Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTenebrarum Infanteus › Sous les cendres

Tenebrarum Infanteus › Sous les cendres

cd | 12 titres | 49:45 min

  • 1 Etincelle [1:11]
  • 2 À dix ans [5:05]
  • 3 Ma scène préférée [5:08]
  • 4 L'ami imaginaire [3:48]
  • 5 Poussières [2:59]
  • 6 Un arc en ciel de douleur [5:08]
  • 7 Carnival [3:17]
  • 8 Jeux d'enfants [4:51]
  • 9 Flashback [3:58]
  • 10 De l'autre côté [4:53]
  • 11 La belle endormie [4:11]
  • 12 [neo]chirurgie [5:16]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

H (chant), King (chant), Noktis (guitare), Fenrir (basse), Sire Tenebrae (claviers, programmations)

remarques

Le myspace du groupe : http://www.myspace.com/tenebraruminfanteus

chronique

Styles
indus
metal
ovni inclassable
Styles personnels
horror indus metal capricieux

Après un premier EP donnant dans le black symphonique, TENEBRARUM INFANTEUS change radicalement de style pour se diriger vers la modernité ou la facilité, c’est selon. Avec "Sous les cendres", le groupe donne désormais dans un étrange metal industriel assez facile à appréhender même s’il a aussi un petit coté déjanté. Les samples et l’électronique sont omniprésents dans cet opus au détriment des instruments plus traditionnels. "Sous les cendres" aurait d’ailleurs gagné en trouvant un meilleur équilibre entre les deux catégories d’instruments car la mise en avant des rythmiques électroniques peut vite devenir agaçante. Mais en y regardant à deux fois, on se dit que cela fait partie de l’ambiance générale de cet album : exaspérante, énervante, crispante, le genre à vous courir sur le haricot. "Sous les cendres" vous tapera vite sur le système et c’est le but de la manœuvre, et c’est en cela que le groupe montre non pas du génie (on n’ira pas jusque là) mais pour le moins une certaine cohérence. Et tout cela accentue le thème développé dans les chansons de TENEBRARUM INFANTEUS qui tourne autour de l’enfance, de l’enfance malheureuse et/ou de l’enfance dans ce qu’elle a de plus inquiétante. S’il fallait faire des comparaisons, on pourrait dire que ce groupe est une version plus électronique de NOTRE-DAME, ou une version plus metal de DOLLS OF PAIN. Au final, "Sous les cendres" n’est pas l'album le plus sombre ni le plus expérimental de Guts of darkness et - on le redit - il manque cruellement de puissance. Mais il conviendra sûrement à ceux qui trouvent les BIRTHDAY MASSACRE trop mous, trop gentils et trop commerciaux. On leur mettra donc 3,5 sur 6, une note un peu supérieure à la moyenne à titre d’encouragement pour un premier album.

note       Publiée le vendredi 14 janvier 2011

Dans le même esprit, Darkstar Seven vous recommande...

partagez 'Sous les cendres' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sous les cendres"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sous les cendres".

ajoutez une note sur : "Sous les cendres"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sous les cendres".

ajoutez un commentaire sur : "Sous les cendres"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sous les cendres".

Wotzenknecht › mardi 25 janvier 2011 - 00:07  message privé !

Piqué par vos élogieux commentaires, je suis allé vérifier. Hé bé ! Si c'est des groupes comme ca qui forment la scène francaise, pas étonnant que les finlandais nous prennent pour des pédés. En tout cas, c'est pas plus ou moins rigolo que Xe-None. Juste bien aussi proprement lamentable. Je crois qu'en guise d'"encouragement pour un premier album", la prochaine fois, faudrait plutôt leur mettre une baffe dans la gueule.

Twilight › vendredi 14 janvier 2011 - 16:58  message privé !
avatar

Attack Attack Infanteus ? ^^...Ecouté en vitesse le reste du Myspace, c'est pire de pire ! Y Wolf se fait salement savater sur ce coup-là...

Richter › vendredi 14 janvier 2011 - 15:47  message privé !

Je suis en train de regarder Ma scène préférée, troisième piste de cet album et c'est quoi ce truc ? Oo Bonne grosse poilade en tout cas...

No background › vendredi 14 janvier 2011 - 15:39  message privé !

Ah ouais, quand même... pas réussi à dépasser 2 minutes de clip. Dur dur d'être un bébé, 18 ans après...

Potters field › vendredi 14 janvier 2011 - 14:50  message privé !

ok, avec vos conneries je suis allé écouter. sérieux, je prefere rené la taupe.