Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRuins (JAP) › Pallaschtom

Ruins (JAP) › Pallaschtom

  • 2000 • Sonore SON-09 • 1 CD

17 titres - 57:46 min

  • 1/ Pallaschtom (2:09) - 2/ Gharaviss Perrdoh (2:37) - 3/ Znohjmo (3:36) - 4/ Nivaftopoftz (1:11) - 5/ Celledoni Guazto (4:06) - 6/ Guamallapisch (4:18) - 7/ Korromda Peimm (2:12) - 8/ Kippssidamn (4:52) - 9/ Czerudmuntzail (3:42) - 10/ Schvostess (1:59) - 11/ Blimmguass (4:02) - 12/ Bupphairodazz (3:54) - 13/ Jallamjikko (1:15) - 14/ Ffilhizabmn (4:06) - 15/ Quetzalcoatl (5:39) - 16/ Yawiquo (6:53) - 17/ Classical Music Medley (1:15)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Magaibutsu Studio, Tokyo, Japon, 2000

line up

Hisashi Sasaki (basse, chant), Tatsuya Yoshida (batterie, chant)

remarques

chronique

Styles
hardcore
Styles personnels
jazzcore > expérimental > noise

C'est le label français indépendant Sonore qui se charge de la distribution des auto production de Ruins en Europe. Saluons donc leur courageuse politique et accueillons comme il se doit ce nouveau venu dans la déjà longue histoire des Ruins. "Pallaschtom" se veut un retour triomphant à l'énergie des premiers essais ("Stonehenge", "Burning Stone" en tête), le groupe délaissant ses artefacts pour se concentrer sur l'énergie que seul le groupe est capable de déployer. Avec une approche aussi singulière que celle menée par le groupe depuis ses débuts, la formule doit avoir la possibilité de s'épanouir pour continuer à susciter l'intérêt qui lui est dû. Malheureusement, ce serait mentir que de nier que les dernières productions du groupe, non seulement se ressemblent, mais aussi finissent par avoir raison des plus convaincus. Une constatation qui tenderait à soutenir l'adage qui voudrait qu'un petit morceau des Ruins entre les écoutilles de temps en temps, c'est sympa, mais vraiment pas plus. Comment dès lors expliquer la fascination qu'exercent pourtant des albums tels que "Hyderomastgroningem" ou "Burning Stone" ? Ruins s'épuise-t-il ? "Pallaschtom" le laisse à penser puisque des écoutes studieuses, distillées et espacées n'arrivent plus à créér l'enchantement qui fût leur quelques années plus tôt. On est quand même bien content qu'ils soient là. Et pour les mordus qui voudraient tout de même se procurer ce dernier essai, sachez que le meilleur matériel issu de cette session, (tout comme pour "Vrresto") est présent sur le live "Mandala 2000" publié sur Tzadik dans des versions magnifiées et encore plus puissantes.

note       Publiée le lundi 6 mai 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pallaschtom".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pallaschtom".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pallaschtom".

merci pour le fusil... › jeudi 12 mai 2011 - 13:08  message privé !

Vivifiant.

vincenzo › mardi 18 juillet 2006 - 21:10  message privé !
Guamallapisch !
Note donnée au disque :       
saïmone › samedi 19 avril 2003 - 18:24  message privé !
avatar
Putain le classicla medley est fabuleux, carrément impressionnant. Imaginez 26 classiques de la musique classique résumés en 1min 30...fort, très fort.