Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIcons Of Filth › Onward christian soldiers

Icons Of Filth › Onward christian soldiers

cd • 16 titres

  • 1Why so limited ?
  • 2Mentally murdered
  • 3They've taken everything
  • 4Fucked up state
  • 5Present & history
  • 6Dividing line
  • 7Now we're getting warmer
  • 8Sod the children
  • 9Showus you care
  • 10Death is the only release
  • 11Fool Britannia (A song for Europe)
  • 12One second to midnight
  • 13Midnight
  • 14Onward christian soldiers
  • 15Self-styled superiority
  • 16Power for power

enregistrement

Heart and Soul Studio, Londres, Angleterre, 1984

line up

Stiggy Smeg (chant), Sab Hunt (basse), Daffy Marshall (guitare), Hunky Punky (batterie)

remarques

chronique

Styles
punk
Styles personnels
anarcho-punk

Dans la nébuleuse anarcho-punk britannique des 80's, Icons of Filth font partie des quelques groupes originaires du Pays de Galles puisqu'ils se sont crées à Cardiff en 1979 sous le nom de Mock Death pour se rebaptiser ensuite Atomic Filth avant l'option définitive. Les musiciens se distinguent par une attitude sans compromission, notamment dans le combat conte le nucléaire et la défense des droits des animaux, usant d'un son cru et sombre dans la lignée de Conflict avec qui ils se lieront étroitement (leur cassette 'Not on her majesty service' est d'ailleurs la première production du label Mortarhate). Après une escapade, le temps d'un EP, chez Corpus Christi, Icons of Filth sont de retour à l'écurie pour l'enregistrement de ce 'Onward christian soldiers', leur unique LP de l'époque avant les rééditions. L'album, constitué de nouveautés et de matériel repris de la cassette, propose des titres courts, directs, sans fioriture mais bien travaillés néanmoins. Le mixage est tout particulièrement remarquable selon moi puisqu'il place le chant en avant afin que les textes soient bien compris sans qu'il ne s'extraie exagérément de la musique qui développe ainsi sa pleine puissance dans un climat de cohérence. Le punk rock de Icons of Filth est rapide mais sans accélération superflue, brut dans son grain mais avec des mélodies et des ambiances lourdes plutôt bien senties. J'ai pour ma part de la peine à opter pour une chanson plus qu'une autre malgré quelques climaxes ('Power for power', 'Why so limited' ou 'Onward christian soldiers') et j'aime à l'écouter comme un tout, ce qui est aisé vu sa brève durée. J'apprécie également le chant, principalement scandé, de feu Stiggy Smeg très fluide dans sa diction, légèrement rauque mais aisément compréhensible. Après deux ultimes EPs, le combo se sépare avant de se reformer, plus virulent que jamais, à la fin des 90's, sortant dans la lignée un nouvel LP, une compilation et tournant intensivement aux USA et en Grande-Bretagne. Ce nouvel élan se verra hélas brutalement interrompu par la mort de Stiggy qui, s'étant plaint de se sentir mal au sortir d'un concert à Londres en octobre 2004, décédera peu après d'une attaque cardiaque. Quoiqu'il en soit, jamais Icons of Filth n'auront renié leurs idéaux et leur aura reste intacte, tant dans les milieux punks que chez les défenseurs des animaux. 4,5/6

note       Publiée le lundi 4 avril 2011

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Onward christian soldiers" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Onward christian soldiers".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Onward christian soldiers".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Onward christian soldiers".

ericbaisons Envoyez un message privé àericbaisons

un peu dommage que le contenu ne soit pas tout à fait à la hauteur de la pochette... Ca s'ecoute bien, mais ils arrivent après Crass, Conflict et Flux of Pink Indians niveau plaisir musical.

Note donnée au disque :