Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNile › Black seeds of vengeance

Nile › Black seeds of vengeance

cd • 12 titres • 42:47 min

  • 1Invocation of the gates of aat ankh es en amenti
  • 2Black seeds of vengeance
  • 3Defiling the gates of ishtar
  • 4The black flame
  • 5Libation unto the shades who lurk in the shadows of the temple of anhur
  • 6Masturbating the war god
  • 7Multitude of foes
  • 8Chapter for transforming into a snake
  • 9Nas akhu khan she en absiu
  • 10To dream of ur
  • 11The nameless city of the accursed
  • 12Khetti satha shemsu

informations

line up

Karl Sanders (guitare, voix, claviers), Dallas Toler-Wade (guitare, voix), Chief Spires (basse, voix), Pete Hammoura (batterie [10], voix)

Musiciens additionnels : Ross Dolan (voix [12]), Mostafa Abd el Aziz (argoul [1]), Aly et Maher el Helbney (respirations [11]), Mohammed el Hebney (voix additionnelle [12]), Derek Roddy (batterie, voix), Gary Jones (voix [3, 6, 12], Scott Wilson (voix [10]), choeurs [12]), Bob Moore (voix [12]), Boz Porter (voix [3])

chronique

Chroniquer ce deuxième album de Nile est d'une simplicité enfantine : vous prenez celle de "Amongst the catacombs of Nephren-ka", et vous vous dites que ce "Black seeds of vengeance" est le même en "plus" : plus de blast beats, plus de solos, plus de technique, plus d'instruments traditionnels... Malheureusement ce n'est pas pour autant que l'album est meilleur. Au contraire même, à force de vouloir inclure un max de riffs, de blasts beats et plus globalement de violence, le groupe a perdu ce côté inquiétant présent sur le premier album. Certes, certains passages sont excellents ("Le refrain de "Black seeds of vengeance", l'excellent "Masturbating the war god" ou le très doom "To dream of Ur"). Bref, je ne vais pas m'attarder, si vous avez aimé le premier album, vous avez de très fortes chances d'aimer celui-ci. Mais autant que vous soyez prévenus, ça bourrine vraiment dans tous les sens, parfois inutilement ("Multitude of foes"), l'ambiance "orientale" est là, mieux intégrée (voire quasi symphonique !), mais moins, comment dire, organique ? Bref, vous l'avez compris, je n'ai pas accroché sur ce disque, mais je lui reconnais quand même ses qualités : il est très original, bien construit, varié, et fait office de bouffée d'air dans le monde vicié de gore du death metal...

note       Publiée le jeudi 2 mai 2002

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Black seeds of vengeance" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Black seeds of vengeance".

    notes

    Note moyenne        34 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Black seeds of vengeance".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Black seeds of vengeance".

    born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

    Après, personnellement même quand une pochette est vilaine (comme est celle de Wicked), je reste très réceptif aux couleurs, a minima, et en l'occurrence ce rouge est de mise.

    Note donnée au disque :       
    Coltranophile Envoyez un message privé àColtranophile

    C'est prévu.

    Note donnée au disque :       
    born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

    Si tu veux du bon cinéma (mais pas du Joel Schumacher ou je ne sais qui comme avec Those Whom the Gods Detest), du truc de riche mais avec du sang, à mon sens il faut "partir sur" Annihilation of the Wicked. C'est pas aussi charbonneux que Black Seeds ou Darkened Shrines, mais c'est un de leurs sommets de sauvagerie, dans mon souvenir, le dernier signe de ça, même. Mégalo quand ça voulait encore dire un peu de folie, genre.

    Note donnée au disque :       
    Coltranophile Envoyez un message privé àColtranophile

    Comme beaucoup, j'avais découvert Nile avec le suivant, m'étant depuis longtemps désintéressé du Death. Sur le papier, ce n'est pas du tout mon truc, du death la fois technique et brutal avec des apports "exotiques". Je l'avais trouvé tout de même un peu indigeste sur la longueur sans pouvoir en nier les qualités. Plus d'excès que de défauts. Je trouve celui-ci plus séduisant, un coté plus lisible, un peu Cecil B De Mille en noir et blanc, moins de Technicolor qui brûle les pupilles.

    Note donnée au disque :       
    dimegoat Envoyez un message privé àdimegoat
    avatar

    Je trouve que ce Black Seed est celui qui a le plus de fumet et de caractère. Et puis il y a To Dream of Ur.

    Note donnée au disque :