Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDownload › FiXeR

Download › FiXeR

cd • 10 titres

  • 1Bell Ringoor 5:45
  • 2Zass Pie 5:59
  • 3Uhm 5:57
  • 4Krakatoa Pt 1 2 And 3 8:40
  • 5Neuron Proper 6:07
  • 6Sorcear 4:53
  • 712 Yearsblows 4:37
  • 8Starving 4:13
  • 9Eruption 4:46
  • 10Hoorse 8:03

line up

Cevin Key, Phil Western

Musiciens additionnels : Otto Von Schirach, Mark Spybey, Databomb

remarques

chronique

Il aura fallu cinq ans pour que le projet se remette sur pied, attendant patiemment le retour de Mark Spybey. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis l'électrique et éclectique Furnace, sorti douze ans auparavant ; que reste-t-il donc comme horizon pour une telle formation ? Sans doute l'électronica limpide de FiXeR ne répondra encore pas à cette question puisque reprenant sans risque le chemin emprunté depuis III ; celui d'une techno expérimentale douce et nébuleuse, en constante mutation. Les visuels hyper léchés ne suffiront pas à masquer pourtant une petite déception : la prise de risque sur ce disque est quasi-inexistante au regard de la discographie du groupe et de ses projets parallèles. Une fois que l'on a parcouru le génial 'Brood' de Beehatch (ovni psychédélique par Mark Spybey + Phil Western) par exemple, il est impossible de ne pas considérer FiXeR comme une simple variante technoïde dudit ; à savoir un savant mélange de dub psyché, d'improvisations imprévisibles des vieux Download et de la techno feutrée des travaux modernes de cEvin Key. C'est fort beau, certes, mais cela sent la redite au milieu de ces rythmiques alambiquées et ces jeux de textures scintillantes. Les deux titres qui sortent du lot à mon sens sont le long et vibrant 'Krakatoa' pour ses airs de Coil/SoiSong qui se développent en toute beauté au milieu d'effets et de mesures que n'auraient pas reniées Autechre ; puis 'Neuron Proper' pour ses échos orientaux assumés et très réussis. Difficile du reste d'apposer des mots sur ces belles suites d'expérimentations IDM dont aucune ne dépasse ni ne contredit l'autre ; et une fois de plus l'apport d'Otto von Schirach n'apporte pas grand chose au schmilblick (waouh, des amen breaks, quelle audace). Reste in fine un disque solide et cohérent mais qui aurait pu être bien plus, si cEvin Key voulait bien se sortir la routine musicale dans laquelle il a fini par piéger ses différents projets.

note       Publiée le samedi 14 août 2010

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "FiXeR".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "FiXeR".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "FiXeR".

born to gulo › mercredi 25 août 2010 - 13:15  message privé !

merci à toi (grand fan de III aussi)

üflrü dü zbrrü › mercredi 25 août 2010 - 11:42  message privé !

Je trouve aussi le Beehatch bien mieux que tout ce qu'a sorti Download depuis Effector. On a moins l'impression d'entendre des "chutes" remixées.

grinningFace › lundi 23 août 2010 - 23:04  message privé !

Si tu as d'autres pépites de ce genre ne te prives pas, je suis preneur... Et encore merci !!!

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 23 août 2010 - 22:58  message privé !
avatar

C'est prévu, tu t'en doutes... mais j'ai prêté le CD à quelqu'un pour le moment

Note donnée au disque :       
grinningFace › lundi 23 août 2010 - 22:54  message privé !

Je viens de prendre une sacrée claque... FiXeR ??? Nop !!! L'album est pas mal (peut être un poil mieux qu'Effector) mais loin derrière III.... Non, c'est Beehatch, sur le conseil de tonton Wotzy, je suis aller voir du côté de Lens Record... "Brood" est beau à pleurer. J'y ai retrouvé l'âme que j'aimais dans Download (du III surtout) et... dans Coil. Envoutant. Un chro serait bienvenu pour faire découvrir cette musique malade à écouter dans le noir.

Note donnée au disque :