Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCrime › San Francisco's still doomed

Crime › San Francisco's still doomed

cd • 22 titres

  • 1Frustration
  • 2Crime wave
  • 3I knew this nurse
  • 4San Francisco's still doomed
  • 5Rock'n'roll enemy no 1
  • 6Piss on your dog
  • 7Feel the beat
  • 8I stupid anyway
  • 9Twisted
  • 10Murder by guitar
  • 11Instrumental instrumental
  • 12Flyeater
  • 13Rockabilly drugstore
  • 14Dillinger's brain
  • 15Flipout
  • 16Emergency music ward
  • 17Monkey on your back
  • 18Yakuza
  • 19Rockin' weird
  • 20Samurai
  • 21Hot wire my heart (alt.take) (bonus)
  • 22Baby, you're so repulsive (alt.take) (bonus)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Titres 1-11, His Master's Wheels Studio, USA, mars 1978; titres 12-20, Time and Space, USA, 1979. Titres 21 et 22, Bear West, USA, 1976

line up

Johnny Strike (chant, guitare), Hank Rank (batterie), Frankie Fix (chant, guitare), Ron the Ripper (basse)

Musiciens additionnels : Ricky Williams 'Tractor' (batterie), Joey D'Kay (basse)

remarques

chronique

On ne le répétera jamais assez, être trop en avance sur son temps n'est jamais une bonne stratégie en terme de carrière et Crime n'en est qu'un exemple supplémentaire. Ce groupe fut l'un des premiers de la scène punk de la Côte Ouest des USA et, selon mes sources, probablement le premier à enregistrer. Problème: face au boum proto-punk de New-York et une certaine étiquette de mollesse collée à la Californie, les combos de cette région mettront un certain temps à se forger une crédibilité, le temps pour certains tels que Crime d'avoir splitté en ne laissant en pâture qu'une poignée de singles (trois pour être exact). Ces musiciens de San-Francisco disposaient pourtant d'une arme redoutable : le volume ! Leur style a souvent été décrit comme du rockn'roll joué à plein régime, ce qui est ici un compliment. La base de leurs compositions n'a en effet rien de spécialement révolutionnaire, inspirée d'un rock garage sauvage et direct mais joué avec une intensité maximum, proche de la saturation sans jamais y céder. Parue une première fois en 1991, cette compilation d'enregistrements studio et de bandes de répétitions, ici rééditée en format cd agrémentée de deux bonus, permet d'en apprécier l'âpre beauté. Les mélodies sont simples mais directes, la musique fait bloc avec des guitares saturées aux trois accords déments, une basse marquée et une batterie riche en cymbales tandis que le chant se trouve comme noyé au milieu de ce magma, préfigurant la noirceur bruyante de Sonic Youth (qui, comme par hasard, reprendra 'Hard wire my heart'); on songe également à une version plus brutale et menaçante des Ramones à laquelle la production des ces bandes rend pleinement justice même si manquent à l'appel les versions originales des deux bonus ainsi que le single 'Gangster funk', l'un des hits du groupe. Qu'importe, si San Francsico est toujours maudite, les fans le sont un peu moins qui ont cette compilation à se mettre sous la dent. 4,5/6

note       Publiée le lundi 28 mars 2011

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "San Francisco's still doomed" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "San Francisco's still doomed".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "San Francisco's still doomed".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "San Francisco's still doomed".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Voilà, c'est Johnny Strike qui vient de casser sa pipe à 70 ans...

Verrue Envoyez un message privé àVerrue

Merde, Hot Wire My Heart c'était une reprise? J'ai toujours adoré ce morceau sans savoir... me coucherai moins con du coup.