Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKMFDM › Nihil

KMFDM › Nihil

cd | 11 titres | 48:14 min

  • 1 Ultra [4:32]
  • 2 Juke-joint Jezebel [5:38]
  • 3 Flesh [5:00]
  • 4 Beast [5:05]
  • 5 Terror [4:48]
  • 6 Seach & destroy [3:25]
  • 7 Dis-o-bedience [4:41]
  • 8 Revolution [4:26]
  • 9 Brute [4:00]
  • 10 Trust [4:36]
  • 11 Nihil [2:03]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en 1995, réédité en 2007.

line up

il change selon les chansons.

chronique

Styles
indus
rock
Styles personnels
rock industriel varié

2010 sera une grande année pour Guts of Darkness avec l’arrivée de groupes comme Sodom, Sabbat ou Messiah. Pour parachever l’œuvre, il était donc temps qu’arrive KMFDM, ce groupe pour le moins productif et original, qui inscrit son nom aux cotés des leaders de ce que certains appellent le rock industriel, les Ministry, Young Gods, Die Krupps et consorts. On préfèrera peut-être ici le terme d’electro-rock pour ne pas froisser les fans d’indus pur, la musique de KMFDM n’ayant en effet rien à voir avec le boucan organisé d’un Haus Arafna ou d’un IRM. "Nihil", qui inaugure la présence de KMFDM ici, est loin d’être leur premier album mais il est le plus coloré et sans doute un des plus connus du groupe. Et il faut reconnaître que cet opus est un véritable melting pot de styles radicalement différents. Ainsi, "Ultra" et "Search and destroy" font très electro mais avec des rythmiques assez fluides et régulières, rien à voir bien sûr avec les grosses rythmiques clashantes de l’hellektro. "Terror" et "Brute", par contre, sonneraient presque metal et "Flesh" ferait presque penser à du death. Enfin, avec "Beast" et surtout "Juke-joint Jezebel" - le morceau phare de "Nihil" - on se croirait dans une église du sud des USA un dimanche matin à écouter du gospel sur fond de guitares électriques et de samples. Des morceaux pour le moins hétéroclites auxquels KMFDM arrive à imprimer une patte qui fait un lien entre eux et leur donne même une cohérence. Un album fort bien pensé et audacieux auquel je n’ai aucun scrupule à mettre 5 sur 6. Les chevilles et la conscience vont bien, merci.

note       Publiée le lundi 13 décembre 2010

partagez 'Nihil' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Nihil"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Nihil".

ajoutez une note sur : "Nihil"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nihil".

ajoutez un commentaire sur : "Nihil"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nihil".

nowyouknow › dimanche 7 avril 2019 - 09:49  message privé !

Bon je me réponds vu que j'ai pu comparer l'avant/après, avec l'album "Symbols". C'est comme d'hab' : y'a plus de punch et/mais c'est plus agressif. La fameuse compression... Ce qui n'est pas forcément un problème pour un groupe comme KMFDM, "Megalomaniac" et "Anarchy" en jettent même d'avantage je trouve. M'enfin pas de quoi échanger les originaux pour ceux qui les ont.

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mardi 2 avril 2019 - 18:04  message privé !

Quelqu'un a déjà écouté les albums d'avant la vague de rééditions de 2006-2007? Les originaux quoi. Je suis quand même curieux de savoir si c'était encore une esbroufe ou pas, la remastérisation j'entends.

Note donnée au disque :       
DesignToKill › samedi 23 septembre 2017 - 17:09  message privé !

Je les ai vu en République Tchèque, c'est un vrai plaisir en concert, rien à voir !

Note donnée au disque :       
Coste › vendredi 27 novembre 2015 - 20:15  message privé !

Bon ou mauvais goût, what the fuck ?! (comme dirait Bush) Ce disque est quasi orgasmique. On sent ces Allemands sous acide très très motivé à balancer tout ce qu'ils peuvent balancer, peu importe la direction, la logique, le ton général etc..

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mercredi 4 septembre 2013 - 19:14  message privé !

On est dans un métal un peu gras et putassier, le genre de truc que j'évite d'habitude mais y'a rien à faire à chaque fois que je me passe cet album je le trouve relativement jouissif. J'en avais marre de faire tourner mes vieux NIN et Manson et c'est comme un ptit cousin plus débile et festif.

Note donnée au disque :