Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSepultura › A-lex

Sepultura › A-lex

  • 2009 - Spv, SPV306350CD (1 cd digipack)

cd | 18 titres | 54:23 min

  • 1 A-Lex I
  • 2 Moloko Mesto
  • 3 Filthy Rot
  • 4 We've Lost You
  • 5 What I Do!
  • 6 A-Lex II
  • 7 The Treatment
  • 8 Metamorphosis
  • 9 Sadistic Values
  • 10 Forceful Behavior
  • 11 Conform
  • 12 A-Lex III
  • 13 The Experiment
  • 14 Strike
  • 15 Enough Said
  • 16 Ludwig Van
  • 17 A-Lex IV
  • 18 Paradox

enregistrement

Trama studios, Sao paulo, brésil, par Stanley Soares.

line up

Derrick Green (chant), Andreas Kisser (guitares), Paulo Jr. (Paulo Xisto) (basse), Jean Dolabella (batterie)

chronique

C'est toujours difficile de parler d'un album de Sepultura maintenant. Non pas que leur musique soit si fouillée que l'humble chroniqueur en vienne à chercher à ses mots, mais plus par l'immense division que chacun de leurs nouveaux albums produit chez les fans. Enfin, les fans, c'est vite dit. Disons plutôt que Sepultura a réussi, du fait de leur notoriété et de l'écrasante qualité de leurs premiers opus, à semer le doute dans le semblant d'objectivité que chacun de nous essaie d'avoir quand il s'agit de bêtement se demander "bon, j'aime ce disque ou pas ?". C'est vrai, c'est le seul groupe pour lequel on peut lire absolument tout et son contraire en termes de chroniques ou de commentaires. Alors ce "A-lex", qu'en dire réellement ? Et bien, de mon propre ressenti, je constate qu'il s'agit du premier Sepultura post-max, et je pèse mes mots, qui repasse régulièrement. J'entends par là, qu'il se montre suffisamment homogène pour tenir la longueur et les écoutes répétées. Dante XXI annonçait la couleur, A-lex confirme. Il y a cette pochette déjà, fabuleuse, qui n'est pas sans rappeler un certain... "Arise". Et il y a ce démarrage tonitruant "A-lex 1", intro typiquement metal avec gros riffs et roulements de toms qui lance un "Moloko mesto" complètement thrash et survitaminé rappelant "Beneath...". Sauf que voilà, on est en 2011 et niveau efficacité on reste vraiment dans la moyenne quoi. Et on se retrouve alors dans la même situation qu'auparavant, d'excellents morceaux ("sadistic values", "Forceful behavior") en côtoient de biens inutiles ("Conform" ou comment tenter de refourguer un vieux riff chugga chugga tout pourri daté cru 1997, toutes les interludes foireuses, la cover de Beethoven sans intérêt). Cela en devient carrément énervant car le disque est pavé de supers idées, on sait tous qu'ils pourraient enfin le sortir, le disque qu'on attend tous. Mais non, ils restent cantonnés dans des schémas hyper simplistes qui ne pardonnent pas quand le riff est moins bon. Dommage. Néanmoins, concédons qu'ici la qualité de l'ensemble est vraiment en augmentation et puis merde : c'est vraiment du putain de metal qu'on entend là. J'entends par là qu'il s'agit clairement de leur disque le plus hargneux et thrashy qu'ils aient fait, le nouveau batteur n'y étant clairement pas étranger. C'est simple, il éclipse complètement Igor Cavalera (ce n'est pas rien), avec un jeu bien groovy, rapide et des plans tout à fait intéressant. Et il y a ce concept aussi, basé sur orange mécanique : Inutile comme 90% des concepts. (rapide et concis, au moins je tergiverse pas, voyez.) Bref, me voilà donc bien mal à l'aise quant à conseiller ou pas cet album. De mon propre point de vue, je crois qu'il s'agit de mon album préféré post-Roots car plus metal, burné, avec des vrais solos Kisser-ien, des plans biens violents, et même des petites atmosphères sympas ("we've lost you", simpliste mais pas inintéressante), mais avouons-le, il n'y a pas de révolution comparé au précédent. Sepultura fait donc son bonhomme de chemin et continue à produire des albums de qualité, c'est indéniable, sans défrayer la barraque. Et cela semble payer, au vu de leur auditorat à nouveau en hausse, de leur placement sur les affiches etc... Pourquoi pas, en tout cas, "A-lex" tient définitivement la route et le temps. Et ça, c'est nouveau.

note       Publiée le lundi 13 juin 2011

partagez 'A-lex' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "A-lex"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A-lex".

ajoutez une note sur : "A-lex"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A-lex".

ajoutez un commentaire sur : "A-lex"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A-lex".

saïmone › samedi 7 décembre 2013 - 18:07  message privé !
avatar

Merci Bernard pour ce rappel !

hell › mercredi 15 juin 2011 - 23:25  message privé !

J'aime bien le coté brut (ou brute) de cet album qui m'a bien surpris, je ne pensais pas les retrouver à ce niveau, album qui a pas mal tourné, avant de commenter, please, écoutez plusieurs fois, sinon, c'est du blabla come d'hab du genre c'était mieux avant, on s'en branle, là on écoute cet album, et ça le fait grâve, du moins c'est ce que j'ai pensé en l'écoutant, et les extraits du nouveau à venir me font penser qu'ils feront pas mieux sur le prochain, je l'ai écouté en boucle à sa sortie avec le dernier Brutal Truth, et ça allait bien avec, ça me suffit pour dire que ça assure, si certains disent que c'est caca, tant pis pour eux, qu'ils aillent écouter pour la millionnième fois Arise

Note donnée au disque :       
saïmone › mercredi 15 juin 2011 - 18:54  message privé !
avatar

Vieux sentimental indeed

pokemonslaughter › mercredi 15 juin 2011 - 17:22  message privé !
avatar

ouais, le peu écouté me fait penser à la même chose.. ET OUI, c’est exactement ça : max ne manque plus. (il était temps)

saïmone › mardi 14 juin 2011 - 23:03  message privé !
avatar

Kairos est super à l'ancienne - pour une fois que c'est pas galvaudé - avec limite des relents quasi morbid visions (si si !), la reprise de Ministry est excellente (très SOD), Seethe déboite comme à l'époque, le flow de Derrek est dans l'esprit death black craché typique des 90's. Ca fait tellement plaisir d'écouter un groupe de thrash sans chugga ! Depuis A-lex, je constate que Max ne me manque plus...