Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSecrets Of The Moon › Privilegium

Secrets Of The Moon › Privilegium

cd • 10 titres • 73:40 min

  • 1Privilegium01:53
  • 2Sulphur09:11
  • 3Black Halo07:05
  • 4I Maldoror07:42
  • 5Harvest (I Forgive Myself / The Tree of Life / Exsultet)13:28
  • 6For They Know Not09:36
  • 7A Million Sun08:14
  • 8Queen Among Rats07:58
  • 9Descent01:22
  • 10Shepherd07:11

line up

Thrawn Thelemnar (batterie), sG - (guitare, chant), LSK (basse)

remarques

La version chroniquée ici est le premier digipack sorti, qui contient "A million sun" en titre bonus.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
dark metal
Styles personnels
blackened metal

"Privilegium" est le quatrième album des Allemands de Secrets of the moon, qui a vu son line-up assez grandement bouger dans la période de trois ans qui le sépare d'"Antithesis". Exit A.D. et Daevas qui étaient pourtant dans le groupe depuis le début (ou presque). Ce sont donc sG et Thelemnar qui continuent de tenir la baraque, alors que LSK (Vorkreist, Hell Militia) les rejoint à la basse. Deux vieux membres en moins, on pouvait craindre que les qualités de compositions s'amoindrissent et que la richesse technique du groupe s'en ressente. Pourtant, et ce après une intro aux sonorités religieuses, dès "Sulphur" on se sent rassuré. Le groupe assure toujours, et l'enrobage garde une classe toute particulière, notamment grâce à une production bien léchée. Sur ce titre, les parties de guitares sont vraiment excellentes, et l'ambiance reste toujours complètement stellaire et aérienne. Oui, "Sulphur" fait largement plus que rassurer, il convainc. Malheureusement, l'album a du mal à rester du même acabit tout du long. Sur chacun des titres qui suivent, on trouvera des passages intenses vraiment magnifiques et excellents, mais le gros problème vient de quelques moments plus calmes et posés. Ceux-ci, par le passé, apportaient tous, sans aucune exception, une touche vraiment occulte à la musique de Secrets of the moon, mais cette fois-ci j'ai comme l'impression que rien ne se passe sur un trop grand nombre d'entre eux. Du coup c'est vrai que je suis assez partagé au sujet de "Privilegium" dans sa globalité. Guitaristiquement parlant, même si j'ai là aussi le sentiment que c'est moins fouillé et pointu que "Carved...", ça reste vraiment bien foutu, intéressant à écouter et prenant, la batterie nous régale encore une fois, la basse est aussi utilisée à bon escient (ce ronronnement sur "Black Halo", j'adore), mais trop de fois on se retrouve comme face à une bête sauvage qui perd toute son agressivité. Prenons "Descent" qui illustre à mon sens parfaitement mon propos. Le titre, de par sa nature, ne cherche qu'à transmettre une ambiance bien précise via les voiles de guitare et la caisse claire. Sauf que ça ne marche pas, les guitares auraient sans doute méritées d'être plus torturées ou dépressives dans leur attitude. C'est ainsi que le groupe se prive d'un album qui avait un énorme potentiel car à côté de ça, "Harvest" et "A million sun" parviennent déjà beaucoup plus à m'atteindre et à me parler. Atmosphère beaucoup plus tranchante, la bête a ressortie ses griffes. "Privilegium" se clôture sur un "Shepherd" à son image, génial dans ses parties intenses, beaucoup plus discutable lorsqu'il se pose. 4/6 quand même, car la qualité de composition reste vraiment au dessus du lot notamment avec trois titres vraiment fabulueux, mais ce n'est pas vers cet album que je me tournerais quand l'envie d'entendre Secrets of the moon me prendra.

note       Publiée le lundi 9 mai 2011

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Privilegium" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Privilegium".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Privilegium".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Privilegium".

stickgrozeil › lundi 14 juin 2021 - 14:14 Envoyez un message privé àstickgrozeil

C'est bien fait, c'est noir (enfin, noir clair), mais ça manque de passages catchy. C'est assez proche d'un Triptykon, mais c'est dur de s'enfiler tout l'album sans que l'ennui ne débarque à un moment donné.

pokemonslaughter › vendredi 27 mai 2011 - 01:30 Envoyez un message privé àpokemonslaughter
avatar

merde alors, je l'écoute en ce moment même "carved.." et je trouve pas ça noir du tout... et ce batteur hyper à la ramasse argh. mais je reconnais qu'il y a de sacrés passages (le morceau titre) mais hmpf... je m'attendais à plus sombre je crois.

Stéphane › mercredi 25 mai 2011 - 22:34 Envoyez un message privé àStéphane
avatar

Carved c'est du très, très lourd même.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 25 mai 2011 - 22:12 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Moi je la trouve plutôt à part, dans le sens où elle est plutot moisie, là ouù chaque autre piste apporte quelque chose de neuf. Mais bon je ne connais pas les opus anterieurs, et pour avoir lu tes chros, il semblerait que ça soit du lourd. La difference de perception peut venir de là.

Note donnée au disque :       
Stéphane › mercredi 25 mai 2011 - 21:54 Envoyez un message privé àStéphane
avatar

Parce que je le trouve symptomatique de l'album, en fait.

Note donnée au disque :