Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAural Holograms › Vol.1

Aural Holograms › Vol.1

cd • 3 titres

  • 1Before The Great Stone 8:06
  • 2The Day Of Opening The Tomb 23:48
  • 3Beyond The Black Deep 41:59

enregistrement

"Before The Great Stone" enregistré au Guatemala, 1992. "The Day Of Opening The Tomb enregistré en république Tchèque, 1997. "Beyond The Black Deep" enregistré au Finnmark (Norvège), 2002.

line up

Antti Haapapuro, Jussi Saivo + invités spécifiques par pays

remarques

packaging cartonné.

chronique

Styles
ambient
drone
ovni inclassable
Styles personnels
holographic aural phenomenon

"Bodies, spirits and elementals may remain unseen, but not un-sensed. Their presence is felt through the ambiguous, long, unbroken orchestration of drone – which form a radiant, holographic path leading to loss of self-consciousness..." Amateurs des projets Aural Hypnox et plus largement de musiques ésotériques intenses, arrêtez-vous un instant ici, car c'est avec ce projet qu'Antti Haapapuro a commencé son étonnant et continuel pèlerinage dans les passages secrets qui lient notre monde à son reflet invisible. Pour l'expérience Aural Holograms, l'idée est d'enregistrer les vibrations spirituelles "sur le terrain", à savoir ici respectivement au Guatemala, en république Tchèque puis au nord de la Norvège. Pas pressé pour un sou, dix ans séparent les trois enregistrements qui ont finalement mis cinq ans de plus avant d'être livré au public. 'Before the Great Stone' avec ses mélodies éthérées fait office de courte ouverture avant les deux monstres qui s'ensuivent ; sa production volontairement vieillie lui confère un cachet intéressant mais nous sommes encore loin de ce qui fera la richesse du son Aural Hypnox. Plus familier, 'The Day of Opening the Tomb' se plonge dans le monde des morts et des cryptes, et parvient à captiver sur plus de vingt minutes à partir de voix fantômatiques répondant à des appels rythmiques extrêmement lestes et étirés. On devine une invocation lente mais ferme, envoyant dans l'air tel un sonar des vibrations d'outre-tombe par ce qui semble être un procédé gématrique similaire à celui de Z'EV. Mais le véritable morceau de bravoure ici est bien le monumental drone enregistré en Norvège, soutenu par des motifs percussifs discrets mais à la précision rigoureuse. Il semble servir la définition citée plus haut – ouvrir un hologramme, une hallucination sonore "au delà du gouffre noir", donc. À chaque nouvelle mesure, le drone monte ou descend d'une note, se densifie ou bien s'adjoint d'un accompagnement presque imperceptible au niveau conscient de par l'ampleur qu'il prend dans le champ sonore. On est de toute évidence à nouveau face à un type de musique sans aucun compromis et qui demande un état de concentration manifeste ; à défaut, de calme absolu. On se laisse porter par cette traumatisante expérience de mystification sonore réalisée avec les moyens acoustiques des plus traditionnels ; le paroxysme étant l'immense vide dans son état de conscience lorsque le silence reprend place, quarante-deux minutes plus tard.

note       Publiée le jeudi 5 août 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Vol.1".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Vol.1".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Vol.1".

Horn Abboth › lundi 14 janvier 2013 - 23:59 Envoyez un message privé àHorn Abboth

ça fait toujours plaisir de tomber par hasard sur la chro d'un disque qu'on adore et dont on ne soupçonnait même pas l'existence parmi ces pages. Ce Aural Holograms en fait partie ! Petite préférence pour le morceau d'ouverture que je trouve vraiment prenant mais trop court par rapport aux deux autres. Merci Wotz ! 4,5 boules.

Note donnée au disque :