Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCClockcleaner › Babylon rules

Clockcleaner › Babylon rules

cd | 9 titres | 48:41 min

  • 1 New In Town
  • 2 Vomiting Mirrors
  • 3 When My Ship Comes In
  • 4 Caliente Queen
  • 5 Human Pigeon
  • 6 Man Across the Street
  • 7 Daddy Issues
  • 8 Out of the City
  • 9 Divine Hammer (bonus)

line up

John Sharkey III (voix, guitare), Karen Horner (basse) et Richie Charles Junior (batterie)

chronique

Styles
gothique
punk
post punk
rock
noise rock
Styles personnels
skull music

Hep Twilight ! Je sais pas si tu connais Clockcleaner, mais c’est un groupe qui pourrait te plaire. Découvert sur un webzine d’à côté, dont le tenancier est un fan absolu, c’est la signature sur Load Records qui a d’abord attiré ma curiosité ; le label des Brainbombs, Lightning bolt, Arab on radar, et pour nos lecteurs les plus geek, du célébrissime 12 pouces de No Joy de Khanate, et de son célébrissime remix. Clockcleaner donc, dans l’écurie, et l’on s’attend logiquement à une décharge de noise rock cradingue free un peu malsain et surtout bien teubé. Sauf que non. Qu’il tutoie les cimes du noise rock, c’est entendu ; qu’il soit un peu punk comme le combat désespéré de deux types rachitiques, ça n’étonne pas – et on pense à leur concert en ouverture de Negative Reaction, en 2008, et qu’ils jouent Ready to Fight des même Negative Reaction, mais le faisant passer d’une minute à quinze, ralenti comme une vieille agonie, comme une détumescence tragique après un coït décevant, et les réactions des hardcore gamers qui ne s’est pas fait attendre(That was great, I've seen Flipper in their heyday but I've never seen a band piss off a crowd like that before, dira le batteur de NA) ; qu’il sonne comme une version bite et cul de Bauhaus, ça c’est déjà plus surprenant. Parce que sur la fiche promo, à la Load, c’est écrit genre "ils font de la Skull music", ce qui ne veut absolument rien dire, sauf après avoir écouté Babylon rules : le skull goth de la voix grave et râpeuse, du son de gratte qui balance des riffs blindé de slides dégueux et des effets qui réussissent le pari d’être à la fois ringard et crade (la reverb bon sang !). Faudrait être mort pour pas trouver ça fun, déjà les paroles ("Don’t cum in me, i’m new in Town" ou le fameux "she never let me come inside her so I just leave it across her smile"), et tout ces groupes auquel il fait penser, Bauhaus donc, et aussi Jesus Lizard, Flipper (Vomiting mirrors, ah-ah-ah-ah-ah ; tatoué, le type), Birthday Party, quoi d’autres ? Clockcleaner est unique, pour tout dire, et balance aussi bien des missiles punk voir psychobilly (Missing Dick), que le pur slow à la Cave des premiers (Out of the city), tout en citant des groupes neo-nazis comme influence. Clockcleaner est pas beau, vulgaire, beauf, romantique, méchant, et un peu triste. C’est ça qui le rend unique et attachant, comme un type qui bosse en CAT et qui écrit de la poésie avec un stylo bille en forme de bite.

note       Publiée le lundi 31 janvier 2011

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

partagez 'Babylon rules' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Babylon rules"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Babylon rules".

ajoutez une note sur : "Babylon rules"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Babylon rules".

ajoutez un commentaire sur : "Babylon rules"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Babylon rules".

Solvant › mercredi 16 novembre 2011 - 22:58  message privé !

C'est vachement bien le soir avec une bouteille, en fait, c 'est fait pour.

Note donnée au disque :       
cyberghost › mercredi 2 février 2011 - 12:06  message privé !

Dans leurs side-projects, y a aussi Violent Students, mais c'est beaucoup plus noisy

Note donnée au disque :       
Twilight › mardi 1 février 2011 - 23:32  message privé !
avatar

hé bien, non, je ne connaissais pas mais après avoir écouté un titre, il faudra que je creuse la question; ça a l'air bien intéressant. merci de la découverte. Enfin, maudit sois-tu, tu vas me coûter des sous ^^. J'ai jeté une oreille sur le nouveau projet Puerto Rico Flowers, pas dégueu non plus...

cyberghost › lundi 31 janvier 2011 - 18:26  message privé !

Irresistible celui-ci, dans un genre psychobilly bien embourbé

Note donnée au disque :