Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCaptain Beefheart & His Magic Band › The mirror man sessions

Captain Beefheart & His Magic Band › The mirror man sessions

9 titres - 76:19 min

  • 1/ Tarotplane (19:08)
  • 2/ 25th Century Quaker (9:50)
  • 3/ Mirror Man (15:46)
  • 4/ Kandy Korn (8:06)
  • 5/ Trust Us [Take 6] (7:14)
  • 6/ Safe as Milk [Take 12] (5:00)
  • 7/ Beatle Bones 'N' Smokin' Stones (3:11)
  • 8/ Moody Liz [Take 8] (4:32)
  • 9/ Gimme Dat Harp Boy (3:32)

enregistrement

TTG Studios, Los Angeles, USA octobre-novembre 1967

line up

Captain Beefheart (harmonica, chant), John French ("drumbo") (batterie), Jerry Handley (basse), Alex St. Clair (Alex St.Clair Snouffer) (guitare), Jeff Cotton (guitare)

remarques

chronique

Styles
rock
blues
Styles personnels
psychédélique > expérimental

Publié à l'origine en 1971, tâchant de réparer le mal qui avait été fait en excluant ces titres du projet que Beefheart caressait alors, cette version réédité en cd en 1999, rebaptisée "The Mirror Man Sessions", propose l'intégralité du disque, dans un ordre cependant différent, avec pas moins de cinq titres supplémentaires ! A posteriori, compte tenu des deux ovnis que Beefheart venait de nous livrer, certains seraient tentés de pointer du doigt l'absence de cette influence free jazz, ou ses poèmes surréalistes décalés qui apportent une touche personnelle indéniable. Il ne faut pas oublier non plus qu'il s'agit, ni plus ni moins, de jam sessions datant de 1968 et que, donc, le Magic Band n'en était qu'aux prémices de son évolution. Sur "Mirror Man", ce qui nous est donné d'écouter, c'est un groupe de blues rock qui se laisse complètement aller ("Mirror Man", "Kandy Korn"). Et au même titre que "Strictly Personal", il comporte de grands moments qui tiennent la route tout seul ou qui annoncent ce qui allait advenir.

note       Publiée le jeudi 9 mai 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The mirror man sessions".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The mirror man sessions".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The mirror man sessions".

Scissor Man › dimanche 16 juin 2019 - 17:26 Envoyez un message privé àScissor Man

“Black man brought the blues, Captain Beefheart wrapped it around his leg grew wings and flew off.” Mon Beefheart préféré, je recommande la version double LP de Music On Vinyl.

Note donnée au disque :       
Rastignac › mercredi 21 mars 2018 - 10:40 Envoyez un message privé àRastignac
avatar

On écoute bien, et on se dit : "putain, ils passaient du bon temps, les vieux".

dju21 › mardi 23 septembre 2003 - 18:39 Envoyez un message privé àdju21
J'ai été poil déçu après l'acquisition de Mirror Man Sessions. Etant donné que l'album est sorti après Trout Mask Replica, je m'attendais à quelque chose de plus déjanté. Maintenant, en lisant cette chronique je comprend tout à fait. On sent néanmoins les prémices de l'évolution barge et tordu du capitaine: le blues devient ici plus acide et les structures s'étirent. Je ne savais pas que le père Vliet était branché par les morceaux à rallonge. Dans cet album subsiste encore ce confort d'écoute, ce bon son rock et simple. J'adore l'écouter dans ma caisse avec son grand-frère Safe As Milk!
Note donnée au disque :