Vous êtes ici › Les groupes / artistesZZounds › The curse of Zounds

Zounds › The curse of Zounds

cd • 20 titres • 76:14 min

  • 1War / Subvert
  • 2Can't Cheat Karma
  • 3Demystification
  • 4Great White Hunter
  • 5Fear
  • 6Did He Jump
  • 7Little Bit More
  • 8This Land
  • 9New Band
  • 10Dirty Squatters
  • 11Loads Of Noise
  • 12Target / Mr. Disney / War
  • 13Dancing
  • 14True Love
  • 15More Trouble
  • 16Knife
  • 17Biafra
  • 18Not Me
  • 19Fear
  • 20Wolves

line up

Joseph Porter, Laurence Wood, Martin Neish, Steve Lake, Tim Hutton, Tony Dickens

remarques

chronique

Styles
punk
post punk
Styles personnels
anarcho-post-punk

C’est fou le nombre de groupes que l'Angleterre peur receler en son sein... Il faut croire que l’idée de Joe Strummer des Clash d’offrir une guitare à tout gamin qui fête ses 16 ans était en fait une réalité de l’autre côté de la manche. Les Zounds (sans « the ») sont l’une de ces formations totalement passée à la trappe de l’histoire mais que l’on retrouve en influence underground d’une myriade d’autres groupes hétéroclites, parfois bien inconnus eux-aussi. Combien de fois aurai-je retrouvé leur nom cité, en me demandant qui étaient ces types au nom m’évoquant surtout quelque chose de pop, voire de new wave ingénue. En fait, Zounds est la contraction de « Jesus’ wounds », un juron se voulant très grossier inventé par Shakespeare, et il s’agit d’un groupe d’anarcho-punk ayant tout de suite viré poppy et joyeux, et dont le seul disque trouvable sur le marché est cette anthologie à la pochette cheap où des bobbies à la face de lutins maléfiques arrosent le parlement briton d’essence pour alimenter un incendie ! Plus anglais, tu meurs ! Et effectivement, dès War-Subvert, on retrouve une voix somme toute assez classique, proche de Terry Hall des Specials, avec toujours un accent typiquement british… Pas courant pour de l’anarcho-punk, déjà. En fait, le groupe semble n’avoir été rattaché à ce mouvement que par son orientation politique. Ainsi, ils ne se privent pas dès ce premier titre d’envoyer une basse vigoureuse comme un jeune chien fou, ultra-punky et punchy, qui rappellerait presque 'J’aime regarder les filles' de Patrick Coutin ! C’est dans le même esprit que s’enchaînent ensuite les petites bombes pop-punk typiquement anglaises, très rythmées voire dansantes, comme Can’t cheat karma et surtout Demystification, reconnue comme leur tube. Vers la 5ème piste, le chant de guerre Fear - qui semble sonner la rencontre de la culture hooligan et du hardcore US (je ne rigole pas, ce morceau tue) - l’atmosphère commence tout de même à s’alourdir, à l’image de cette épaisse fumée noire sur ciel rouge sang de la pochette. Et c’est là que les Zounds choisissent de larguer sur nos pauvres oreilles peu méfiantes le terrible Did He Jump, véritable monument tourmenté et épique, récit de 8 minutes du suicide d’un marginal aux paroles cinglantes et abordant avec intelligence un sujet difficile, et finalement bien peu abordé sous un angle autre que « je suis le chanteur, je vais me suicider ». Il y a une vie qui bouillonne ici, désespérée, sauvage, palpable. Allez, une petite comparaison outrancière pour vous inciter à vous y pencher : si les Clash avaient sorti un titre comme celui-ci, qui au passage ridiculise le soi-disant dogme des 3 minutes maxi pour une chanson punk, eh bien gageons qu’on le considèrerait comme l’un de leurs tout meilleurs morceaux. Dommage qu’après cela, le reste de la compil nous abandonne progressivement à un léger ennui… La qualité est toujours là bien sur, mais le groupe peine à se renouveler, sauf sur un Dancing intéressant mais embryonnaire. Les démos et live de la fin du disque sont à ce titre nettement moins aboutis que la première dizaine de titres… A checker impérativement cependant, ne serait-ce que pour Did He Jump.

note       Publiée le dimanche 22 août 2010

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The curse of Zounds".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The curse of Zounds".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The curse of Zounds".

ericbaisons › dimanche 22 août 2010 - 21:05 Envoyez un message privé àericbaisons

Pour info ils ont sorti un seul album (qui porte le meme nom que la compil ici-presentée), une poignée d'EP et de singles, le tout ayant été réédité dans cette compil

Note donnée au disque :       
ericbaisons › dimanche 22 août 2010 - 21:00 Envoyez un message privé àericbaisons

7/6 pour Did He Jump bien sur.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › dimanche 22 août 2010 - 21:00 Envoyez un message privé àericbaisons

totalement sous-estimé. Ici aussi

Note donnée au disque :       
Shelleyan › dimanche 22 août 2010 - 20:55 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

ça alors, je l'ai reçu la semaine dernière ! J'aime bien Zounds, pour moi ce sont un peu les Jam de l'anarcho-punk. Sous une apparence plus gentille que les autres groupes du genre, leur message n'en demeure pas moins sans la moindre concession...je suis globalement d'accord avec la chronique et je trouve que ce groupe se doit d'être entendu. Totalement culte chez les fans d'anarcho !

Note donnée au disque :