Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHellOz › Behind the fence...it's green

HellOz › Behind the fence...it's green

cd | 7 titres

  • 1 NonSenseLand
  • 2 The S.B. complain
  • 3 Twilight area
  • 4 Witchy witch
  • 5 Rubish slippers
  • 6 The wizard song
  • 7 YellOz brick road

enregistrement

Silly Stuff Studio, France, 31 octobre 2007-8 février 2008

line up

Sir Jad (chant, basse, programmation, guitare, clavier, piano, loops), BenOz ? (chant, basse, guitare), Jelly Mary Roz (violon, flûte irlandaise, chant féminin)

remarques

Le disque propose une piste fantôme qui a tout l'air d'une répétition maladroite pour batteur débutant.

chronique

Je n'ai jamais vu ou lu 'Le Magicien d'Oz', je ne vais donc pas m'amuser à vous décortiquer les principes de l'histoire et le symbolisme qui s'y cache ('Oz' équivalant à l'once soit l'unité des métaux précieux, la magicien comme métaphore pour Marcus Hanna sénateur de l'Ohio, etc). Toujours est-il que Sir Jad (Monsieur Drama of the Spheres) s'en est servi comme base pour son nouveau projet...HellOz ou l'enfer au pays d'Oz, concept original et insaisissable, à l'image de cet album qui a tout d'un conte de sorcière (impossible de dire 'fée' après l'avoir écouté). Pour qui aurait écouté la compilation de Drama of the Spheres et notamment 'Dancing Bones', HellOz ne sera pas une surprise totale mais il n'en demeure pas moins qu'en parler n'est pas si aisé. Le premier nom qui vient à l'esprit est Nine Inch Nails, pour la démarche du moins, entre mélange d'expérimentation à coups de machines et d'éléments rock (de deathrock dans le cas présent)...Avec l'excellente mise en bouche que constitue 'NonSenseLand', c'est bien la folie des ultimes Drama of the Spheres que l'on retrouve mais avec une forme d'humour que je trouve plus menaçante: petite mélodie au piano, chant féminin, glissement de guitare et la voix masculine dans le rôle du méchant loup de l'histoire. La suite poursuit dans quelque chose de plus lourd; les structures de bases tournent de manière hypnotique, les sonorités claires sont peu présentes, une large place étant accordée aux grincements, aux mille et uns petits bruits étranges, comme dans une véritable bande-son rock. Cette impression cinématographique est renforcée de par le partage des voix accentuant l'impression de plusieurs personnages dialoguant ensemble. Niveau atmosphère, c'est réussi; une fois encore Sir Jad et ses complices font montre d'une belle maîtrise en matière de production et d'originalité. Ce disque est réellement déroutant et nécessitera probablement plusieurs écoutes pour être goûté pleinement; je reproche pourtant une longueur parfois un brin excessive de certaines pièces car malgré toutes ses qualités, ce disque ne décolle jamais totalement...Il nous enferme dans une ambiance étouffante et déploie ses morceaux comme les tentacules d'une pieuvre qui nous étranglerait lentement mais jamais totalement; un voyage incertain donc où la seule chose que l'on puisse trouver au bout de la route de briques dorées reste la folie.

note       Publiée le mardi 10 août 2010

partagez 'Behind the fence...it's green' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Behind the fence...it's green"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Behind the fence...it's green".

ajoutez une note sur : "Behind the fence...it's green"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Behind the fence...it's green".

ajoutez un commentaire sur : "Behind the fence...it's green"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Behind the fence...it's green".