Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBroken Note › Terminal Static

Broken Note › Terminal Static

cd • 13 titres

  • 1Mortal Bass 3:55
  • 2Let' Em Hang 6:33
  • 3Mask Of Gas 4:13
  • 4Meltdown 7:05
  • 5War In The Making 6:08
  • 6Zealot 4:17
  • 7Pyrotek 5:35
  • 8Dubversion 5:33
  • 9Crux 6:30
  • 10Tokyo Dub (Remix By Broken Note) 5:07
  • 11The Fury 8:05
  • 12Dubversion (Remix By Hecq) 5:45
  • 13Crux (Remix By I Am The Sun) 5:10

line up

Eddie, Tommy

Musiciens additionnels : Hecq, Juno Reactor

remarques

Compilation de titres de maxi 12" parus sur Damage, Ruff et Boka Records.

chronique

Styles
electro
Styles personnels
darkstep / dubstep bourrin / breakcore

J'ai toujours un problême avec les albums patacaisse qui sortent en fanfare. La plupart du temps, ils se révèlent proprement inécoutables après s'être épuisés dans leurs apparats de gaudriole. Cette compilation des vinyles 12" de Broken Note, groupe phare du dubstep à gros bras, me fait un peu cet effet attractif et répulsif à la fois : je peux saisir ce qui suscite l'engouement massif mais je suis en droit de me demander ce qu'il en restera dans quelques années. C'est que Broken Note compile en quelques titres dévastateurs tout ce qui se fait de plus "cool" en terme de racolage électro actuel : l'oscillation rythmée des basses pour l'effet "filthy" ici mortellement abusé comme sur 'Mask of Gas' ; rythmique 2-step déchiquetée et "bass drops" à la Chasing Shadows sur 'Mortal Bass', concours de bite ridiculement viril sur 'War in the Making'... Je ne vais pas tous les faire ; mais toujours est-il qu'à première vue, tout semble dégouliner de cette hype pseudo-crasseuse mais surtout hyper opportuniste dont il ne restera pas grand chose dans peu de temps tandis que Techno Animal ou même Alec Empire continueront de faire tourner la tête par leur maîtrise sans faille des sonorités analogiques glauques et urbaines sans pour autant se vendre au premier gimmick vendu, ici tartiné à la pelleteuse. Voilà pour le coup de gueule. Maintenant, et c'est le test de la seconde chance, soyons positif et extrayons ce qu'il y a à extraire d'une compilation : des bons titres. Et il y en a, tel le splendide 'Pyrotek' qui vient soudain s'enfoncer dans une sorte de gabber high-tech ; pareil pour 'The Fury' pour ce qui est du breakcore certes un peu gominé mais qui ne paie pas de mine. Bien aussi, ce remix très sec de Hecq (pourrait-il en être autrement), bien que toujours aussi bouillonnant – et en revenant en arrière, se trouve entre chaque Pascal Brutal un peu de bonnes choses comme l'emporté 'Meltdown' à l'ambiance cyberpunk assez poussée. Dommage que la digitalisation aplanisse un peu le son aussi. Ma note reste gentiment positive dans l'ensemble, cette compilation remplissant somme toute son rôle, mais elle est sujette à caution - passé le premier choc, gare à l'effritement. 3,5/6

note       Publiée le mardi 5 avril 2011

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Terminal Static".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Terminal Static".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Terminal Static".

sourdicus › mercredi 27 avril 2011 - 10:53 Envoyez un message privé àsourdicus

Tous les clichés du duckstep sont réunis dans cette galette. C'est bien fait, mais c'est du consommable.

Note donnée au disque :       
TWB › mercredi 6 avril 2011 - 21:11 Envoyez un message privé àTWB

Pour quelqu'un qui ne connait pas du tout la scène dubstep (pour être précis, moi), vous conseillerez quoi? J'aime beaucoup les morceaux assez sombre, un peu malsain (certains passages de cette compil me font penser à du Venetian Snares, et c'est plutôt bien), et pas avare en basses, ça devrait aider pour l'orientation.

born to gulo › mardi 5 avril 2011 - 19:20 Envoyez un message privé àborn to gulo

... mais pas toutes

Note donnée au disque :       
le_grisha › mardi 5 avril 2011 - 13:21 Envoyez un message privé àle_grisha

Je crois que tu décris au plus juste l’intérêt a long terme de beaucoup de formations qui foutent une bonne claque 'physique' à la première écoute...

Note donnée au disque :