Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBCaspar Brötzmann Massaker › The tribe

Caspar Brötzmann Massaker › The tribe

cd • 8 titres • 41:59 min

  • 1The Tribe 4:56
  • 2Blechton 4:22
  • 3Massaker 8:39
  • 4Heavens Gate 3:20
  • 5The Call 4:57
  • 6Time 7:18
  • 7Paul 3:46
  • 8Bonkers Dance 4:47

enregistrement

Recorded live au FMP-studio, Berlin, Aout 1987 par Jost Gebers, vocaux overdubbés - Produit et composé par C. Brötzmann - Mixé par Andreas Hilbig

line up

Eduardo Delgado Lopez (basse, voix), Jon Beuth (batterie, composition sur la 1 et la 2), Caspar Brötzmann (guitare, voix)

remarques

Première édition en 88 en LP sur le label Zensor

chronique

Cela fait plus de 10 ans que cet autodidacte n’a pas donné signe de vie. Les noise rockeux américains le jalousent. Les industriels angliches aussi (‘Massacre’, où comment ridiculiser tout le metal indus avec une batterie, une basse et une guitare hors d’elle). Sans parler des bruitistes japonais, qui n’auront jamais sa rigueur teutonne dans l’assaut rythmique. Je veux parler de Caspar Brötzmann bien sûr. Son Massaker est une affaire de famille visiblement, puisque son bassiste n’est autre que le frère de Gabi Delgado Lopez de DAF ! Ce qui explique peut-être ces rythmiques franchement binaires et rentre-dedans, quasi indus, qui servent de support à des attaques de noise rock pur sur les deux derniers morceaux. Rajoutez-y un chant plus convainquant, et vous auriez ce qui se fait de plus extrême dans le genre. Si Brötzmann ira plus loin par la suite, se rapprochant de la liberté et du chaos du free jazz de son daron, il affirmait ici clairement son identité et son jeu unique. Un jet ininterrompu de riffs en fusion, dont le seul concurrent dans la surenchère bruitiste ne peut être trouvé que vers la scène noise de Chicago, ou Godflesh, à la même époque… Bave aux lèvres et sans pitié, l’album trouve son acmé incontestable avec Massacre, le titre phare du groupe, un genre de Misirlou noise-indus ponctué de cris de dément, qui sera repris ainsi que le morceau titre sur Home… Dommage que ce premier album soit encore un peu trop « timoré » (tout est relatif) au niveau des compos, et minoré par ce chant anecdotique overdubbé sur des instrus live in the studio. Le style est déjà en place et montre les crocs, lui. Ratatata-teutonne.

note       Publiée le jeudi 28 octobre 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The tribe".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The tribe".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The tribe".

Seb de Super › jeudi 28 octobre 2010 - 23:07  message privé !

Ou Sonny Sharrock

saïmone › jeudi 28 octobre 2010 - 22:30  message privé !
avatar

Glenn Branca school

Seb de Super › jeudi 28 octobre 2010 - 00:24  message privé !

J'ai faillit l'acheté en LP pour groupé une commande il y a quelques minutes avant de lire cette chro.

L'autre disque c'était le 2ème The Ex + Tom Cora