Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSmell & Quim › A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse

Smell & Quim › A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse

cd | 8 titres | 62:52 min

  • 1 Come On You Fucker [0:17]
  • 2 Ultimate Anatomy [10:50]
  • 3 Gravy Sucker [4:49]
  • 4 Proctologist [13:52]
  • 5 Turned Over To Sod [22:41]
  • 6 Jesus Christ (Not Superstar) [2:33]
  • 7 Wall To Wall Fanny [2:36]
  • 8 Anthem Of The Quim Republic [1:26]

line up

inconnu

chronique

Styles
noise

Ramper à quatre pattes, le cul dressé, quel bonheur, le nez dans la fange, et puis le cerveau, ah oui, et puis revenir en arrière, toujours, parcourir à nouveau le chemin, la fécalité, elle passe toujours par elle-même, l’autosodomie pour mieux pouvoir se contempler, déféquer l’intestin contracté, puis au tour d’après se demander qui a pu se vider par terre, s’indigner bien sûr, le salopard qui a fait ça, je vais lui défoncer le cul, lui tasser la merde à fond, à fond j’ai dit, et alors chercher à tout prix le responsable de ce petit tas de merde rance, lui éclater la face par tous les moyens, ne pas trouver bien entendu, et voilà, s’en prendre à la première forme qui passait par là, la si précieuse et innocente victime, ne jamais se regarder dans le miroir, tout cela à quatre pattes, la langue pendante et la truffe humide de désir, voir sa queue se dresser toute seule, se tordre puis se vriller à fond dans l’orifice anal, son orifice, en chier des dragées orgasmiques par la bouche, la gorge engluée de diarrhée narcissique, ah oui, le cerveau, le pitbull, tenir la barre à deux mains, frapper encore et encore, sans comprendre, sans prendre le temps, sans attendre le temps, au beau milieu d’une foule, se tenir aux aguets, et puis courir, perdre ses poursuivants, à perdre haleine, au beau milieu du cercle vicieux, se vriller la cheville en trébuchant, tomber la face contre terre, jurer, maudire, pester, moi le pestiféré, le paria, la victime médiatique, se blottir contre la merde, attendre patiemment les coups, frémir, frissonner, frigide attente d’une sentence, le devenir, alors se relever, courir à nouveau les poumons en sang, tout cela pour quoi? Narcisse court toujours, l’étron au derrière.

note       Publiée le jeudi 11 novembre 2010

partagez 'A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse".

ajoutez une note sur : "A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse".

ajoutez un commentaire sur : "A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A Sod's As Good As A Wank To A Blind Arse".

ericbaisons › mercredi 2 février 2011 - 21:01  message privé !

cette chose sent bon (pour avoir essayé le split macronympha/Smell quim)