Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBizarre Uproar › 13/10/06

Bizarre Uproar › 13/10/06

k7 | 2 titres | 44:35 min

  • 1 Äpärä [22:30]
  • 2 Vyö [22:05]

line up

Pasi Markkula

chronique

Styles
noise
power electronics
Styles personnels
tu les aimes mes fesses ?

Pasi Markulla est ce qu'on peut appeler un fin poète. Il s'est enregistré en train de fesser / se faire fesser, cris de douleur à l'appui, a rajouté des effets, quelques filets de larsen, et hop, un album de 45 minutes bien torché. Quelques secondes d'intense créativité plus tard, et voilà pondus les titres des faces, d'une audace folle : « Äpärä » = Bâtard, « Vyö » = Ceinture. Emballé, c'est pesé. De la consternante vacuité faite cassette. Tout ça partait pourtant d'une bonne intention : délaisser les sempiternelles bouillies électroniques ultra-saturées pour se concentrer sur une carte plus vicieuse, celle d'un son clair aligné sur une froide détermination, une violence muselée par un dispositif narratif se voulant dérangeant. Problème : la trop grande simplicité dudit dispositif, puisqu'il n'y est au final donné à entendre que des coups et des cris sans la moindre intellectualisation du propos. Une belle tranche d'obscénité sado-maso, puant la misère sexuelle et affective (voire une vilaine dysthymie ?), et qui démontre en tout cas que mélanger déviance et indifférence peut produire de tristes résultats, surtout lorsqu'ils sont comme ici crânement exhibés. Mais bon, vous connaissez Pasi (je vous l'avais présenté dans la chronique de Xenophobic Ejaculation, son récent side-project pour le moins répugnant), c'est le genre de type à se repaître de la violence la plus sordide comme d'un simple show TV. Le genre de cinglé à faire froid dans le dos pour peu qu'on ait le malheur de s'attarder un peu trop sur ses édifiantes interviews. Venant de sa part, plus rien ne pourra m'étonner, mais là il faut avouer que cet album est particulièrement grotesque et affligeant. Si vous êtes collectionneurs, sachez qu'il existe une édition ultra-limitée contenant 24 photographies d'un postérieur, prises au fur et à mesure de 3 jours de maltraitance à base de fessées (au ceinturon et aux bottes me dit-on dans l'oreillette). Je ne sais pas s'il vaut mieux en rire ou en pleurer... Avis aux amateurs.

note       Publiée le dimanche 24 avril 2011

partagez '13/10/06' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "13/10/06"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "13/10/06".

ajoutez une note sur : "13/10/06"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "13/10/06".

ajoutez un commentaire sur : "13/10/06"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "13/10/06".

nicola › samedi 26 janvier 2019 - 12:15  message privé !

J’ai vu un site de Pasi où il offrait en téléchargement une demi-douzaine d’albums… plus sa bobine affublée d’un masque de cochon. Un fin poète.

ericbaisons › mardi 26 avril 2011 - 11:30  message privé !

dommage dommage. Je pensais aussi à un blind test sur la compil, en incluant les noms de tous les groupes, sinon c'est un peu harsch

absinthe_frelatée › mardi 26 avril 2011 - 00:49  message privé !

Je ne le ferai sans doute pas, les mots "moustache" et "torse nu" apparaîtraient bien trop souvent, ce qui donnerait une fausse image de ce qu'il en était vraiment.

ericbaisons › lundi 25 avril 2011 - 23:31  message privé !

Ca fait penser qu'un petit topic harsch noise wall ferait du bien... absinthe (ou moi s'il ne le fait pas) s'en va vous compter les aventures de Gunther, Giorgio Moroder, Eddie Huntington, Hakim de Zebda et de leur side-project harsch noise.

Solvant › dimanche 24 avril 2011 - 21:48  message privé !

Je le vole chez mes potes affligeants & culophiles.