Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPenetration › Moving targets

Penetration › Moving targets

  • 1990 • Virgin CDV 2109 • 1 CD

cd • 16 titres • 50 :54 min

  • 1Future Daze
  • 2Life's A Gamble
  • 3Lover Of Outrage
  • 4Vision
  • 5Silent Community
  • 6Stone Heroes
  • 7Movement
  • 8Too Many Friends
  • 9Reunion
  • 10Nostalgia
  • 11Freemoney reprise de Patti Smith
  • 12Don't Dictate
  • 13Money Talks
  • 14V.I.P.
  • 15Firing Squad
  • 16Never

enregistrement

Enregistré au Matrix et au Manor, mixé à DJM - Produit par Mick Glossop et Mike Howlett - Mixé par Mick Glossop

line up

Robert Blamire (basse), Gary Smallman (batterie, percussions), Neale Floyd (guitare), Fred Purser (guitare lead), Pauline Murray (chant)

remarques

Contient les singles Don't Dictate, Life's A Gamble et Firing Squad (faces a&b), dont les pochettes sont reproduites en petit dans la mosaïque de l'artwork (réalisé par Robert Mason et Russell Mills)

chronique

Styles
punk
rock
hard rock
Styles personnels
crossover punk/hard rock/pop

C’est sans doute la première fois qu’une telle étiquette est collée à ce groupe, d’habitude considéré comme un représentant assez traditionnel de cette première vague punk (1er concert en 76) qui a déferlé sur l’Angleterre. Pourtant, Penetration donnait une direction possible pour cette rencontre - inévitable - entre l’énergie et la spontanéité du punk et les entrelacs de guitares plombées (pour l’époque) du hard ; rencontre qui allait bien vite mal tourner et devenir la New Wave Of Britsh Heavy Metal (NWOBHM, comme ça se prononce). Une direction qui penchait clairement plus du côté rebelle et instantané du punk que de la technicité et des poses du Heavy naissant. Hélas, les groupes prônant ce mélange sont quasiment tous passés à la trappe, et c’est dommage, car à l’écoute de ce Moving Targets, réédité en 90 avec tous les singles de l’époque, force est de constater que ce groupe avait de sérieux arguments pour pénétrer (ahem) les charts. La pochette et le nom, reprenant l’artwork du single ‘Life’s a Gamble’, laissent augurer quelque chose de violent, d’enragé, de féministo-gueulard. Il n’en sera rien, tout n’est que mélodies pop classes et balancées avec une dextérité incroyable pour des débutants… Car finalement, comme l’avait déjà finement remarqué Iggy (sur Raw Power, et c’est de là dont vient le nom du groupe), si le mot "penetration" a une connotation agressive, ne devrait-il pas finalement être associé à de la douceur ? Aussi, ce sont les mélodies qui ont la primeur ici, plus chantées que criées par une Pauline Murray à l’identité vocale bien marquée. Les tubes sont si nombreux (plus de la moitié des titres) et variés que j’ai longtemps cru à un best of pur et simple, mais le groupe, après un 2ème album et quelques singles, splittera bien vite. Laissant derrière lui une traînée de chansons qui ridiculisent pas mal de groupes soi-disant cultes de l’époque, entre reggae-punk (Too Many Friends), post-punk blasé et nocturne à la Magazine (Reunion), ou encore reprise réussie de Patti Smith (Free Money), la meilleure étant Lovers of Outrage : incroyable pépite au refrain à hurler poing levé, sorte de rencontre improbable entre Bikini Kill et Twisted Sister, sans l’incongruité que cette association contre nature pourrait laisser imaginer. Offrant plusieurs breaks qui sentent bon les heures de répèt dont un un peu reggae comme l’époque le voulait, c’est une bombe, point barre.

note       Publiée le jeudi 18 novembre 2010

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Moving targets".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Moving targets".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Moving targets".

22goingon23 › lundi 6 octobre 2014 - 11:51  message privé !

petite info : ce mois-ci, le label Les Disques du Crépuscule réédite le 1er et unique album de la belle avec ses Invisible Girls (dont Hannett). Réjouissez-vous mortels, ce disque était introuvable ! avec l'artwork original et fort raffiné (pochette signée Peter Saville et Trevor Key).

Note donnée au disque :       
22goingon23 › vendredi 29 novembre 2013 - 13:07  message privé !

Leur second et dernier album, hélas, Coming Up For Air est excellent aussi ; bénéficiant d'une meilleure prod (Steve Lillywhite) plus en transparence et efficacité, les mélodies sont toujours aussi travaillées et inspirées. Le punk rock sied à merveille au sexe faible ÷)

Note donnée au disque :       
22goingon23 › mardi 5 novembre 2013 - 14:32  message privé !

encore une perle brute es punk rock : tension, lyrisme et spleen nerveux, colère à fleur de peau et de lèvres.

La voix de la belle Pauline est envoutante et unique : ce même charme opérant en mode séducteur charnel que sur l'excellent autre album avec les Invisible Girls.

A noter sur ce Moving Targets les 2 superbes reprises : Nostalgia des Buzzcocks et Free Money de Patti Smith que Pauline Murray s'approprie de toute son âme. Never est une Tûêrie de vamp aguicheuse !!

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 21 novembre 2010 - 21:44  message privé !
avatar

Hé bien, pour ma part, cette chronique m'a rappelé de me pencher sur ce groupe qui dans ses incarnations les plus pop m'évoque parfois Blondie...Et surtout, elle m'a rappelé que je ne possédais rien d'eux...'Me suis commandé un petit best of du coup. A priori, on n'y entre pas toujours du premier coup mais certaines chansons ont un petit goût de 'reviens-y'

sebcircus › dimanche 21 novembre 2010 - 21:37  message privé !

J'accroche pas du tout à cet album

Note donnée au disque :