Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCathedral (G-B) › Soul sacrifice

Cathedral (G-B) › Soul sacrifice

cd • 4 titres • 24:49 min

  • 1Soul Sacrifice4:33
  • 2Autumn Twilight5:50
  • 3Frozen Rapture6:08
  • 4Golden Blood (Flooding)8:11

enregistrement

Enregistré aux Rhythm Studios, 14-17 Janvier 1992. Produit par Cathedral. Ingénieur : Paul Johnson.

line up

Lee Dorrian (vocaux), Mark Griffiths (basse), Garry Jennings (guitares), Adam Lehan (guitares), Mark Ramsey Wharton (batterie, hammond)

remarques

chronique

Ah, ça... c'est sûr qu'un "Forest of equilibrium" ça attire l'attention. L'Amérique commence à loucher sur le phénomène Cathedral et Columbia va demander à Earache un petit E.P. pour son public. Earache va s'empresser de refiler les 4 morceaux récemment enregistrés pour la compil "Gods of grind" et le tour sera joué. "Soul sacrifice" est le parfait exposé d'un groupe en mutation. La ré-interprétation du morceau titre, extrait de l'album précédent, révèle une démarche qui s'accélère et se colore (cette version est à la fois plus rapide et plus longue) mais perd dans le cas présent presque toute son aura (le son fait maison n'y est certes pas étranger), et avec "Autumn twilight", c'est une pièce de vieux heavy mélodique, lourde et triste, nappée de vocaux franchement douteux entre gutturalisme et désespoir moisi, qui finit de jeter le trouble sur la suite à donner à l'ovniesque premier album. Cathedral demeure certes un groupe encore largement souterrain et rampant, la production cheapos et la voix nauséeuse de Dorrian donnent à cet E.P. une couleur glauque et visqueuse particulièrement antisexy. "Frozen Rapture", signée Lehan, montre que le futur ex co-guitariste reste plus à l'aise dans le doom lent et ténébreux du premier album que dans la dérive groove qui s'amorce. "Golden Blood" se révèle la première pièce du quatuor à partir dans des ambiances et des effets psychotropes, avec ses breaks acoustiques où la gratte se prend pour un sitar. Morceau à rallonge qui enchaîne les plans et les vitesses (sans jamais dépasser néanmoins le mid un peu soutenu), "Golden Blood" vient clore un E.P. pour le moins destabilisant. Entre les vieux relents heavy et les vitesses plus conventionnelles, avec ce son sans charme ni réelle profondeur, ce chant certes original et interpelant mais aussi assez repoussoir, "Soul Sacrifice" fait très pâle figure, coincé entre les deux chefs-d'oeuvre auxquels il sert de transition. Si les trois inédits ne déméritent pas en terme de composition, notamment "Autumn" et "Rapture", l'ensemble est tout de même très loin de provoquer une émotion comparable à celles, fascinantes, rencontrées dans la "Forest". Pataud et mollasson, tout cela sonne un peu comme du Lake Of Tears avant l'heure. C'est à dire bof...

note       Publiée le jeudi 28 avril 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Soul sacrifice".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Soul sacrifice".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Soul sacrifice".

taliesin › jeudi 30 juin 2011 - 21:58  message privé !  taliesin est en ligne !

Tiens, pas encore noté cet ep... Je suis justement en train de le ré-écouter... Excellent ! Peut-être pas aussi renversant que le 1er lp, certes, mais vraiment magnifique. J'en profite pour signaler que je ne comprends pas la plupart des détracteurs du groupe, qui critiquent essentiellement la voix du sieur Lee, alors qu'au contraire, pour moi, c'est elle qui fait tout ;-))

Note donnée au disque :       
Møjo › jeudi 28 avril 2011 - 16:37  message privé !

Autumn Twilight est un des titres antédiluvien de Cathedral qui a frénétiquement gagné en croustillant, dès lors que tonton Lee s'est mis à le conter avec une petite voix chantante de vendeur de glace autiste Amérique '50s sur scène. Pour le reste, cet EP ne m'a jamais saisi des masses non plus.

Note donnée au disque :