Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBloodgroup › Dry land

Bloodgroup › Dry land

cd • 11 titres

  • 1My arms
  • 2This heart
  • 3Wars
  • 4How do we know
  • 5First to go
  • 6Buried in sand
  • 7Overload
  • 8Pro choice
  • 9Moonstone
  • 10Battered
  • 11Dry land

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Studio Sild, Reykjavik, Islande

line up

Une fille et trois gars

Musiciens additionnels : Margrét Soffia, Edda, Ardnis, Hulda, Karl Jóhann (violon)

remarques

chronique

Styles
pop

Le Nord et sa tradition de pop électronique froide bizarre, ça en devient limite écoeurant...Maintenant que tout le monde bricole sur son petit laptop, vend sa musique en ligne sans même sortir de disque (alors, mon bon monsieur, je vous en mets combien de grammes ?), les productions du genre se suivent à une cadence effrénée. Ok, la pop ce n'est pas mon domaine mais après tout, je jette toujours volontiers une oreille et dans le cas présent, suite à un tuyau sur un forum, elle est tombée sur un petit groupe islandais assez sympa. Autant je n'ai guère goûté à leur premier opus, autant ce second m'a séduit, peut-être en raison de ce que j'interprète comme des échos d'une certaine philosophie new wave. Voilà effectivement une pop débarrassée de toute influence technoïde, dance ou je ne sais quoi encore, feutrée mais froide de par ses sonorités synthétiques, plutôt rythmée mais qui ne se départit jamais d'un léger halo de grisaille...Le genre de musique évoquant le regard derrière une vitre mouillée de la pluie qui tombe. 'Dry land'...Le titre est bien choisi, tout ici est beau mais rien n'est chaleureux; ce peut être une nappe de synthé, le timbre de la chanteuse, une coulée de violon mais chaque morceau libère toujours sa petite bouffée de brume. Cette mélancolie tranquille n'est pas le seul élément en faveur de Bloodgroup, il y a aussi le soin apporté à la confection des mélodies, notamment la construction de la rythmique (calme ou appuyée), moderne mais évitant les schémas de beats trop courus. Le partage du chant n'est pas une mauvaise idée non plus; bien que je préfère nettement celui de la chanteuse, jugeant le timbre masculin un peu trop gentil et banal, son adjonction permet d'éviter une overdose de cette voix féminine efficace mais pas assez charismatique pour occuper l'espace à elle toute seule. Pas de réelle faiblesse mais pas non plus de pic (exception faite peut-être de 'This heart', 'Wars' ou éventuellement 'My arms'), c'est un peu de Depeche Mode que l'on trouve ici ainsi que la face la plus triste de Gus Gus (genre 'Dominique') mais aussi des touches de NIN version pop ou Björk sur les pièces plus appuyées ('Battered')...De la pop nordique électronique, de la bonne.

note       Publiée le jeudi 3 février 2011

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dry land".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dry land".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dry land".

Shelleyan › mercredi 3 août 2011 - 18:31 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

'Wars' a été la bande-son en boucle de mon blues lors de quitter l'Islande...