Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTricky › Mixed Race

Tricky › Mixed Race

  • 2010 - Domino, WIGCD256 (1 cd)

cd | 10 titres | 00:00 min

  • 1 Every Day
  • 2 UK Jamaican
  • 3 Early Bird
  • 4 Ghetto Stars
  • 5 Hakim
  • 6 Come To Me
  • 7 Murder Weapon
  • 8 Time To Dance
  • 9 Really Real
  • 10 Bristol to London

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Tricky (voix, production), Franky Riley (chant)

Musiciens additionnels : Terry Lynn (chant sur "UK Jamaican"), Hakim Hamadouche (chant et mandoline sur "Hakim"), Bobby Gillespie ("Really Real")

remarques

"Mixed race" = "Métis"

chronique

Traduction française de "tricky" : rusé, trompeur, retors... Tout ce que n'inspire plus Adrian Thaws depuis plus de dix ans, en somme. On pourra rétorquer ce qu'on veut à ce constat déprimant, par exemple que Knowle West Boy rappelait quand même un peu la grande époque, ou du moins nous avait fait croire à une remontée de pente avec son côté "bancal pas tout net", un retours partiel aux substances illicites de la tension du pré-millénaire (on était tous prêts à se cotiser pour lui envoyer un gros stock et même à payer Martina Topley-Bird pour qu'elle lui refasse la cour), personnellement je crois que je vais plus me leurrer. Non mes choucas, Tricky n'a jamais retrouvé ne serait-ce que le dixième du vice qui le hantait durant les 90's, quand par exemple il tirait une grosse latte sur son joint en tremblant avant de balancer un gros "always what does that mean" bien crade sous sa capuche. Souvenons-nous ensemble, si vous le voulez bien, de ce que Progmonster nous disait il y a de cela 7 ans (!) dans la chronique consacrée à Vulnerable (j'ai corrigé ses fautes au passage) : " Il est plus que temps de se faire une raison : le petit génie qu'était Tricky à ses débuts, le dément qui s'était amusé à se saborder tout seul n'existe plus. [...] Il s'agit donc encore hélas d'un disque dépourvu de toute idée de rugosité. Avec une instrumentation toute entière tournée vers l'électronique, des claviers aux parties de batterie, tout semble avoir été dessiné dans une esthétique de plastique jetable, à l'opposé même de toute idée de recyclage, chose qui, en un sens, représente bien la philosophie de ce trip hop qui ne veut plus rien dire. Après tout, cela fait bien longtemps que Tricky ne se cache plus d'être un artiste pop, tout simplement..." Merci à lui, il a tout résumé. Sept ans après, donc, nous en voilà encore au même constat. En plus de constater que tout ici n'est qu'un re-pompage du style "copier-coller" des plus grossiers (par exemple "Kingston Logic" qui n'est qu'une autre version du Technologic de Daft Punk, le sample de Peter Gunn digne d'un gamin de 2 ans), on constate qu'on se retrouve encore une fois avec un Tricky Zero, comme le Coca Zero : zéro drogue, zéro vice, zéro sexe... des polypes à la gorge, il en a encore, ça oui. Mais sous traitement. La question qui reste à se poser, en sachant combien Tricky revendique et assume ce nouvel état d'esprit, c'est : faut-il continuer à s'en plaindre ? Je ne sais plus... puisque comme un adage bouddhiste nous l'a enseigné à travers les millénaires "ça n'sert à rien de se faire du mal", et en plus c'est pas productif... Mieux vaut essayer d'admettre la situation et de prendre ce qu'il y a là-dedans pour de la pop un peu sombre jetable, puisqu'après tout si Tricky ne sait plus ensorceler à coups de boucles malades et de beats torves il est encore capable de pondre des simili-tubes plus que potables (même si son feat avec Rachid Taha fait bien pitié pour le coup, tant y avait matière à mieux, quel gâchis). Mixed Race est comme vous vous en serez douté semblable à Blowback et Vulnerable, mais un chouia moins rock FM que le premier et un chouia moins peaufiné que le second à mon goût, si il faut marquer la nuance. Celui-ci a un aspect plus ouvertement jetable que jamais, ce qui finalement fait son charme, un peu comme les appareils photos à usage unique qui faisaient fureur dans les années 90, en tout cas j'ai adoré m'y attacher et le redécouvrir sans cesse au fil de mes écoutes, pendant 4 heures mémorables. Mais je ne vous mentirai pas pour autant : à part l'addictif et grandiloquent Ghetto Stars, aussi hollywoodien que du Rob Dougan (et ayant le potentiel pour devenir le Gangsta's Paradise des années 2010, même si ça n'a évidemment rien de gutsien), il est fort peu probable qu'une mélodie de cet album s'immisce dans votre caboche plus de deux heures, et encore moins probable que vous vous surpreniez à user de la touche replay, ce qui est la maladie la plus terrible qu'un disque trip hop puisse attraper (et qui au passage semble avoir touché Massive Attack récemment, m'a-t-on dit)... Tout est lisse et aseptisé ici, clean, et surtout inachevé, avec une Martina de substitution qui fait le taf si on a des bouchons de cire. C'est un Tricky passé sous Photoshop, sympa sans plus, et si vous ne voulez pas graver un RIP définitif sur votre paquet de slim faudra vous faire à l'idée que le succès nous en a fait un confiseur tout à fait convenable. Il suffit d'aller chercher votre dose de vice dans d'autres squats, moins exposés, ou d'accepter cette petite boîte de nougats négligemment offerte par votre ex-dealeur préféré, avec son sourire de pute en coin... Faut-il que je vous donne la traduction française de "tricky" ?

note       Publiée le jeudi 9 décembre 2010

partagez 'Mixed Race' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Mixed Race"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Mixed Race".

ajoutez une note sur : "Mixed Race"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mixed Race".

ajoutez un commentaire sur : "Mixed Race"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mixed Race".

Dane › samedi 20 juillet 2013 - 09:46  message privé !

Je viens d'acheter son dernier ("False Idols"), ya un bonus track avec Sefyu (connaissais pas) qui vaut son pesant d'or sur l'édition deluxe française...

ericbaisons › dimanche 12 décembre 2010 - 17:26  message privé !

Sinon il a un pb avec la fumée, le tricky, la prochaine pochette il nous la fait dans le bain moussant avec la petard et le cendars plein de camel sur le rebord.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › dimanche 12 décembre 2010 - 17:24  message privé !

On y revient pour retrouver le flow du gusse, mais l'enrobage est bien dégueu ou anecdotique. 2 pour le foutage de gueule, pourtant il y a qq morceaux marrants à sauver et à garder sur son mp3

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › jeudi 9 décembre 2010 - 22:10  message privé !

on dirait une compil de b sides...en pas bien.

Note donnée au disque :       
born to gulo › jeudi 9 décembre 2010 - 18:31  message privé !

le plastique c'est fantastique

Note donnée au disque :