Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMephisto Walz › IIIrd incarnation

Mephisto Walz › IIIrd incarnation

cd • 15 titres

  • 1Alexandria
  • 2Keep me from walking
  • 3Voices
  • 4The storm
  • 5Damaged and hippy
  • 6The end is near
  • 7Going under ground
  • 8Betrayal by light
  • 9When come the vultures
  • 10The beats within
  • 11One
  • 12The last stand
  • 13They roll
  • 14Cupid arrows
  • 15Rusted tambourine

extraits vidéo

informations

Bari Galvin home studio, Los Angeles, Californie, USA, 2010

line up

Bari-Bari (chant, instruments), Sara Reid (chant)

chronique

Des galères, Mephisto Walz en a connu et à chaque fois le groupe s'est relevé. Pourtant à l'annonce de la séparation de Bari-Bari et de Christianna, l'annulation de la tournée européenne qui suivit, tout laissait à craindre la fin du projet après plus de vingt ans de carrière. C'était sans compter l'instinct de phénix qui paraît caractériser le multi-instrumentiste américain; ayant déniché une nouvelle chanteuse en la personne de Sara Reid, il nous livre enfin un successeur à un 'Insidious' datant de 2004 déjà. Evidemment, un changement de voix après s'être habitué à celle de Christiana sur tant de disques surprend un peu au début mais passé ce cap, le bonheur commence. S'il n'a pas un chant particulièrement charismatique, Bari-Bari se débrouille très correctement et laisse à sa comparse (plutôt douée) la majorité des titres. Il n'a par contre rien perdu de son talent en matière d'arrangements et 'IIIrd incarnation' (titre plus que symbolique) se dévoile comme un bon album de deathrock aux mélodies riches sur lesquelles notre homme assure toute l'instrumentation, dominée par le son typique des guitares. Le groupe parvient même à se renouveler un brin tout en évoluant dans son créneau, notamment par quelques confrontations timbre masculin/timbre féminin ('Damaged and hippy'), un discret apport du synthé ('The storm', 'One'); une ou deux compositions se distinguent également par un angle plus dur, presque punk ('Damaged and hippy', Rusted tamborine') même si globalement c'est du Mephisto Walz pur jus, et plutôt dans le genre inspiré ('Alexandria', 'Keep me from walking', 'l'excellent 'Betrayal by light' ou encore 'One'). Si la production très compacte, véritable marque d'identité, ne surprend pas, elle démontre une légère faiblesse quand à l'enregistrement vocal, le chant étant un brin trop noyé dans le reste à mon goût (c'est flagrant quand écouté au travers d'un mauvais casque), avec des effets pas toujours heureux. Sara n'y perd pas trop mais la propre voix de Bari-Bari si...Le résultat ne déçoit pas pour autant, c'est un groupe en pleine possession de ses moyens qui semble prêt à s'engager dans ce nouveau volet de son existence comme en témoigne le ton direct mais raffiné de cet opus.

note       Publiée le mardi 24 mai 2011

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "IIIrd incarnation" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "IIIrd incarnation".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "IIIrd incarnation".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "IIIrd incarnation".

    Dorian Grey Envoyez un message privé àDorian Grey

    Le seul album de Mephisto Walz que je n'apprécie pas, voir même que je ne supporte pas. La faute notamment à la voie de la nouvelle chanteuse qui m'agace énormément, la ou auparavant la voie de Christianna m'enchantait.

    Aeon Envoyez un message privé àAeon

    Keep me from walking <3 Que ça fait du bien d'entendre à nouveau ce si beau groupe : )

    Note donnée au disque :