Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCarbon Based Lifeforms › World of Sleepers

Carbon Based Lifeforms › World of Sleepers

cd • 10 titres

  • 1Abiogenesis 6:37
  • 2Vortex 5:55
  • 3Photosynthesis 5:41
  • 4Set Theory 6:41
  • 5Gryning 6:19
  • 6Transmission / Intermission 4:28
  • 7World Of Sleepers 5:17
  • 8Proton / Electron 6:44
  • 9Erratic Patterns 6:55
  • 10Flytta Dig/Betula Pendula/Mechanism 19:44

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

remarques

chronique

Styles
ambient
electro
musique électronique atmosphérique
Styles personnels
downtempo / acid / panoramic ambient

Trois ans plus tard, Carbon Based Lifeforms donne naissance au petit frère d'Hydroponic Garden. L'attente était de taille pour ceux qui avaient été enchantés par ce retour en grâce d'une ambient électronique vibrante et intense, et dans ce sens, World of Sleepers ne déçoit pas. Dès 'Abiogenesis' les séquences acid et les percussions lentes reprennent de plus belle, peut-être de manière encore plus prononcée que sur le précédent effort. Cela dure, doucement et tendrement, jusqu'au grand favori de l'album et pour certains, de tout ce qu'a sorti le groupe : le beau 'Photosynthesis', tout en dévoilements successifs, porté par une mélodie entêtante et un sample devenu emblématique : "What about the forests?". En revance, à partir de 'Set Theory', les choses convergent vers une forme d'ambient encore plus vaporeuse qui tire un peu en longueur et ce malgré le titre de l'album, significatif de l'ambiance générale. Cela va jusqu'à des titres complètement dénués de beats comme le 'Transmission/Intermission' qui convient mieux à une écoute passive ou distraite qu'à une véritable plongée mentale comme sur Hydroponic Garden. Autre signe, les vocalises féminines un peu gnangnan sur le titre éponyme, qui me semble un peu superficielles, surtout pour précéder un titre aussi splendide que 'Proton/Electron' et qui rappelle à nouveau le chef d'oeuvre de Mat Jarvis, Gas 0095. Cela reste de très bonne facture et de toute manière bien au delà de nombre d'artistes évoluant dans cette sphère aujourd'hui, mais au regard de la qualité de leur premier album et de l'audace d'Interloper, le petit dernier, World of Sleepers me parait un brin en retrait, non pas pour ses multiples qualités esthétiques, mais au niveau de la profondeur des voyages scintillants au sein même de leur univers. 4,5/6

note       Publiée le mardi 1 février 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "World of Sleepers".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "World of Sleepers".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "World of Sleepers".

NevrOp4th › mardi 4 octobre 2011 - 18:30  message privé !

Excellente découverte. Super disque d'ambiant/electro atmosphérique.

Note donnée au disque :       
Marco › jeudi 3 février 2011 - 23:39  message privé !
avatar

Moins de "transcendance" que sur "Hydroponic Garden" mais quand même, wouaw ! Et "Proton/Electron" est une petite merveille en effet.

Note donnée au disque :