emery (Shadow Project, Hole) qui va seconder Eva dans l'écriture. On s'éloigne davantage des racines punk, notamment de par des lignes de guitare toujours plus complexes, pour se concentrer sur l'intensité et l'obscurité des chansons. Pari gagné comme le prouvent 'A war to fight' (véritable montée en puissance vers un chaos incantatoire), 'Levels of rage' ou encore un 'Seven years' préfigurant le son macabre de Shadow Project. Malgré les qualités mentionnées, les deux points d'orgue de cette anthologie restent les deux compositions finales, l'excellent 'Children of the light' et 'Tears of a star' que l'on retrouvera sur l'album posthume, 'Love and pain', publié en 1993 par Cleopatra. On y décèle une musicalité accentuée, une production moins brute mais toujours aussi puissante, un clavier diabolique du plus bel effet et une complémentarité des chants très efficace. Pour vous la jouer chronologique, il ne vous reste donc qu'à vous acheter cette indispensable anthologie, l'écoute jusqu'à la lie puis enchaîner avec 'Love and pain'.

note       Publiée le mercredi 6 juillet 2011

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Anthology 1982-85".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Anthology 1982-85".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Anthology 1982-85".

cyberghost › mercredi 4 décembre 2013 - 01:20 Envoyez un message privé àcyberghost

Super compile ;) ça annonce effectivement déjà pas mal l'esprit de ce que sera Shadow Project, du death rock bien hargneux comme j'aime ! Et putain d'énergie... Reste donc plus qu'à tester le troisième...