Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNocturnal Emissions › Mouth of Babes

Nocturnal Emissions › Mouth of Babes

cd • 18 titres

  • 1Earroo 3:56
  • 2Eeekah 3:49
  • 3Nnaearu 4:09
  • 4Uhuhuhuh 3:57
  • 5Mmururuh 3:12
  • 6Ooerrdn 3:52
  • 7Oonaaa 3:19
  • 8Blalelala 4:01
  • 9Noolare 4:07
  • 10Eeeeurr 3:24
  • 11Ooarroo 5:13
  • 12Gooraruh 3:10
  • 13Uhuhuhuh II 3:43
  • 14Lleeehh 3:36
  • 15Eeeeurr II 4:53
  • 16Blalelalele 4:08
  • 17Lleeehh II 4:34
  • 18Uhuhuhuh III 3:44

enregistrement

1989-1990

remarques

Les "chanteurs" sur cet enregistrement ont tous moins de dix-huit mois. La première édition vinyle ne comprenait que six titres. Le CD est accompagné d'un livret exhaustif (24 pages!) sur la relation qu'entretiennent les nouveaux-nés avec le son, d'un point de vue empirique, médical puis ésotérique.

chronique

En voilà un sujet original. Sur cet album Nigel Ayers s'attaque au mystère du langage des bébés, depuis les recherches effectuées empiriquement (la documentation dans le livret est à cet égard plutôt exhaustive ; il est question d'expérience menées par Moog en 1976 sur la réaction des tout-petits en fonction de différentes comptines interprétés électroniquement) jusqu'au mysticisme du mystère des origines de la vie. Ainsi donc tous les titres tournent cette fois sur des boucles d'onomatopées d'interprètes de moins de dix-huit mois, discrêtement réhaussés de quelques mélodies ou drones en guise de fond sonore. L'effet produit sur le corps et les sens est une fois de plus au premier plan, bien plus que la construction musicale en elle-même. On tient donc là un disque hautement expérimental, magnifiquement inutile comme fondamentalement poétique. Que faire de ces dix-huit petites compositions répétitives à base de Uhuhuhuh, Eeeeurrr et autres Blalelalele ? Dans un sens, elles sont fondamentales, tout comme cette étonnante série de Raymond Scott, "Soothing sounds for Babies". L'atmosphère mystique de l'ensemble résonne de manière presque universelle – ces bébés émettent pour la plupart des sons que tout homme a produit à l'aube de sa vie ; et l'exploitation de la connaissance spirituelle du vivant a toujours été le point fort de Nocturnal Emissions. Pour autant ces morceaux n'ont ni la diversité ni la profondeur des essais plus sauvages et ésotériques tels Stoneface ou Invocation of the Beast Gods, ce qui empêche peut-être d'approfondir la lecture du sujet. Il n'en reste pas moin porté par une thématique bien trop rare dans ce milieu : celle de la beauté de la vie elle-même.

note       Publiée le lundi 2 août 2010

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Mouth of Babes" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Mouth of Babes".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Mouth of Babes".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Mouth of Babes".