Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSutcliffe Jügend › We Spit On Their Graves

Sutcliffe Jügend › We Spit On Their Graves

k7 • 112 titres • 537:28 min

  • Anna Rouglsky (Lustmord)
  • 1Kill, Kill, Kill!
  • 2Keighlet Alleyway
  • 3Whores Endlosung
  • 4Sutcliffe Youth
  • 5Lustmord (Filthy Whores)
  • Olive Smelt (The New Breed)
  • 6Unite
  • 7Sex Beast
  • 8Pleasure Corpse
  • 9Entfernung
  • 10The New Breed
  • Wilma Mc Cann (Meanns)
  • 11Strangulation
  • 12Electric Tool (Filthy Whores 2)
  • 13Poison
  • 14Sexual Abuse (L.C.A.)
  • 15Screwdriver
  • 16Ballpen Hammer (Ripper Attack)
  • Emily Jackson (for Reinhard Heydrich)
  • 17Schutzstaffelkill
  • 18Reinhard Heydrich
  • 19Selektion
  • 20Dictator Rule
  • Marcella Claxton (Necro-Sadism)
  • 21Necro-Sadism
  • 22The Fuckery
  • 23Severed Cock
  • 24Ejaculation Centre
  • 25L.C.A.
  • Irene Richardson (Hammer Deaths)
  • 26Wilma Mc Cann
  • 27Emily Jackson
  • 28Irene Richardson
  • 29Patrica Atkinson
  • 30Jayne Mc Donald
  • 31Jaen Jordan
  • 32Helen Rytka
  • 33Yvonne Pearson
  • 34Vera Millward
  • 35Josephine Whitaker
  • 36Barbara Leach
  • 37Marguerite Walls
  • 38Jaqueline Hils
  • Patricia Atkinson (Ejaculation Centre)
  • 39Erection Centre
  • 40Sex Master 
  • 41Coprolagnia
  • 42Untitled
  • jayne Mac Donald (KZ)
  • 43Slaughterhouse
  • 44F.P.S.C.
  • 45Sodomy
  • 46KZ 1
  • 47KZ 2
  • 48KZ 3
  • Maureen Long (Seven Tortures)
  • 49Seven Tortures
  • Jean Jordan (Assault)
  • 50Edmund Kemper
  • 51Assault
  • 52Degradation
  • 53The Sex
  • 54P.H.L.
  • 55New Solution
  • Maralyn Moore (Sex Attack 1)
  • 56Whores Death
  • 57Male Supremecy
  • 58Cock Dominant
  • 59Battered Corpse
  • 60Exersise Your Will
  • 61Sex Attack 1
  • Yvonne Peason (Sex Attack 2)
  • 62Death Squad
  • 63Family Scum
  • 64Metal Pump
  • 65PHL
  • 66Sex Attack II
  • 67The New Killings
  • 68Wombaphillia
  • Helen Rytka (Vachers Way)
  • 69Fetches
  • 70Vachers Way
  • 71Human Disregard
  • 72Forward
  • 73King Lan
  • 74Storm Detachment Hitler
  • 75The Dominant Force
  • 76Anal Canibalism (For Albert Ash)
  • Vera Millward (From Hell)
  • 77Anti
  • 78Less Than Nothing
  • 79Argyll Square
  • 80Foetos Death
  • 81Sodomy
  • 82Dominator
  • 83I Came Only To See Your Death
  • Josephine Whittaker (L.C.A.)
  • 84Queen Myra
  • 85New Camps
  • 86L.C.A.
  • 87Broadmoor
  • 88This Is Pommerenkke
  • 89Psychopath
  • 90SS 1982
  • 91Headwounds
  • Barbara Leech (Eighties Porn)
  • 92Peadophillia
  • 93Sex Submissive
  • 94Corpse Fuck
  • 95In The Face
  • 96Bring Down The Whip
  • Marquerite Walls (Bringing Down The Whip)
  • 97Paedophillia II
  • 98Sex Submissive II
  • Upaghya Barbara (Ten Hours)
  • 99Ten Hours (For Paul Corrigan)
  • Teresa Sykes (National Force)
  • 100Faulklands National
  • 101Military Force
  • 102Energy Man
  • 103Buggery
  • 104Mantal
  • 105The Shit
  • 106Psychopath
  • 107Now .!
  • 108Self Mutilation
  • Jacquline Hill (In The Face)
  • 109S.D.
  • 110More Deaths
  • 111Trained To Murder
  • 112Body Battering

line up

Kevin Tomkins, Paul Taylor

remarques

Chaque face est dédiée à une victime de Peter Sutcliffe

chronique

Plus c'est long, plus c'est bon, nous enseigne le ô combien sensé dicton populaire. Alors quand au concours de bite du power electronics, c'est Sutcliffe Jügend qui dégaine le plus gros braquemard (imagine : 112 morceaux pour près de neuf heures de torture sonore !!), tu peux te préparer à l'extase du siècle, le genre d'orgasme qui te déchire en un instant, à te briser la nuque, à incarner le temps d'une giclée stérile la langue convulsive du pendu qui croit naïvement pouvoir se débattre contre son destin. Tu peux t'attendre à de l'insoutenable et à aimer ça de tout ton être, la vaseline à portée de main, comme si ton accomplissement de vermiceau rampant en dépendait. Tu peux envoyer paître les minables qui ne comprendront jamais comment tu peux bêler de plaisir sur du PE, ceux qui ne savent pas qu'aimer se frotter à plus fort que soi procure les plaisirs les plus intenses, qu'écouter Sutcliffe Jügend 10 cassettes durant, c'est foutre sa main au dessus de la flamme pour voir celui qui flanchera le premier. Car ce que tu recherches, c'est la jouissance dans le rapport de force, jusqu'à cette fameuse décharge d'endorphine qui viendra recouvrir la douleur auditive et mentale : t'adores ça, tu vis pour ça. C'est toi qui sexualises tout ça, tu ne sais pas vraiment pourquoi, ça relève du tropisme, du fantasme, d'un vague désir inassouvi. Et c'est d'une efficacité sans nom : grinçant, brutal et vicieux. D'un point de vue sonore, la valeur de chaque morceau pris séparément n'excède pas celle de sa violence intrinsèque, mais le tout, lui, transcende toute dimension de violence, d'inconscient, d'explication, de justification, de beauté. Par-delà morale et perversion, la musique de SJ porte en elle l'hygiène du parricide et la rédemption de l'infanticide. C'est fort, c'est vital à en pleurer. Après ça, tu peux crever.

note       Publiée le samedi 25 septembre 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "We Spit On Their Graves".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "We Spit On Their Graves".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "We Spit On Their Graves".

Kronh › dimanche 25 décembre 2016 - 19:05  message privé !

Puissant. Le silence s'impose, après ça. Pour l’anecdote; ce monstre a été, je crois, le plus long album studio édité sur un label de l'histoire de la musique au moins jusqu'au "Blue Guitars" de Chris Réa.

Joyeux Noël, Peter!

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › dimanche 25 septembre 2016 - 01:09  message privé !

Vu sur unlabel.net : "Other New Releases Coming Soon:

Sutcliffe Jugend - 'S L A V E S' 6 album box set (completed, artwork in progress).

Sutcliffe Jugend - 'Campaign 1979-82' including the full 'We Spit On Their Graves' set (in progress)."

Note donnée au disque :