Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDrown For Resurrection › Another failed legend ?

Drown For Resurrection › Another failed legend ?

cd | 11 titres

  • 1 Son
  • 2 Abandoned to dependence
  • 3 Commandment
  • 4 Pathological
  • 5 Thin partition between solitaries
  • 6 Prediction
  • 7 The endless shaft
  • 8 Doorway
  • 9 The third oddity
  • 10 Decline
  • 11 Little

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Orbit-X, Allemagne, automne 1992

line up

Andreas Fricke (chant, instruments), Helge Neubronner (instruments)

chronique

'Fils, tu avais presque changé ma vie...'. Tout est dans le 'presque' ainsi que le point d'interrogation du titre...J'ai toujours pensé que Drown for Resurrection avaient quelque chose de différent par rapport à la brassée de formations dark wave allemands qui émergeaient alors, un truc dans leurs textes étranges, quêtes existentialistes d'adolescents aux regards d'adultes comme perdus dans un univers qu'ils ne semblaient pas comprendre...A moins que ce ne soit leur approche différente de leurs collègues souvent en guerre contre la religion ou marqués par le romantisme noir (Das Ich, Deine Lakaien, Ghosting, Eternal Afflict, Goethes Erben...) ? Leur univers à eux est dépourvu de dieu ('Je me sens divine, je saurais que je suis divine si il n'y avait un autre Dieu en lequel je crois'), presque nihiliste ou du moins sans espoir ('Quand j'ouvre ce livre, mon âme se libère, mes yeux se dilatent, assieds-toi et écris l'introduction du livre de ta propre vie, une autre légende ratée ?'), tout cela décrit sans le moindre pathos...Et musicalement, j'ai toujours croché. Drown for Resurrection nous proposent en effet une excellente dark wave synthétique, sombre et mélodique, quelque part entre Placebo Effect et Das Ich. Les structures sont complexes, travaillées, oscillant entre des chansons calmes ('Abandoned to dependence', 'Doorway'), d'autres plus marquées ('Commandment', 'Decline'), mais toujours emplie d'une profonde mélancolie, accentuée par le chant qui s'autorise pourtant quelques éclats, lesquels sonnent plus comme des appels que de la colère, à moins que les deux ne se mêlent si étroitement qu'ils deviennent une seule entité. Ce disque, le premier, témoigne quoi qu'il en soit d'une remarquable maturité, on sent les atmosphères soignées, l'envie d'écrire de véritables chansons, pas forcément destinées à faire danser les foules (malgré une efficacité certaines des rythmes et une bonne dynamique des samples)...Tristes, déchirées, les compositions (grâce à un vrai travail sur les sonorités) n'ont rien d'opaque, elles restituent plutôt une forme de noir intersidéral, beau, infini, angoissant...

note       Publiée le mercredi 4 août 2010

partagez 'Another failed legend ?' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Another failed legend ?"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Another failed legend ?".

ajoutez une note sur : "Another failed legend ?"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Another failed legend ?".

ajoutez un commentaire sur : "Another failed legend ?"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Another failed legend ?".