Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlessure Grave › Judged by twelve carried by six

Blessure Grave › Judged by twelve carried by six

cd • 16 titres

  • 1Intro
  • 2The cycle
  • 3A thousand drums
  • 4Stop breathing
  • 5Open or shut
  • 6In the first place
  • 7Changes in the darkness
  • 8Resting place for two
  • 9In my mind
  • 10Hope for the worst
  • 11Echo
  • 12Feeding the silence
  • 13Learn to love the rope
  • 14Mirror
  • 15Hindsight
  • 16City lights

enregistrement

Enregistré sur huit-pistes au 3101 Juniper, USA, début 2009

line up

Reyna Kay (chant, synthé), T.Grave (chant, batterie, programmtion, guitare, basse)

Musiciens additionnels : Sean Lotte (basse additionnelle), Brandon Hauck (batterie additionnelle), Glenn Donaldson (sons)

remarques

Les titres 13 à 16 sont des bonus; le morceau 16 a été composé à l'origine par The Shadow Ring. http://www.myspace.com/blessuregravesd

chronique

Styles
gothique
cold wave
post punk goth
Styles personnels
lo-fi

La technologie...Aujourd'hui, elle est partout; des gosses de dix ans se baladent avec un téléphone leur permettant de prendre des photos, écouter de la musique, le citoyen lambda s'équipe comme un professionnel en informatique et malgré ça, des artistes bricolent encore des enregistrements avec deux sous de moyen, volontairement ou non...A tel point que le lo-fi participe à l'atmosphère des compositions...J'ignore quelles sont les motivations artistiques du duo de Blessure Grave mais leur album a été entièrement capturé sur un huit-pistes et cela s'entend. Musiciens plutôt moyens, les deux jeunes gens ne se sont visiblement pas trop préoccupé de technique privilégiant une forme de spontanéité créatrice se manifestant par une qualité d'enregistrement assez particulière, pas franchement mauvaise mais au mixage maladroit et avec peu d'effets. Le chant fait exception qui donne l'impression d'être au second plan (alors qu'il est au premier) comme si tout avait été capturé presque en direct dans une cave. Le rendu est intéressant de ce point de vue, comme hanté. Là où le bât blesse, c'est que l'ambiance générale sonne de manière plutôt linéaire; la musique oeuvrant dans une cold wave dépouillée, pas forcément ultra dynamique, on aurait bien besoin d'un élément à même de tonifier l'ensemble. Or, le côté lo-fi, le mixage à la diable débouchent plutôt sur une dualité musique en bloc/voix pas forcément des plus pertinentes surtout que le chant n'est pas exempt de maladresses (notamment les duo masculin/féminin) et qu'il domine avec la guitare (la batterie étant totalement étouffée). Les bons moments existent ('Changes in the darkness', 'The cycle', 'A thousand drums' ou 'In my mind') baignés dans une forme de paresse désenchantée mais je reste légèrement mal à l'aise. 'Judged by twelve carried by six' n'est pas mal du tout mais on ne m'ôtera pas de la tête que quelque chose manque et que l'on eût pu faire mieux pour mettre en valeur ces idées plutôt sympathiques...

note       Publiée le lundi 4 octobre 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Judged by twelve carried by six".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Judged by twelve carried by six".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Judged by twelve carried by six".

E. Jumbo › mardi 8 mars 2011 - 00:57  message privé !

J'aime bien perso, le côté lo-fi et austère est réussi, c'est vraiment sombre et glauque.

Note donnée au disque :       
néantror › mardi 5 octobre 2010 - 07:00  message privé !

pas mal mais le problème c'est que tous les titres sont carrés et enfermés dans le refrain/couplet ca laisse pas de place pour respirer. c'est un peu une musique d'alcoolique nostalgique d un son.. bref , trop direct et melodieux.. enfin y a l'intro mais ca reste basique.

Note donnée au disque :