Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCircle of Sig-Tiu › Testamentum

Circle of Sig-Tiu › Testamentum

cd 1 • 20 titres

  • 1Im Namen des Volkes
  • 2Alles fällt
  • 3Chaos
  • 4Unter einer falschen Fahne
  • 5Keine Ruhen in Frieden
  • 6Hell on earth
  • 7feuer und Asche
  • 8Stay by my side
  • 9Final fight
  • 10Fragile
  • 11In all this shit
  • 12Teenage foxes
  • 13Suburban kings and fools
  • 14But every Sunday morning
  • 15Silent dreams
  • 16Want you let me hear
  • 17Across a flaming ocean
  • 18Twentyst century blues
  • 19Gimme a bone
  • 20Dear Lord

cd2 • 18 titres

  • 1Schwarze Raben (1985 mix)
  • 2Virus
  • 3Folge nicht den lebenden Toten
  • 4Lebendig begraben
  • 5Totensonntag
  • 6A star in sight
  • 7Dear Lord (demo)
  • 8Shadows will fade away
  • 9Golden calf
  • 10Walk in black
  • 11Alles fällt (Aus-98)
  • 12Wendzeit (Aus-98)
  • 13Sig-Tiu hymne (live)
  • 14Virus (live)
  • 15Im Namen des Volkes (live)
  • 16Pause -Probe (Aus-98)
  • 17Glaubiger im Treppenhaus
  • 18UR-Raben-instrumental (1980)

extraits vidéo

informations

line up

JK, Steffen Lips, Ralf Göretz, Oli, Dirk M., Arno B., Dennis Raymond P., Sig, Exi, Nick

chronique

'L'orgueil des termites' chantaient Forthcominge Fire sur leur premier album...Plutôt une sacrée fourmilière pour peu que l'on fouille un brin autour de la personnalité et les activités de Josef Maria Klumb alors surnommé Jay Kay...Inutile de mentionner une fois encore Von Thronstahl et son imagerie lourdingue, il sera plus intéressant de découvrir que dès 1983, notre homme se faisait déjà remarquer au milieu de la scène punk allemande. Un premier groupe plutôt éphémère baptisé Aus-98 verra le jour, le temps d'un single, avant de muer en Circle of Sig-Tiu, combo punk hardcore qui se tournera progressivement vers le rock gothique. En ce temps-là déjà, le symbole runique arboré par les musiciens choque les bien-pensants qui les traitent de nazis. Des observateurs plus neutres rétorqueront que le symbole s'inspire également du logo de CRASS et que plusieurs compositions de Circle of Sig-Tiu figurent sur des compilations punk clairement orientées 'anti-fascistes'. Quoiqu'il en soit, il est évident que l'ego du sieur Jay Kay, son goût de la polémique, son amour de la philosophie, le pousseront à aborder le sujet du chaos de manière plus inhabituelle que bien des combos keupons; le thème du déclin de la civilisation occidentale, une certaine fascination pour le mysticisme transparaissent déjà dans les textes de sa plume. Cette compilation double cd propose une sélection des meilleurs moments de leurs trois LPs ainsi que le single de Aus-98, le tout épicé de versions démo et de moments live. Si vous pratiquez la langue de Goethe, un livret richement documenté vous fournira un paquet d'informations sur le groupe, des photos et autres explications sur chaque morceau...Musicalement, comme le démontre le premier cd, c'est du punk pur jus: rapide, violent, avec paroles scandées plus que chantées, à la limite du crust. Ce n'est pas désagréable mais il est évident que Circle of Sig-Tiu n'a pas de talent particulier dans le genre, les riffs sont assez banals, les constructions convenues, pas mal inspirées de Discharge, à quelques exceptions notables ('Unter einer falschen Fahne' avec son break plus tranquille et mystique au milieu, 'Kein Ruhen in Frieden' avec ses sirènes, 'Want you let me hear', plus proche du punk 77 de par son feeling rock'n'roll, 'Twentyest century blues', 'Gimme a bone' presque hard rock et surtout le flamboyant 'Dear Lord' où l'on décèle les prémices de ce qui donnera Forthcoming Fire...) mais globalement, voilà qui s'adresse aux fans du genre plus qu'aux goths, ce d'autant plus que vu les provenances diverses des chansons sélectionnées, la qualité sonore varie, encore que l'ensemble reste cohérent qualitativement. Malgré quelques bons moments, on s'ennuie vite avec l'impression d'entendre le même titre à plusieurs reprises. Plus varié, le second cd est également plus mélodique et témoigne d'une évolution vers le post punk goth (l'excellent mix 85 de 'Schwarze Raben', 'Virus'...); les ambiances se plombent, jouent sur la noirceur plus que la rapidité, le chant se fait plus distinct, travaillé. Nous voilà encore bien éloignés de la qualité des albums de Forthcoming Fire mais on s'en approche peu à peu et il s'avère assez facile de comprendre dès lors que ce projet est le fruit d'une certaine expérience. Seules les compositions estampillées Aus-98 nous replongent brutalement dans le bain punk; on sent une certaine proximité avec le son Dead Kennedys, le talent en moins. Quant aux enregistrements en concert, ils n'apportent rien d'incontournable sauf 'Sig-Tiu hymne' tribal à souhait, et là aussi la qualité sonore varie. 'Testamentum' se destine donc aux passionnés car malgré quelques très chouettes titres, Circle of Sig-Tiu reste une formation mineure.

note       Publiée le mercredi 24 novembre 2010

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Testamentum" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Testamentum".

    notes

    Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

    Connectez-vous ajouter une note sur "Testamentum".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Testamentum".