Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEskorbuto › Eskizofrenia

Eskorbuto › Eskizofrenia

cd • 18 titres

  • 1Introduccion (sonidos de la guerra)
  • 2La increible vida de un ser vulgar
  • 3Ratas rabiosas
  • 4Cualquier lugar
  • 5Mierda, mierda, mierda
  • 6Rogad a Dios por los muertos
  • 7Exterminio de la raza del mono
  • 8Antes de la guerra
  • 9Sociedad insociabile
  • 10Os enganan
  • 11Mucha policia poca diversion
  • 12!Oh no ! Policia en accion
  • 13Nadie es inocente
  • 14Busco en la basura
  • 15Eskizofrenia
  • 16Criatura al poder
  • 17? Donde esta el porvenir ?
  • 18Ratas en bizkaia

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Studio Pan Bot, Bilbao, Espagne, 1984

line up

Jesus 'Iosu' Esposito (chant, guitare), Jualma Suarez (basse, choeurs), Francisco 'Paco' Galan (batterie)

remarques

chronique

Styles
punk

Le punk, ce n'est pas une histoire d'intellos, ça se vit dans la rue au contact de la misère quotidienne, des injustices politiques et de la colère, ça se ressent comme un combat, un cri pour dénoncer ce que ceux qui souffrent ne savent pas comment hurler...C'est aussi une manière de se trouver une identité, une vraie, pas celle que vous ont dictée les parents, la religion, le gouvernement...Même les considérations nationalistes de ce Pays Basque où ils sont nés n'ont jamais eu raison de l'indépendance et la détermination des musiciens de Eskorbuto. Normal, c'est cette image du punk qu'ils ont toujours défendue, eux qui en 1982 foncent sur Madrid dans une bagnole volée pour enregistrer une première démo, partiellement financée par la vente de la dite caisse. Un premier single vite sold out qui d'emblée porte la marque du groupe: pas question d'user de la langue de bois, il faut parler de ce qui choque, déplait...D'où une période d'incarcération en 1983 pour avoir insulté l'Etat. Qu'importe, déjà nos keupons reçoivent des lettres de soutien de partout, sauf de leurs collègues basques, ce qui les conduira à un ressentiment constant vis-à-vis de la 'cause' et une réputation de traîtres. Mais ça, Eskorbuto s'en fout, qui sort en 1985 son premier vrai album, 'Eskizofrenia', peut-être leur meilleur à ce jour (encore qu'il ne soit pas évident de choisir). Cru dans sa production, il m'évoque assez curieusement un petit quelque chose des Béruriers Noirs (toute proportion gardée), peut-être à cause du son de la batterie et de cette capacité à construire des mélodies fortes sur des schémas très simples ? Toujours est-il que voilà du bon punk rock pêchu, torturé à souhait avec des guitares bien grasses et primaires dans leurs accords, un peu dans la lignée des Sex Pistols et des Ramones reconnus comme des influences. Fidèle à sa philosophie, le trio use uniquement de la langue espagnole et restera de ce fait une influence déterminante dans le développement du punk espagnol et sud-américain. Quelques touches oï ('Nades es inocente'), un clin d'oeil aux Sex Pistols (les accords de l'intro de 'Eskizofrenia') et des accents glauques que ne renieront pas les pionniers de l''Onda siniestra' (Paralisis Permanente, Paralitikos...) comme dans 'Criaturas al poder' ou l'excellent 'Rogad a Dios por los muertos', le punk de Eskorbuto est addictif et jouissif, direct mais séduisant, ces rééditions cd sont de vraies aubaines !

note       Publiée le lundi 9 mai 2011

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Eskizofrenia" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Eskizofrenia".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Eskizofrenia".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Eskizofrenia".

varg Envoyez un message privé àvarg

Eskorbuto !!! toute une époque...