Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSamael › Reign of light

Samael › Reign of light

cd • 12 titres • 46:18 min

  • 1Moongate3:31
  • 2Inch'Allah3:29
  • 3High above3:57
  • 4Reign of light3:50
  • 5On Earth4:02
  • 6Telepath3:34
  • 7Oriental dawn4:24
  • 8As the sun3:39
  • 9Further3:59
  • 10Heliopolis3:57
  • 11Door of celestial peace4:06
  • 12Telepathic (bonus track)4:20

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Vorph (chant, guitare), Xy (batterie, claviers), Masmiseim (basse), Marko (guitare)

remarques

chronique

Quelques années après "Eternal" et son changement de direction musicale pour le moins radical, Samael revient avec "Reign of light" qui confirme cette orientation. Les suisses continuent également d’explorer toutes les facettes de leur electro metal et montrent une nouvelle fois leur avant-gardisme. Ainsi, on est tout de suite saisi par l’aspect quelque peu tribal/oriental de la première chanson "moongate" ou de "high above". Quant à "telepath" ou "oriental dawn" on pourrait en parler en terme de : Dimmu Borgir vs electro. Il ne faut pas oublier en effet, malgré le caractère novateur de la musique de Samael, que c’est à l’origine une formation black metal. Le cœur de l’album reste tout de même le très beau "on Earth", un superbe appel à la fraternité sur fond d’une musique très solennelle et un peu martiale dans le rythme. Je met 6 sur 6 à ce chef d’œuvre même si j’aurais souhaité plus de morceaux qui se différencient des autres, comprenez encore plus d’originalité et de variété. Mais nul ne peut contester désormais que Samael, qui atteint le sommet de son art, dispose de 20 ans d’avance sur le metal contemporain. Grandiose.

note       Publiée le samedi 11 septembre 2010

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Dioneo
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Reign of light" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Reign of light".

notes

Note moyenne        14 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Reign of light".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Reign of light".

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo  Dioneo est en ligne !
avatar

Y'a des refrains quand-même assez Notre Dame de Paris, des passages (uh uh) Rammstein + simili-rap (Gulo disait Die Krupps hétéro, ça résume pas si mal) qui me laissent toujours dubitatif, là-dessus... En même temps c'est foutrement bien foutu, ils arrivent à ne pas nous balancer des sonorités cheapos, je trouve, la plupart du temps, ce qui n'est pas évident dans cette otpique cyber-électro-métal-oratorio-oriento-truc... Voilà : toujours partagé entre l'envie de me marrer comme un con devant tant de sérieux bizarrement placé et celle de me laisser charmer l'oreille, avec ce disque. Et toujours il me fait me poser cette question, que toujours je me retiens d'aller vérifier : "c'était comment déjà, Moi Dix Mois ?"... (EDIT : Bon, As the Sun a définitivement eu raison de moi - et de la troisième boule que je lui avais retrouvé, la réécoute pas encore achevée).

Message édité le 12-02-2022 à 14:15 par dioneo

Note donnée au disque :       
GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Allez après celui-ci, je reprendrai l'écoute à partir des débuts du groupe. Toujours charmé par ce son puissant, maîtrisé, avec un sens certain de la compo tubesque. Le chant sur Moongate me rappelle quelquechose d'autre sans que j'arrive à mettre un nom dessus...

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

boudiou, du die krupps hetero

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici Envoyez un message privé àJacques Capelovici

Au fait, avec Finntroll et Christ Pourri : http://www.samael.info/Above/index.html

sourdicus Envoyez un message privé àsourdicus

"dispose de 20 ans d’avance sur le metal contemporain" quand même un peu poussif, même si ça n'est qu'un avis. Samael fait du metal electro relativement basique, et ce en 2004. Si ils ont 20ans d'avance, que dire du 666 de DHG?