Vous êtes ici › Les groupes / artistesPA Place To Bury Strangers › Exploding Head

A Place To Bury Strangers › Exploding Head

cd • 10 titres • 43:06 min

  • 1It Is Nothing
  • 2In Your Heart
  • 3Lost Feeling
  • 4Deadbeat
  • 5Keep Slipping Away
  • 6Ego Death
  • 7Smile When You Smile
  • 8Everything Always Goes Wrong
  • 9Exploding Head
  • 10I Lived My Life to Stand in the Shadow of Your Heart

remarques

chronique

Voilà un groupe de la vague nostalgie années 80 fort sympathique, avec une pochette minimale dans la place, un nom trop classe pour emballer en soirée goth et une production au gros marqueur noir pour attirer les papillons de nuit crédules. M'étonne pas trop que ce soit devenu hype dans les milieux spécialisés, mais contrairement à des eaux déminéralisées type XX conçues pour faire couler les cyprines encore plus déminéralisées de nos putes à frange actuelles (dont je cherche vainement l'usine de fabrication en série - mais est-ce vraiment en Ile-de-France ?), c'est assez mérité, comme vous le verrez dans cette chronique qui se veut dense et argumentée. "Expoding Head, le deuxième album de A Place To Bury Strangers, groupe comportant un ancien membre des cultes Skywave, marie une noise pop plus Jesus and Mary Chain que nature, avec un mur de son encore plus gratuitement réverbéré et saturé, et une ossature massivement post punk. Le groupe continue sur la voie tracée par le premier éponyme à la crudité bienvenue, mais gagne en limpidité et en impact mélodique ce qu'il perd en puissance sonique, gnignignique", comme le stipule très clairement ma feuille promo (imaginaire). Bref tout ce qui revient grave à la mode depuis que ça l'est plus... mais fait ici avec honnêteté et fluidité. Et l'honnêteté c'est bien, pour des gens soucieux des valeurs comme nous ; quant à la fluidité que serait-elle sans l'homogénéité, ici symbolisée par ce son caricaturo-spectral dont l'effet sur l'auditeur transcende la simple dénomination ? On en ferait des chroniques... Si j'en crois mes oreilles (réelles), il y a même - malgré ce dernier morceau au titre emo qui laisse pas sur la plus positive des impressions avec ses couplets tous pourris - quelques moments de grâce dans ce baril de lessive brutalement gay : à ce titre les 2 singles envoyés en missiles, In Your Heart et Keep Slipping Away, sont absolument imparables, dans le genre grosse fessée cold wave sous prozac, un peu comme si t'écoutais du vieux New Order avec tes tympans à l'extérieur des oreilles, tu vois le tableau. Quand la mélancolie gèle toutes tes extrémités à ce point, tu sais que la came qu'on t'a vendu avec les slogans aguicheurs de coutume n'a effectivement pas été coupée. Superflu mais super chouette.

note       Publiée le mardi 14 décembre 2010

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Exploding Head" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Exploding Head".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Exploding Head".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Exploding Head".

rozz_noire Envoyez un message privé àrozz_noire

Je fais remonter le sujet de ce groupe vraiment génial et plein d'énergie puisqu'ils seront en concert à Paris le 8 Novembre 2013. Avis aux amateurs ...

http://aptbs.tumblr.com/2013ustourdates

avec quelques autres dates en France

DummyCT Envoyez un message privé àDummyCT

Et hier soir au même endroit que le 14 décembre 2010 ;)

Bernard Envoyez un message privé àBernard

En concert ce soir à Strasbourg...

ericbaisons Envoyez un message privé àericbaisons

yeaaiiissss

Note donnée au disque :       
E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Ah oui cool de voir ce groupe ici, je suis assez à fond dedans en ce moment. Un bien bon deuxième album avec deux singles tueurs en effets ("Keep Slipping Away" ressemble pas mal à "The Baby Screams" de The Cure - en mieux) et un dernier titre au final noise apocalyptique. Mais pour l'instant je préfère le premier, aux explosions noise plus crues et avec quelques titres plus mélancoliques, je trouve. J'en profite pour dire qu'en live c'est bien cool, les ayant vus récemment, avec une espèce d'impro noise assez éreintante en pièce centrale.

Note donnée au disque :