Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEThe Ex › History is What's Happening

The Ex › History is What's Happening

cd • 20 titres • 29:03 min

  • 1Six of one and half a dozen of the other0:58
  • 2Barricades1:03
  • 3Life live1:39
  • 4Machinery0:46
  • 5E.M.Why1:47
  • 6Moving Pictures1:32
  • 7Shoes1:45
  • 8Watch-dogs1:50
  • 9Dutch disease1:21
  • 10Blessed box at the backseat1:14
  • 11Who Pays2:44
  • 12Strong & musculed1:30
  • 13Grey2:23
  • 14Equals only1:47
  • 15H’wood-W’ton0:56
  • 16Sports1:02
  • 17$0:57
  • 18Pep talk1:58
  • 19Attacked1:55
  • 201482:26

enregistrement

Enregistré aux studios The & Theo’s et Joke Koeienverhuurbedrijf en décembre 1981 par Dolf & Martin

line up

Bas (basse), Terrie Ex (guitare), Gw Sok (voix), Wim (batterie)

remarques

chronique

Styles
punk
Styles personnels
anarcho-punk>cnt/fraction flamande

The Ex en leur plus anarcho-punk. En leur plus punk tout court, aussi (c’est bien le cas de le dire). En mandales ramassées, sans prémices ni épilogues. Au plus proche des plombs-à-frondes tout juste pillés aux agitateurs anglais, jetés par eux sans copyright à la face d’un monde. Crass, oui, bien sur. Discharge si on y tient, pour la sécheresse des coups portés, surtout. Mais encore Wire - celui de Pink Flag uniquement - pour cette tendance à balancer une idée par chanson, une seule : le souffle court ou d’un seul trait, mâchoire crispée, poings levés en garde bien plus qu’en salut d’hymne. Puis à couper net une fois la chose dite (d’où nombre de morceaux passant à peine la minute – quand encore ils l’atteignent). Sans l’ironie qui distancie, toutefois, plus terre à terre, l’œil fixé à d’autres objectifs. En alerte, en alarme. Pas leur premier, non, mais celui où s’affirme leur manière initiale, celle qu’ils allaient disloquer, distendre ou triturer dès l’album suivant (ce Tumult en rouge vif et ténèbres râpées). Ici donc, pochette frontale, documentaire, glaçante dans ce qu’elle donne à voir sans autre commentaire que ce titre manifeste. Un orchestre - folklorique ? - jouant, membres postés en cercle autours d’un accordéon, d’un directeur en blouse, aussi… Tandis qu’à l’écart devisent tranquillement des officiers… À première vue nazis, ceux-ci, à jauger l’uniforme. Rien d’autre qui s’ajoute. À l’intérieur, de purs collages d’agit-prop, de fanzines à la glu, aux émanations de ronéotypes. Croquis, montages, détournements qui grincent… Des textes encore très directs, presque sans adjectifs. Lancés en pleine course, précisément ciblés, conscients de continuer une tradition de lutte –prolétaire, oui, sans douceur, prompte à l’occupation d’usines, aux accrochages d’avec les milices d’en face- ; lucide, aussi, sur ce qu’il en est des moyens autorisés, du pouvoir des fleurs, de la résistance passive (Dutch Disease, adresse aux hippies locaux qui pensaient qu’un cortège ferait fermer quelque Centrale ; Blessed box at the backseat, sur les Gurus d’importation et leur Béats qui s’acquittent à la semaine…). Pas sans humour, sans dérision, même si toujours la boule au ventre, le jarret prêt au bond (Strong & muscled, qui pourrait bien être repris tel-quel d’une quelconque annonce pour ces méthodes-miracle : ‘un corps d’athlète en moins d'un mois !’, l’opium, le rêve de plaire à bon compte, de rafler mise et grisettes). Et en musique donc, déjà : cette tension, non diluée, ici, pas encore développée en formes impromptues. Avec un son mal équarri, déjà, plein d’échardes, de fait, comme une sidérurgie mais pas encore si lourd. Question de moyens, sans-doute, simplement ; de technologie disponible, de savoir-faire en devenir. Guitare en crissements concis et accords cassés nets. Basse en sprint d’attaque, solide et sans bavure, sans bavardage. Dans la frappe de la batterie, quelques brisures inhabituelles avec par places - d’ores et déjà - de curieux appels de danse : guerrière, il va de soi, mais pas encore en transe tout à fait (Shoe, Equals only…). Un The Ex nu, donc, disais-je. Avec sa laideur offensive, brandie, encore à l’état brut. Attirante, entraînante comme un sursaut de foule, claquante comme un tir de barricade. Contagieuse, Camarade mais encore maigre, un peu - malingre, presque. Un jet sans ruse. Une pierre à ramasser. Non… Pas un 'simple document’ ! Mais bientôt le sang battra bien plus fort à ces artères. Et l’on verra tous ces visages - et d'autre, avec - prendre des teintes moins blafardes.

note       Publiée le samedi 23 octobre 2010

Dans le même esprit, Dioneo vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "History is What's Happening".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "History is What's Happening".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "History is What's Happening".

Dioneo › jeudi 12 juillet 2018 - 18:30  message privé !
avatar

Eh eh... Le rapprochement avec Pink Flag, c'était surtout pour le côté morceaux très courts/une idée par morceau jouée une fois puis pas répétée (ou quasi). Mais c'est sûr que chez The Ex (de cette époque), c'est encore bien plus rude aux entournures, oui.

WZX › mardi 10 juillet 2018 - 23:47  message privé !

Ça poutre ! Le premier album est un peu pâlot en comparaison. Ici la concentration de l'énergie est bien plus efficace. La manière sera encore autre sur le suivant, et pour le coup je vais aller fouiner côtés singles si y a pas quelques perles du même acabit.
(Par contre la reco Punk Flag, euh je l'ai prise un peu trop littéralement sûrement, parce qu'enchainé après The Ex y a un côté pistolet à eau quoi ^^. Faudra que je lui redonne sa chance dans un mood plus adapté)

Dioneo › mercredi 5 décembre 2012 - 01:37  message privé !
avatar

(Bah je pense que ça viendra... "d'un côté ou d'un autre"... Tôt ou tard).

Alfred le Pingouin › mardi 4 décembre 2012 - 21:33  message privé !

Manque Aural Guerrilla sur ce site!!!!

Dioneo › jeudi 28 octobre 2010 - 17:08  message privé !
avatar

Je crois qu'ils arrêtent jamais trop longtemps de tourner, en même temps... Et leurs concerts sont souvent à pas cher !

Donc.