Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNurse With Wound › An Awkward Pause

Nurse With Wound › An Awkward Pause

cd • 5 titres • an awkward pause

  • 1Intravenous 8:00
  • 2Two Shaves And A Shine 9:48
  • 3The Penis Fruit Loop 25:23
  • 4Lunar Cement Sidewalk 10:38
  • 5Mummer's Little Weeper 5:44

cd • 13 titres • extras

  • 1Mummer's Little Weeper (Kinky Whim Demo) 5:38
  • 2Intravenous (Unrefined Component No.1) 5:28
  • 3Disposition One 5:39
  • 4Intravenous (Unrefined Component No.2) 5:07
  • 5Disposition Two 4:46
  • 6Penis Fuit Loop (Bald And Beardless Version) 7:56
  • 7Intravenous (Plump Aerospheric Mix) 8:46
  • 8Disposition Three 5:00
  • 9Intravenous (Unrefined Component No.3) 6:17
  • 10Two Shaves And A Shine (Original Archaic Demo) 1:53
  • 11Two Shaves And A Shine (Ingredients) 1:52
  • 12Two Shaves And A Shine (Bastard Disco Version) 4:45
  • 13Mummer's Little Weeper (Mud Ooze Sloth Mix) 5:27

line up

Colin Potter, Steven Stapleton, David Tibet

Musiciens additionnels : Scara Nishizato, Taut Nishizato, Blind Dave Andrews, Christoph Heemann

remarques

La chronique concerne la 'Special Edition' en 2xCD, sortie en 2006.

chronique

Schizoïdification, action ! An Awkward Pause, un, deux disques, mais pas deux disques : enfin si, mais non, mais l'un dans l'autre. Il y a un gros single et tout son barda de survie : "Two shaves and a shine" comme tube krautrock de l'été, son remix disco pour le hit des clubs (testé et approuvé en live, ca tabasse), sa version démo et même ses élements séparés pour que toi, ami auditeur, tu puisses faire ton propre remix clefs en mains. Alors oui, morceau qui tue, brillamment résumé en sous-titre : "concerto for bouzouki and 3 piece rock group in 93 six seconds segments". Six secondes par segments, puis un silence entre chaque, sur une basse lourdement catchy qui rentre dans le crâne pour ne plus en sortir. Puis David Tibet qui chante, six par six. Puis la guitare, six par six. Et le tant attendu bouzouki. Un véritable cartoon sonore, genre les frères Cohen se mettent au rock psychédélique. Splendide ! Puis vient An Awkward Pause. Enfin pas l'album, je veux dire l'autre partie, quand tu enlèves le single et ses extensions : 'Intraveinous', 'The Penis Fruit Loop' et leurs matériaux bruts, tout le reste. Et là ca m'ennuie de le dire, mais bon, ca sent le remplissage. On dirait du compost à base de médicaments et de plantes dans lequel on aurait planté n'importe quelle graine au pif, puis laissé pousser, puis fait une salade avec la récolte. An Akwkard Pause sans 'Two Shaves and a Shine', c'est le goût qu'on a en bouche après avoir bouffé la salade, et avant le brossage de dents. Des tas de goûts indéfinissables, des relents agréables ou non, du sable qui craque. Je ne sais quoi en penser – parfois la dark ambient des deux derniers titres m'enchante et parfois elle m'ennuie incommensurablement ; l'aspect western de potager a son charme sur 'Intraveinous' mais il est toujours difficile de savoir jusqu'où tirer la ficelle de l'improvisation ; et sur 'The Penis Fruit Loop' la ficelle n'est plus seulement tirée mais juste arrachée, bouillie, mangée en potage, distillée en cidre, digérée, chiée en compost pour la salade sus-nommée. En parlant de compost, vous aurez remarqué que le gentil Stapleton vous en a laissé plein le second disque -le vrai disque, pas celui dont je parle ; enfin si, mais littéralement, enfin vous voyez- je ne saurai dire pourquoi, mais autant en profiter pour replanter quelques radis. Enfin je dis ca, j'aime bien les légumes - tant qu'on ne me demande pas d'en juger l'engrais. Allez, c'est un bon jour, je mets 4 pour l'édition spéciale et 3 pour la salade simple. Ce qui nous fait genre trois et demi, ou un demi-quatre, ou un verre à moitié moyen-bon.

note       Publiée le mardi 20 juillet 2010

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "An Awkward Pause" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "An Awkward Pause".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "An Awkward Pause".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "An Awkward Pause".

kranakov Envoyez un message privé àkranakov

NWW redevient un véhicule d'expériences sonores: le plus bel hommage de Stappleton au kraut-rock à ce jour. Et le featuring de Tibet est indispensable !

taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

Ma note vaut pour le cd normal...

Note donnée au disque :