Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYDajuin Yao › Dream Reverberations 夢的殘音 (Singles Edition 單曲版)

Dajuin Yao › Dream Reverberations 夢的殘音 (Singles Edition 單曲版)

vinyl 33t • 2 titres • 18:59 min

  • 1Cursive Calligraphy 草書9:34
  • 2Satisfaction of Oscillation 震盪的滿足9:25

enregistrement

Berkeley, Californie, États-Unis, 1997.

line up

Dajuin Yao (Hardware: PowerMac, Peavey PC-1600, Ensoniq DP/4+, Lexicon MPX-1 ; Software: Poetry Design Assistant (aka PDA, proprietary), SuperCollider v1.1), Tsiao Jerlian (voix échantillonée).

remarques

On trouve le titre "Satisfaction of oscillation" sur le cinquième volume de l'excellente anthologie noise du label Sub Rosa ; et également avec un son pourri (comme d'habitude) sur Youtube. Mais il y a beaucoup mieux : l'édition vinyle de ce single étant épuisée (ainsi que les deux albums longue durée de Dajuin Yao : "Dream reverberations" et "Cinnabar red drizzle", hélas), le label Post-Concrete a eu l'excellente idée de nous offrir les deux titres en téléchargement gratuit (et légal, bien sûr) au format .flac ! (C'est-à-dire qu'ils sont non-compressés, avec une qualité audio identique à celle d'un CD.) Donc, même si le fichier est assez lourd (.flac oblige), PRÉCIPITEZ-VOUS, au moins sur "Satisfaction..." ("Cursive calligraphy" étant dispensable), et dites-moi ce que vous en pensez ! (Lien référencé ci-contre, il faut cliquer sur le titre du morceau.)

chronique

Styles
electro
contemporain
musique concrète
musique répétitive
Styles personnels
musique fractale

Les mathématiques du chaos... Alors que l'on apprenait il y a peu la mort de Benoît Mandelbrot, je suis tombé par hasard sur une incursion numérique à l'intérieur d'une "Mandelbox", un objet fractal, à l'architecture d'une complexité abyssale, mais reposant sur une formule unique, une "boîte" auto-similaire se repliant sur elle-même à l'infini. Les zooms n'y ont pas de fin, les recoins sombres pas de limite, chaque partie nous y renvoie au tout... exactement comme dans "Satisfaction of oscillation" de Dajuin Yao. Si vous avez toujours rêvé d'entendre une musique fractale, la voici. Jouant simplement sur les échantillons de cinq syllabes de chinois mandarin (on nous jure l'absence totale de sons électroniques !) montées en boucle, cette musique donne précisément la pensée d'une structure répétitive ascendante dont l'exploration ne pourrait jamais s'achever, tout s'y redit toujours mais en se renouvelant perpétuellement. L'influence avouée du compositeur chinois (résidant en Californie) est celle du premier Steve Reich, celui de "Come out" et "It's gonna rain" ; et c'est effectivement perceptible (voir la chronique de ces pièces). Mais il y a ici plus que cela, une sorte de transe indicible et extatique à la "Einstein on the beach", de l'électro-acoustique hardcore, du Pierre Henry sous speed, que sais-je, une spirale concrète tournoyante absolument gigantesque... Oui, ce morceau de neuf minutes et demi est énorme, monstrueux dans ses réverbérations qui n'en finissent pas de rebondir, comme prisonnières de cette fractale dans laquelle on plonge toujours plus profondément, sans pouvoir ressortir, en découvrant à chaque recoin des courbures répétées et nouvelles. Le premier morceau de ce single, "Cursive calligraphy", lui aussi composé à l'aide de syllabes de mandarin, davantage fondé sur des phénomènes de profondeur d'écho que de transe, est plaisant mais nettement moins surprenant - je lui mets tout de même 4/6 ; mais comme je mets 8/6 à "Satisfaction of oscillation", la moyenne coule de source... La "musical box" fractale, ou l'ultime cathédrale de vertiges...

note       Publiée le dimanche 24 octobre 2010

Dans le même esprit, Trimalcion vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dream Reverberations 夢的殘音 (Singles Edition 單曲版)".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dream Reverberations 夢的殘音 (Singles Edition 單曲版)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dream Reverberations 夢的殘音 (Singles Edition 單曲版)".

absinthe_frelatée › jeudi 2 décembre 2010 - 12:18  message privé !

Ah oui pardon, je pensais que vous parliez de celui dédié à la musique expérimentale chinoise. Mais bonne chose si tu en parles (si j'ai pas eu le courage de le finir d'ici là^^).

Trimalcion › mercredi 1 décembre 2010 - 21:23  message privé !
avatar

Attention : Wotz (et moi-même dans les remarques) parlions du 5ème volume de la compil "généraliste" noise de Sub Rosa - série très intéressante pour découvrir des trucs mais qui présente bien sûr les limites du genre compil. Absinthe, je pense que tu fais allusion à une compil de 4 CD dédiée exclusivement à la musique expérimentale chinoise, chez Sub Rosa également. J'en parlerai un jour je pense, de celle-là.

Note donnée au disque :       
Dioneo › mercredi 1 décembre 2010 - 13:04  message privé !
avatar

(Ah, j'l'avais pas vue...)

Note donnée au disque :       
absinthe_frelatée › mercredi 1 décembre 2010 - 12:56  message privé !

Il y a déjà la compil' Sub Rosa dont parlait Wotz un peu plus bas qui donne déjà un bon aperçu de ce qui se fait en matière d'electro/noise/musique concrète en Chine. Je l'ai pas encore écumée mais y a des trucs intéressants même si peu innovants (sur les deux premiers CDs).

Dioneo › mercredi 1 décembre 2010 - 12:35  message privé !
avatar

Moi ça m'intéresse, oui ! (Je ne connais rien à la 'scène expé' de là-bas... À leur musique non-trad' tout court, en fait. J'imagine que pas grand chose ne franchit leurs frontières, en fait, sur ce plan ?)

Note donnée au disque :