Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKMFDM › Hau ruck

KMFDM › Hau ruck

cd • 11 titres • 52:43 min

  • 1Free your hate4:59
  • 2Hau ruck5:22
  • 3You're no good4.59
  • 4New american century4.51
  • 5Real thing5:05
  • 6Every day's a good day4:44
  • 7Mini mini mini2:55
  • 8Professional Killer4:34
  • 9Feed our fame4:31
  • 10Ready to blow4:28
  • 11Auf wiederseh'n6:14

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Lucia Cifarelli (chant), Jules Hodgson (guitare, basse, synthés et programmation), Sascha Konietzko (chant, synthés, basse et programmation), Steve White (guitare, synthés et programmation), Andy Selway (batterie). En fait, tout le monde fait un peu tout dans ce groupe…

remarques

chronique

Chroniquer KMFDM, c’est du pain béni : qu’on aime ou qu’on déteste ce groupe, il y a toujours quelque chose à dire de leurs albums. Pour ce "Hau ruck" on retrouve certes la marque de fabrique KMFDM : cette base rock indus teintée de metal mais, cette fois-ci, l’accent a été mis sur le coté industriel de leur musique au détriment peut-être du coté rock. Les 2 premières chansons le montrent clairement. On pourrait même, éventuellement, déceler un - lointain - petit coté WUMSPCUT dans certaines chansons, en particulier la chanson éponyme "hau ruck", je soumets ce point à la sagacité de nos lecteurs avertis. De même, dans cette optique industrielle, le groupe use et abuse des samples en tout genre sur "New american century". A part cela, on retrouve quelques autres originalités comme le coté pop de "real thing" ou - touche d’humour - la reprise de… Jacques Dutronc : "mini mini mini". Un album de bonne facture, agréable, mais dont on attendait tout de même un peu mieux. Pas facile après "WWIII", il faut le reconnaître. 3,5 sur 6 en ce qui me concerne.

note       Publiée le dimanche 13 février 2011

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Hau ruck" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Hau ruck".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Hau ruck".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Hau ruck".

Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Je me ressorts quelques KMFDM ces temps-ci, et lui, même si je dodeline la tête tout le long, il n'est pas si marquant. Hau Ruck et Real Thing sont toujours de très bons morceaux, le reste se laisse écouter tranquillement, mais ça ne vaut pas ce qui était proposé sur le précédent non plus.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Ruck Zuck est en revanche particulièrement dispensable...

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

un disque plutôt bien foutu, car même si on est conscient qu'il est en dessous de pas mal d'albums du groupe, il y a dans chaque piste (sauf peut être Ready to Blow) un petit quelque chose qui te fais accrocher. Et au final, c'est un album qui m'aura demandé pas mal d'écoutes mais que j'apprécie écouter. Mention spéciale à l'efficace Free your hate, au marrant Mini Mini Mini, et surtout à Hau Ruck (très bonne sur album, démente en en live) et The Real Thing.

Message édité le 22-09-2022 à 09:12 par Demonaz Vikernes

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

indus ? wumpscut ? ahem, ceci s'appelle du dance-metal

Note donnée au disque :       
Saule_Cygne Envoyez un message privé àSaule_Cygne

C’est la cata ce disque. La qualité des compos a ENCORE baissé d’un cran depuis le dernier album et, comme le mentionne la chro, on a vraiment l’impression d’écouter un groupe d’électro de seconde zone style wumpscut, hocico et compagnie. Niveau chant : exit Raymond Watts qui est remplacé par une double dose de morceaux avec Lucia C. (quasiment la moitié des compos). Elle a beau hurler, susurrer, minauder et tout ce qu’on veut avec sa voix bourrée d’effets mais ça ne passe pas chez moi. C’est limite encore pire que le Tim Skold période Adios, c’est dire... Les morceaux avec Sacha K. ne sont pas beaucoup mieux, à la rigueur les deux premières compos sont passable car relativement énergique, bien que plombée par une rythmique ultra simpliste. Le reste ne vole pas bien haut. Le fond du gouffre est d’ailleurs atteint « Every day's a good day » qui est littéralement un condensé d’insultes à l’égard des deux anciens Gunther Schultz et En Esch avec un refrain composé de « motherfuckers » et « die » répétés en boucle. A l’écoute de ce disque, on se dit vraiment qu’il faudrait arrêter le massacre. Malheureusement ce ne sera pas le cas. Un nouvel album est d’ailleurs prévu pour avril, de quoi s’attendre au pire…

Note donnée au disque :