Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRThe Realm › Before daylight

The Realm › Before daylight

cd • 13 titres

  • 1Iconography
  • 2Black angels
  • 3Avoid contact with skin
  • 4A winter's tale
  • 5In dying grace
  • 6Ghosts
  • 7Strange love
  • 8Tormentor
  • 9Game of the gods
  • 10Wax
  • 11Cybersex generation
  • 12Before the daylight
  • 13The existence of vampires

line up

Louis Holloway (chant, programmation), Rob Webley (guitare, programmation, clavier), Katy Howson (batterie), Marc Hoyland (basse, guitare)

remarques

chronique

Obscur combo d'une obscure ville du Derbyshire (Chesterfield pour les anglophiles), The Realm jouent un gothic rock obscur. Fondé en 1997 par un ex-13 Candles (groupe très branché vampirisme) il débute sous forme de trio avant de se muer en un quatuor. C'est en 1999 que sort 'Before the daylight' qui d'après leur bio serait leur second album. Pas beaucoup de surprise à attendre, c'est du gothic rock 100% calibré british: batterie électronique tellement sèche qu'elle sonne comme une boîte, vocaux caverneux et des guitares sombres, capables de loucher du côté du metal au niveau de certains riffs ('Avoid contact with skin', 'Tormentor'), ainsi qu'une touche de clavier pour l'atmosphère (un plus évident). Tout ça n'est pas mauvais quoique manquant cruellement d'originalité, par contre niveau production, il va falloir refaire les comptes. Ce mixage, les gars, c'est n'importe quoi ! Le chant est beaucoup trop fort par rapport au reste, la batterie mériterait un poil de puissance et si vous avez un guitariste, arrangez-vous pour que ça s'entende. Du coup, tout ça manque de puissance malgré les efforts évidents de The Realm pour travailler des ambiances spectrales (échos, clavier fantomatique, effets...); j'irais jusqu'à dire que ce groupe avait largement de quoi coiffer Nösferätü au poteau avec des compositions plus variées, moins marquées de l'aura des Sisters of Mercy, un usage intelligent de l'électronique (les rapprochant ainsi de Midnight Configuration, surtout sur 'Cybersex generation') mais ce potentiel est quand même salement gâché par cette production maladroite qui fait sonner 'Before daylight' plus comme une démo qu'un disque abouti. Dommage et frustrant mais la technique aussi ça compte pour fournir une bonne galette. 2,5/6

note       Publiée le samedi 29 janvier 2011

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Before daylight".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Before daylight".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Before daylight".