Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCon-Dom › Colour Of A Man's Skin

Con-Dom › Colour Of A Man's Skin

vinyl33t • 15 titres • 84:31 min

  • 12'' noir
  • 1White Bastard
  • 2Bounty Bar
  • 3Black Beauty
  • 4Well Hung (White Prick Blues)
  • 5Noi
  • 6Michael (Swung, His Face At Last To The Wind, Then His Neck Snapped)
  • 7Nigger Black
  • 12'' blanc
  • 8Black Bastard
  • 9Bath Of Bleach
  • 10Control Resistance
  • 11C18 (Whatever It Takes)
  • 122525
  • 13Wog Music
  • 7'' Picture disc
  • 14White Christmas
  • 7'' blanc
  • 15Ebony And Ivory

enregistrement

Enregistré et mixé en mars 1998

line up

Mike Dando

Musiciens additionnels : Daniel Menche (sons), Richard Ramirez (sons), Expose Your Eyes (sons)

remarques

Le packaging comprend un vinyl blanc, un vinyl noir, un picture disc 7'' et un 7'' blanc. Edition limitée à 750 copies.

chronique

Styles
noise
power electronics
Styles personnels
apartheid sonore

Dites, Père, comment aborder la problématique du racisme sans tomber dans le simplisme moralisateur? Par le biais de la violence verbale, mon fils, répondit avec sagesse le révérend Dando, car elle révèle nombre de facettes de cette haine complexe. Elle se nourrit de l'inconscient collectif, autant que de l'aigreur individuelle ; de la peur primaire de l'autre, autant que de l'endoctrinement minutieux. Personne ne naît raciste : c'est un ensemble de facteurs environnementaux, parfois ataviques, qui engendrent le mal. La couleur de peau d'un homme... sujet de taille pour Mike Dando, qui signe là son oeuvre la plus ambitieuse depuis ses «sermons», ensemble de singles cyniques au possible, singeant les valeurs de la religion catholique. Au programme, des blocs de haine raciale exultés par les deux camps : celui des Noirs, celui des Blancs, avec tout ce qu'il est possible d'imaginer en terme d'insultes et de théories fumeuses. Le concept peut au premier abord paraître gratuitement manichéen, et il l'est d'une certaine manière par sa constante opposition Blanc/Noir (un vinyl par couleur de peau, le packaging lui-même accentue l'apartheid), mais les points de vue successifs de ces deux cultures de la haine sont si vicieusement incarnés le temps de personnages empruntés au réel, les parallèles (similitudes / inversions) si soigneusement soulignés, qu'on mesure toute la pertinence de la démarche au fur et à mesure de l'écoute : embrasser totalement les attributs d'une violence sans fard, au plus près des postures et des mots, durant 1h30 de strip-tease intégral au coeur de l'intolérance ordinaire, pour mieux en ressortir anéanti. D'un point de vue sonore, rien à redire, c'est du Dando en très grande forme, qui pour le coup s'est entouré de bruitistes patentés (D. Menche et R. Ramirez entre autres) pour délivrer des murs de bruits grinçants d'une rare impénétrabilité. Con-Dom signe là une oeuvre totale, évidemment irrécupérable par quelque bord que ce soit - et c'est tant mieux - et surtout une pièce maîtresse du power electronics des années 90 que je conseille vivement.

note       Publiée le samedi 13 novembre 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Colour Of A Man's Skin".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Colour Of A Man's Skin".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Colour Of A Man's Skin".

p2h › samedi 8 mars 2014 - 19:32  message privé !

celui-ci est pas génial je trouve, par contre le CD Control Domination de 1999 me fait toujours autant de bien, les 4 dernières c'est que du bonheur.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › samedi 13 novembre 2010 - 23:42  message privé !
avatar

Excellent le premier live. Le second a duré 15 min, IRM avaient surchauffé l'ampli. Je parle plus des groupes de seconde zone qui se roulent dans la fange en éventrant des souris mortes en se branlant avec le micro et qui peuvent saoûler quand on a passé son propre stade anal.

Solvant › samedi 13 novembre 2010 - 23:30  message privé !

Grunt, c'est souvent excellent, tu n'as pas aimé ?

Wotzenknecht › samedi 13 novembre 2010 - 23:20  message privé !
avatar

J'ai laissé passer Con-Dom, 'sont venus jouer ya quelques mois... je crois que Grunt, Snuff, Halthan et Bizarre Uproar réunis m'ont suffisamment saturé de boucan nécronazi live pour quelques années.

VL › samedi 13 novembre 2010 - 23:11  message privé !
avatar

exact, et il y aura aussi MK9, ex Death Squad... du bon en perspective !