Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMercyful Fate › Dead again

Mercyful Fate › Dead again

cd • 10 titres

  • 1Torture (1629)
  • 2The night
  • 3Since forever
  • 4The layd who cries
  • 5Banshee
  • 6Mandrake
  • 7Sucking your blood
  • 8Dead again
  • 9Fear
  • 10Crossroads

enregistrement

Nomad Recording Studio, Carrollton, Texas, USA, octobre-décembre 1997

line up

Sharlee D'angelo (basse), Bjarne T.holm (batterie), King Diamond (chant), Hank Shermann (guitare), Mike Wead (guitare)

remarques

chronique

Rien ne semble arrêter King Diamond; depuis la reformation de Mercyful Fate en 1993, il ne cesse de jongler entre son groupe et son projet solo livrant en moyenne un disque par an avec l'une ou l'autre de ses formations. Bien sûr, un tel rythme de production ne va pas sans casse; il y avait eu le succès moyen de 'Into the unknown' deux ans plus tôt mais et surtout le départ de Michael Denner. Rien à dire sur son remplaçant, Mike Wead, il se débrouille bien derrière sa guitare, mais tout même, en dehors du King voilà l'un des musiciens d'origine qui manque désormais à l'appel; on pouvait légitimement craindre qu'une certaine complicité ne se soit perdue suite à ce changement. Visiblement, ces craintes n'étaient pas totalement fondées car 'Dead again' renoue avec l'inspiration qui manquait quelque peu sur l'opus précédent; les ambiances sont plus sombres et malsaines, alternant entre passages dépouillés ('Since forever', 'Banshees', l'intro de 'Dead again') avec les solis typiques, sans oublier les changements de timbre du King qui n'en rajoute pas trop dans les aigus. Mercyful Fate n'hésite pas non plus à se risquer à un 'Dead again' de presque quatorze minutes qui condense en ses lignes aussi bien des moments tranquilles que des passages pesants, des accélérations que des tempi lents, en gros tout ce que les musiciens sont capables de faire. Ces éléments permettent de garder une certaine fraîcheur au milieu de gimmicks qui finissent par être connus, leur évitant de sonner de manière trop redondante même si, ne mentons pas, la surprise n'est plus au rendez-vous. Reste qu'à défaut de surprendre totalement, 'Dead again' fait partie de ces albums qui assoient une réputation; la qualité de la production et le soin apporté aux arrangements, la noirceur qui s'en dégage, prouvent que malgré un emploi du temps bien chargé, le King reste au top niveau inspiration, pareil pour ses musiciens.

note       Publiée le mercredi 11 août 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dead again".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dead again".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dead again".

stickgrozeil › jeudi 12 août 2010 - 00:18 Envoyez un message privé àstickgrozeil

J'ai du mal avec celui-ci, je trouve qu'il manque d'inspiration et qu'il part dans trop de directions. Il me semble trop progressif (effectivement, ce titre de 14 mns, perso, je n'en vois pas la fin). je préfère les deux précédents dans lesquels les propos sont concis, directs et sans fioritures. Ceci dit, c'est peut être l'album de la seconde période de MF qui se rapprocherait le plus des premiers MF. Par contre, mention spéciale à Mike Wead qui prouve encore une fois qu'il est une sacrée gachette à la gratte!

Note donnée au disque :       
Shelleyan › mercredi 11 août 2010 - 14:59 Envoyez un message privé àShelleyan  Shelleyan est en ligne !
avatar

Tout à fait exact, j'ai tourné ma phrase n'importe comment. Merci ^^

The Gloth › mercredi 11 août 2010 - 13:45 Envoyez un message privé àThe Gloth

Mike Denner n'était pas le seul musicien d'origine de MF avec King : il y a toujours Hank Sherman, principal compositeur avec King.