Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDismal euphony › Autumn leaves – the rebellion of tides

Dismal euphony › Autumn leaves – the rebellion of tides

cd | 8 titres | 46:00 min

  • 1 An autumn leaf in the circles of time [7:21]
  • 2 Simply dead [2:56]
  • 3 A thousand rivers [3:51]
  • 4 Mistress tears [5:37]
  • 5 Carven [4:44]
  • 6 Spire [1:43]
  • 7 In rememberance of a shroud [4:15]
  • 8 Splendid horror [15:33]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Keltziva (Chant féminin), Kristoffer Austrheim (batterie), Frode Clausen (guitare), Ole K. Helgesen (chant black et basse), Elin Overskott (claviers)

chronique

Styles
black metal
dark metal
doom metal
metal extrême
Styles personnels
black doom sympho

Quelle est la cible de ce groupe et de cet album ? les fans de black metal ? non, pas assez brutal pour eux malgré le chant éraillé et les guitares incisives. Les fans du black façon Cradle of Filth/Dimmu Borgir ? non, même pas, toujours pas assez brutal et les orchestrations ne sont pas assez développées. Les fans de Within Temptation ? non, pas assez commercial et pas assez plan-plan ! Les fans de My Dying Bride peut-être ? non, trop léger pour eux et le chant féminin répondant au chant masculin, ça ne leur plairait peut-être pas. Les fans de feu Theatre of Tragedy alors ? non, trop brutal par rapport à la période "Aegis" et pas assez electro par rapport à la dernière période. Restent alors les fans de Trail of Tears. Oui, même si la base de la musique est plus black que death, cela devrait leur convenir. Bref, vous l’aurez compris, derrière cette pochette ratée, Dismal Euphony vous distille un genre de doom-black mélodique et symphonique dans lequel le chant féminin répond au raclement de gorge du chanteur et dans lequel le clavier tantôt résonne comme un piano ("An autumn leaf in the circles of time" qui commence par 2 minutes 30 de piano justement), tantôt tintinnabule comme une série de clochettes ("Mistress tears"). Un album plutôt pas mauvais, sans grande originalité certes (sans originalité du tout même), mais qui vous fera passer un bon moment. 3,5 sur 6 et Darkstar Seven invente : la chronique par l’absurde.

note       Publiée le mardi 9 novembre 2010

partagez 'Autumn leaves – the rebellion of tides' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Autumn leaves – the rebellion of tides"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Autumn leaves – the rebellion of tides".

ajoutez une note sur : "Autumn leaves – the rebellion of tides"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Autumn leaves – the rebellion of tides".

ajoutez un commentaire sur : "Autumn leaves – the rebellion of tides"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Autumn leaves – the rebellion of tides".

pokemonslaughter › mercredi 10 novembre 2010 - 19:15  message privé !
avatar

lol c'te foire au mauvais goût ! Mojo, sors de corps.

Potters field › mercredi 10 novembre 2010 - 13:42  message privé !

je detestais pas le premier album, en effet.

stickgrozeil › mercredi 10 novembre 2010 - 00:19  message privé !

Album super pauvre (roooooo, ces claviers pourris), mais assez attachant. Je préfère cependant largement le premier album avec sa prod' toute pourie mais des mélodies et des riffs plus intéressants. C'est cool en tout cas de voir ce groupe chroniqué sur GoD!!!

Note donnée au disque :