Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStinky Toys › Stinky Toys

Stinky Toys › Stinky Toys

  • 2011 • Sony music 88697719362 • 1 CD digipack

cd • 12 titres

  • 1For you
  • 2No no
  • 3Birthday party
  • 4Hullabaloo
  • 5B-05
  • 6Beauty and pride
  • 7Black mask
  • 8Free from love
  • 9No me dejes
  • 10He loves me
  • 11Urugayan dream
  • 12Boozy creed

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Studio Sidney Bechet, Villetaneuse, France, mars-mai 1979

line up

Elli Medeiros (chant), Jacno (guitare, choeurs), Bruno Carone (guitare, choeurs), Herve Zenouda (batterie), Albin Derlat (basse)

Musiciens additionnels : Daniel Brunetti (saxophone), Michel Bellocq (guitare additionelle)

remarques

L'album est parfois crédité du titre de 'Vogue'

chronique

Les Stinky Toys, un gigantesque malentendu ? Etiquetés punk pour avoir joué au premier festival du genre à Londres en 1976 après une rencontre avec Malcolm McLaren à Paris alors que Jacno a toujours refusé la dite étiquette...Looks proprets mais caractère bien trempé et réputation de voyous pour avoir fait savoir clairement le 'bien' qu'ils pensaient de Polydor qui venait de les lâcher suite aux ventes insuffisantes du premier opus 'Plastic Faces', sans oublier un certain nombre de sets chaotiques pour cause d'abus d'alcool...Quand on dit que l'habit ne fait pas le moine...Groupe maudit ? N'exagérons pas mais il est clair qu'il manquait une case où y rentrer confortablement un groupe peut-être pas 100% punk mais dont le rock ne ressemblait pas forcément aux critères du genre à l'époque (Trust, Téléphone...). Toujours est-il que notre sulfureux quintet va signer, et c'est une surprise, chez Vogue, label français plus réputé pour ses sorties yéyé que des oeuvres d'avant-garde; il semblerait d'ailleurs que le travail n'ait pas été facile, Jacno s'entendant mal avec les ingénieurs du studio appartenant à Vogue. Toujours est-il que ce second disque est plein de qualités; en apparence moins direct que le précédent, il se dévoile plus subtil, accentuant davantage peut-être encore le côté trompeur du combo...Si 'For you' qui ouvre l'album se pare des couleurs d'une pop claire un peu triste, 'No no' renoue avec ce feeling punky dans la voie de Blondie ou des Pretenders caractérisant 'Plastic faces'. J'imagine même aisément Siouxsie and the Banshees interprétant l'excellent 'Birthday Party' à l'époque de 'Christine' et que dire de 'He loves me' où le chant de Elli se fait plus incisif, gouailleur ? Cet album n'est pourtant pas un disque punk, la production en est trop claire, dépouillée, d'où une touche froide ou du moins mélancolique, y compris sur la bossa nova de 'Uruguayan dream'. Pas question pourtant de cold wave (malgré les poses de la pochette), ce rock-là porte trop de feu en ses flancs, d'où cette drôle d'impression sucrée-amère. Tant mieux, tout le talent des Stinky Toys est dans cette zone floue, pop mais crédible (quand on voit la merde que sortiront Elli et Jacno), punky mais pas trop, propre mais jamais lisse. Inutile de vous préciser que, fort de ces qualités, le disque ne cartonnera pas et que le groupe splittera peu après dans l'indifférence générale. Notre époque lui redonnera-t-il sa chance ? Souhaitons-le. 4,5/6

note       Publiée le dimanche 1 mai 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Stinky Toys".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Stinky Toys".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Stinky Toys".

Solvant › jeudi 23 août 2012 - 01:00  message privé !

urlhttp://www.youtube.com/watch?v=sOdMTWk9BfI&feature=related/url

Obligatoire.

Note donnée au disque :       
Seb de Super › jeudi 5 mai 2011 - 15:55  message privé !

Très bon et un peu plus varié que le premier. Il y a quand même un coté Television dans les guitares sur For you notamment.

Solvant › mardi 3 mai 2011 - 22:58  message privé !

C'était pop-punk avant l'heure, c'est sûr qu'on est pas dans Metal Urbain... En fait dans le punk français la rage est venue après la dérision, le style & l'ironie pop.

Note donnée au disque :       
kaoru › mardi 3 mai 2011 - 22:45  message privé !

"quand on voit la merde que sortiront Elli et Jacno" Ben voyons ...

Jamais trop compris ce genre de provoc gratos à 2 roubles.

Seb de Super › dimanche 1 mai 2011 - 23:04  message privé !

Cool, des rééditions des Stinky toy et aussi d'Elli et Jacno et les chroniques aussi.

Bon en attendant je ragerde encore le video de Birhday Party avec Elli et sa petit robe rouge ;)