Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNits › Nescio

Nits › Nescio

cd • 2 titres • 00:00 min

  • 1Nescio
  • 2Man of straw

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

remarques

chronique

Idéalement, il ne faudrait pas chroniquer les Nits. Ben oui, lisez un peu les critiques, tous sans exception à genoux devant ce groupe hollandais tranquille et sans histoires depuis sa création en 74 (une longévité qui fait penser aux Sparks, au passage…). Tous vous diront qu’il s’agit du "secret le mieux gardé" de la pop ou de la hollande, c’est selon. Or le propre d’un secret, c’est qu’une fois qu’on en a parlé, il n’est plus un secret. Idéalement, il faudrait garder ce Nescio pour soi, comme un talisman lové au creux du cœur, comme un abysse de mélancolie et de grâce. C’est une lente dérive sur la solitude d’un marais en été, baigné par la lumière d’un piano resplandissant et volubile. C’est aussi un des trucs les plus bouleversants que j’ai jamais entendus, doté d’un break tout en intensité et en clair-obscur, qui contient à lui seul plus d’émotion que la discographie entière d’un groupe pop lambda. "I jumped from a bridge and went swimming for hours, nobody’s looking". On pourrait citer Scott Walker, mais le tempo légèrement tropical ainsi que la douce brise d’été qui caresse notre échine fait dévier notre barque loin de cette dernière balise. Peut-être les Legendary Pink Dots se sont déjà approchés de ces marais enchantés, avec leurs arrangements lents et précis ? (Coincidence, ils vivent en hollande, à croire qu’ils ont été influencés…) Mais la voix est bien éloignée puisque Henk Hofstede est ici plus proche d’un ténor italien que d’autre chose. Je crois qu’à ce stade de beauté, il n’y a plus qu’à se taire et écouter, ou éventuellement regarder les deux clips doucement fantasmagoriques qui illustrent à merveille cet ilot de spleen nappé de crème mystique. Si vous aviez déjà été intrigué par la venue imprévue d’un vieil ami de vos parents, étant gamin, si possible venu d’un pays lointain et avec un fort accent inconnu, alors vous ressentirez le même genre d’émotion ici. La face B, comme par politesse, n’est pas vraiment une chanson, mais une expérimentation soft refermant en douceur cette page somptueuse de l’histoire de la pop. La pochette, sans plus d’explication, montre 3 adolescents du début du 20ème siècle en randonnée de montagne, avec la mention "None of the four will ever forget that eerie journey". Neither will us, and neither will you, reader.

note       Publiée le vendredi 27 août 2010

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Nescio" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Nescio".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Nescio".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Nescio".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

S'écouter les Nits en regardant tomber la neige la nuit...C'est...waow.

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Tiens, je découvre le live "Urk" des Nits en ce moment dans lequel figure par ailleurs ce "Nescio" et qui est vraiment excellent, tout ça pour dire que les Nits c'est quand même la grande classe au niveau pop (pas loin derrière XTC).

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo  Dioneo est en ligne !
avatar

(De rien...)

Les débuts sont vraiment assez différents des Nuits ou de Wool, hein, par contre. In the Dutch Mountains, oui. Par exemple...

(Et je ne connais pas ce single, pour ma part mais ça devrait se rectifier...)

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Des nits je ne connais guère que les Nuits (merci à Dioneo) ; pas si éloigné des Pink Dots dans un sens même s'ils sont plus cravate qu'écharpe rouge

ellington Envoyez un message privé àellington

j'ai déja dit ça dans un topic mais là , c'est la bonne place : il existe une boite de 10 cd pour 40 euros avec moult chefs d'oeuvre du groupe cheri . Ce " nescio " y figure , ainsi que les albums paradisiaques : " In the dutch mountains " , " giant normal dwarf " , " ting " et le meilleur double live de l'histoire de la pop " urk " . 40 euros , messieurs dames , et votre vie devient belle ( et triste ) , allez , allez !

Note donnée au disque :