Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSConrad Schnitzler › Minced Valves (From the Lost Tapes of 77)

Conrad Schnitzler › Minced Valves (From the Lost Tapes of 77)

cd • 9 titres • 60:36 min

  • 1Pra 4:15
  • 2Cyr 4:08
  • 3Tri 4:40
  • 4Mod 9:22
  • 5Cyc 8:22
  • 6Hip 1:21
  • 7Lyr 6:11
  • 8Red 10:03
  • 9PCT 12:12

line up

Conrad Schnitzler, Steve Schroeder, Patrick Gresbek (Synthés, claviers et FX)

remarques

Pour plus d'informations sur les produits de Ricochet Dream, visitez le site web suivant: http://www.ricochetdream.com/ Pour en connaître plus sur Conrad Schnitzer, visitez le site http://www.conrad-schnitzler.de/

chronique

Minced Valves du trio Schnitzler, Schroeder et Gresbek est un véritable voyage dans le monde underground berlinois des années 70. Une collection de 9 titres, dont 4 écrits uniquement par Schnitzler (Pra, Cyr, Tri et PCT), qui étalent les expérimentations tirées des boîtes à musiques hétéroclites de l’époque. Un voyage caustique certes, mais qui s’avèrera un délice pour les amateurs du genre.
Pra débute cette odyssée des sons avec un longiligne filament sonore qui échappe des réverbérations caustiques dans un univers des plus hétéroclites. Ici il n’y a point de rythmes, mais des collages sonores qui s’empilent afin de créer des ambiances métissées entre le coté éclectique et spectrale. D’oblongues résonnances prennent une forme de drones électroniques dans un micmac sonore où de fines sonorités de flûtes sont éparpillées dans un canevas multi sonore très bigarré. Un peu comme avec Fripp et ses Frippertronics, Cyr est une amalgame de cercles et d’accords réverbérants qui tournent autour d’une goutte d’eau, tombant à intervalle régulier, et de multiples strates de synthé ou violons (il y a peu d’explication sur la pochette de Ricochet Dream quand aux équipements utilisés) qui déchirent une lourde toile sonore aux effluves d’un Floyd sur Ummagumma, tout comme le long et lunatique PCT. Tri est une procession abstraite sur une ligne de synthé hachurée qui subdivise sa sonorité sur des serpentins ondulants dans un univers de percussions aux sonorités d’arbalètes. Une combinaison sonore qui ressort régulièrement sur Minced Valves. Mod est une lente incantation synthétisée et réchauffée par de belles strates spectrales et caustiques. Un beau morceau cosmique et ambiant où le synthé hurle derrière un serpentin qui ondule avec des effets sonores semblables à de froides percussions dans ce silence stratifié par un synthé très morphique. Des pulsations aux formes variées animent le mouvement hypnotique de Cyc, une lente procession abstraite qui sillonne un néant cosmique aux effets sonores bien électroniques sur une structure qui offre un léger crescendo. Hip ouvre la portion rythmique de Minced Valves avec des percussions style tam-tam qui moulent une étrange frénésie singulière. Ces percussions sont aussi présentes sur Lyr, où le rythme est tout de même assez léger mais fortement hypnotique et survolé d’une grosse bibitte aux ailes géantes. Red offre une étrange marche funambulesque sur des fils de métal qui ondulent dans une cacophonie digne des expériences sonores des années underground. Lourd, mais stagnant, le tempo ondoie dans un statisme total, un peu comme pour sculpter une vision unique et abstraite.
Minced Valves du trio Schnitzler, Schroeder et Gresbek n’est pas vraiment pour mes oreilles. En ce qui me concerne il s’agit d’une œuvre totalement abstraite où les ambigüités ont le dessus sur n’importe quelle forme de rythmes et surtout d’harmonies. Un album aux rares bribes mélodieuses mais avec une sonorité riche en diversité qui pourrait très bien plaire aux fans, et ils sont nombreux, de Conrad Schnitzler. Lui qui encore de nos jours s’amusent encore de toute sa panoplie de sons hétéroclites.

note       Publiée le lundi 15 novembre 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Minced Valves (From the Lost Tapes of 77)".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Minced Valves (From the Lost Tapes of 77)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Minced Valves (From the Lost Tapes of 77)".

sunship › dimanche 28 août 2011 - 23:04  message privé !

Il m'en a fallu du temps pour revenir de cette nouvelle de merde. Un homme de talent et de CON-viction. Pour moi un héros de l'underground. Son univers m'a toujours fasciné. Ce mec était un génie. Il reste son œuvre heureusement. Des centaines d'heures d'une richesse immense. Ce serait génial d'avoir plus de chroniques de ses albums. Notamment ceux des années 80, période que je préfère.

Kronh › dimanche 7 août 2011 - 13:05  message privé !

J'ai bien envie de l'écouter, ce con.

mangetout › samedi 6 août 2011 - 23:28  message privé !

Merde !

Il fut aussi membre de KLUSTER et ERUPTION.

Bon, tout doit avoir une fin, maintenant j'ai encore 85% de sa discographie à découvrir...

Phaedream › samedi 6 août 2011 - 23:00  message privé !
avatar

RIP Conrad. Un des doyens du mouvement Krautrock et membre de Tangerine Dream sur Electronic Meditation, le CON est est décédé hier suite à un rude combat contre le cancer de l'estomac. Homme immense et intense il a composé près de 100 albums, tapes et CD. Le temps file lorsque les grands partent....

Note donnée au disque :