Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDThe Deadfly Ensemble › A seed catalog for exctinct annuals

The Deadfly Ensemble › A seed catalog for exctinct annuals

  • 2008 • Trisol Tri332CD • 1 CD digipack

cd • 11 titres

  • 1Intro
  • 2Polymelia and the satyr
  • 3Revenge on the nursemaid
  • 4Meaty bones and porridge
  • 5The adventures of Jonas Mauken
  • 6Dirty weather
  • 7Queen Maude's pirates
  • 8Ursusarktos the bachelor
  • 9Dishonest corset
  • 10Tiny little things
  • 11Lecture: the pre-decimalization monetary system of Great Britain

enregistrement

Armanda Haus, Ventura, Californie, USA; Papineau Clown College, Montréal, Canada; Rupert Kessler's Moblie Sound Assault, Camarillo, Californie, USA.

line up

Marzia Rangel (violoncelle), Lucas Lanthier (chant, programmation, guitare), James Powell (basse), Dizhan Blu (percussions)

remarques

chronique

Styles
gothique
batcave
Styles personnels
cabaret batcave décadent

Il est arrivé rapidement ce second opus du Deadfly Ensemble, presque un peu trop...Certes, deux ans, ce n'est pas un si court délai mais j'avoue qu'il m'avait fallu m'habituer au premier essai, le digérer, cet étrange objet perdu entre cabaret, expérimentations enfantines, restes batcave...Véritable malle aux trésors débordant de vieilles gravures, dentelles défraîchies, fioles bizarres, perles ensanglantées, cet album poursuit dans la veine théâtrale de son prédécesseur, poussant le concept plus en avant encore. Cabaret en diable, décadent de même, ce disque délivre une collection d'histoires sur fond de valses sulfureuses où l'aspect néoclassique esquissé sur 'An entire wardrobe of doubt and uncertainty' prend ici tout son sens. Lucas Lanthier, libéré (du moins provisoirement) de Cinema Strange s'autorise même à renouer avec le batcave de 'Astonished eyes of the evening' ('Meaty bones and porridge') mais Deadfly Ensemble reste un projet à part entière et le piano de 'The Adventures of Jonas Mauken' prouve que notre homme n'entend pas le déposséder de son identité, laissant éclater un certain goût pour la musique folk ('Dirty weather') menant la danse de son timbre de fausset si aisément identifiable. Ce disque a gagné en cohérence ce qu'il a perdu en expérimentation mais il n'a en rien renoncé à la folie de son géniteur; cette accessibilité accrue permet de profiter davantage de l'originalité d'un univers sortant résolument des sentiers battus (que dire d'ailleurs du final consistant en la récitation du système monétaire britannique sur fond de percussions de bouche ?). Si le premier opus vous avait de par trop déconcerté, tentez votre chance avec celui-ci...Sa folie sombre et excentrique a le parfum envoûtant de la naphtaline et le charme des vieux greniers emplis de trésors et de rêves d'enfants pas sages.

note       Publiée le mercredi 11 août 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A seed catalog for exctinct annuals".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A seed catalog for exctinct annuals".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A seed catalog for exctinct annuals".

DummyCT › jeudi 7 juillet 2011 - 22:59  message privé !

Je dois avouer que j'ai toujours préféré Cinema Strange à The Deadfly Ensemble. Et pourtant, cet album ne cesse de me surprendre. Le violoncelle ajoute une dimension qu'on n'avait, je trouve, pas dans les CS, une dimension plus confinée et glauque. Mention spéciale à "Dirty Weather" que je trouve carrément magnifique ! (et si vous en avez l'occasion, écoutez la version solo de Lucas Lanthier, sur le "Live at Mexico City", elle est excellente !)