Vous êtes ici › Les groupes / artistesGThe Ghost Of Lemora › Reach for the ground

The Ghost Of Lemora › Reach for the ground

cd • 12 titres

  • 1The glamour
  • 2Shadow over substance
  • 3Beauty can't die
  • 4Reach for the ground
  • 5La fol amour
  • 6The ground beneath our feet
  • 7Kissing the plague
  • 8Gallery girls
  • 9It's just a ride
  • 10The return of Lila
  • 11To the gods that walk among us
  • 12A labyrinth of broken dreams

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Cryonica Studios, Londres, Angleterre.

line up

Twinkle (chant), Swifty (guitare), Stuart (basse), Sonya (claviers)

remarques

chronique

Rafraîchissant ! Ce disque est rafraîchissant ! Evidemment j'en parle comme si nous avions affaire à la dernière nouveauté alors qu'il totalise déjà six ans au compteur mais franchement, quand j'ai remis la patte dessus l'autre jour, il m'a transporté comme à la première écoute. Ca tombait bien, je venais de revendre le premier cd des Irlandais du Nord de Solemn Novena (leur mini était pourtant sympa) qui sous couvert de renouer avec le 'bon vieux' gothic rock nous livraient ce que je qualifie de pop sans intérêt. Ghost of Lemora, eux, ne font pas de grands discours, ils enregistrent des disques, y vont de leur style personnel qui pompe quelques vieilles bases gothic rock en y substituant des guitares plus rock'n'roll ('The glamour', très...glam) au son bien crade mais mixé en arrière, des claviers classe qui alternent entre nappes et orgue de film d'horreur, saupoudrant le tout d'une bonne louche de décadence assurée par Twinkle et son chant batcave moderne. Après un premier mini plein de potentiel, nos quatre Anglais confirment donc avec ce premier essai hanté par les thèmes de l'apparence, la superficialité, les médias, la mode, qui sous couvert de théâtralité se montre bien plus profond qu'il n'y pourrait sembler ('I don't care about my soul, it's my body I want to save'), questionnant les interrogations d'une génération gâtée placée sous les caméras de sa propre autosuffisance ('Innoncent youth, easily seduced, blinded by the truth now watch us fall')...Ghost of Lemora n'hésite pas à se servir d'ambiances que l'on pourrait qualifier de cliché (mais si jouissives) ainsi sur le beau et mélancolique 'La fol amour' bercé d'orgue mais, outre le fait que ces jeunes gens ont un sens ultra efficace de la mélodie, que la production est très soignée (Reza Udhin, ex-Killing Joke et vocaliste de Inertia, tout de même), en bons dandys, ils conservent une forme d'imperceptible cynisme permettant à l'auditeur attentif de remarquer que ces éléments sont des instruments dans leurs mains et non l'inverse. Et les réussites de s'enchaîner: 'Beauty can't die', 'The ground beneath our feet', 'La fol amour' ou un 'Reach for the ground' plus désabusé dans ses textes ('Alcohol and horses, your muse kept entertained, that self destructive lifestyle stagger towards your end, the bed's on fire again. Empty glasses, still the answers to be found. Much lamented faces, I'm reaching for the ground')...Est-ce pour cette raison que figurent dans le livret une photo du journaliste anglais Jeffrey Bernard connu pour sa passion de l'alcool, ainsi qu'une autre de Tallulah Bankhead, actrice à la carrière au final médiocre qui s'en contentera avec classe et reconnaissance ? Disque sans prétention, 'Reach for the ground', brille pourtant de sa sincérité, de son approche personnelle libre de tout carcan et se révèle du coup diablement excitant...'Même les gueules de bois de nos cauchemars contiennent un peu de douce nostalgie'...C'est écrit sur l'étiquette.

note       Publiée le mardi 28 septembre 2010

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Reach for the ground" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Reach for the ground".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Reach for the ground".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Reach for the ground".