Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cravats › The land of the giants

The Cravats › The land of the giants

cd 1 | 13 titres | 51:32 min

  • 1 Off the beach
  • 2 Terminus
  • 3 There's no international rescue
  • 4 I am the dreg
  • 5 Daddy's shoes
  • 6 Working down underground
  • 7 Ice-cubists
  • 8 Rub me out
  • 9 Who's in here with me
  • 10 Land of the giants
  • 11 The shroud of New-York (chapter 1)
  • 12 The station
  • 13 Execute his will

cd 2 | 19 titres | 60:54 min

  • 1 Still
  • 2 Triplex zone
  • 3 You're driving me
  • 4 XMP
  • 5 Firemen
  • 6 All on standby
  • 7 In your eyes
  • 8 And the sun shone
  • 9 Precinct
  • 10 The shroud of New-York (chapter 2)
  • 11 The hole
  • 12 When we will fall
  • 13 Ceasing to be
  • 14 The end
  • 15 Seance (with Paul Hartnoll)
  • 16 Still (live)
  • 17 In your eyes (live)
  • 18 Tears on my machine (live)
  • 19 I hate the universe 8live)

enregistrement

1981-1986, sauf le titre 15 en 2006

line up

RR Dallaway (chant, guitare, clavier, bandes), The Shend (chant, basse), Svoor Naan (saxophone, clarinette, effets), David Benett (batterie, percussions)

Musiciens additionnels : Orbital (en featuring sur 'seance')

chronique

A voir une pochette pareille, on n'imaginerait pas une telle formation rattachée à l'anarcho-punk, pas vrai ? Beaucoup d'ailleurs questionnent toujours la légitimité d'une telle étiquette, à commencer par The Cravats eux-mêmes...Toujours est-il que leur musique inspira suffisamment les musiciens de CRASS pour que ces derniers leur proposent de produire un single, avec même une extension sous forme d'un LP chez Corpus Christi. Comme le confessait le bassiste The Shend: 'Nous avons grandi dans la tranquillité d'une petite ville (en l'occurrence Redditch) et je ne nous vois pas vraiment comme des punks...plutôt comme des ovnis qui s'étaient trouvé un mouvement dans lequel ils pouvaient plus ou moins s'intégrer. Ok, j'avais les tifs comme le héros de 'Erasurehead' de David Lynch et des bottes oranges mais c'est juste que j'aimais les réactions que ça provoquait...en plus ça m'a empêché de devenir assistant gérant chez Tesco'. Des ovnis, assurément les Cravats le sont, à commencer par leur usage frénétique du saxophone emprunté au free jazz; eux qui démarrèrent avec deux guitares, une paire de bongos et plein d'alcool, n'ayant pas la moindre idée de la manière dont s'y prendre pour faire distribuer un disque ni quoi faire en studio réussirent à développer un univers propre. Leur musique, perçue par certains comme anarchique, n'a rien de tel, bien au contraire...Structurée, martelante, sombre et écorchée, elle propose une sorte de grand écart entre Captain Beefheart, les Stranglers, Birthday Party et Killing Joke. Avant-gardistes, The Cravats l'étaient aussi visuellement, eux qui en concert n'hésitaient pas à utiliser des bandes, un Theremin ou des machines café, tandis qu'un type passait le temps assis dans une chaise comme s'il regardait la télévision. Cette excellente rétrospective (bien que bizarrement agencée puisqu'elle mélange des titres des deux albums principaux sans logique apparente) nous propose en deux cds d'essayer de nous immerger dans cet univers particulier, quelque part entre ambiances gothiques post punk, traversées d'influences rockabilly ('The shroud of New York (chapter 1)') sans oublier le saxophone fou à la limite de la dissonance parfois mais sans jamais la franchir. Pratiquement que des tubes sur la première galette ('The station', 'I am the dreg', 'Rub me out' ou encore 'Daddy's shoes'); John Peel d'ailleurs ne s'y trompera pas, lui qui donnera très vite sa chance à ce groupe encore débutant après avoir écouté leur premier single autoproduit. La seconde partie ne ralentit pas le tempo, les chansons se profilant dans la même veine 'jazz punk' comme aimaient à l'appeler les membres du groupe, même sur les pièces plus 'tranquilles' telles que 'You're driving me'. Difficiles de résister au punk 'XMP' (les fans de X Ray Spex apprécieront), aux ambiances quasi Lynchiennes de 'Firemen' ou 'When we will fall'...Le groupe se séparera en 1986 bien que The Shend ait toujours affirmé le contraire et que les musiciens se soient investis dans nombre d'autres projets musicaux. En réalité, il réenregistreront sous le nom de The Cravats en duo avec Paul Hartnoll (Orbital) en 2006...Un EP baptisé 'Seance' dont le titre éponyme est offert en bonus; curieusement, il tient la route et reste très proche du style habituel, sans excès d'électronique. En supplément nous trouvons encore quatre morceaux live à la qualité sonore plutôt correcte nous permettant d'appréhender l'énergie scénique de nos Anglais, énergie évoquant parfois Birthday party ('Tears on my machine')...Après écoute de cette compilation, le mot 'cravate' ne résonnera plus jamais de la même manière, vous verrez...

note       Publiée le mardi 20 juillet 2010

partagez 'The land of the giants' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The land of the giants"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The land of the giants".

ajoutez une note sur : "The land of the giants"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The land of the giants".

ajoutez un commentaire sur : "The land of the giants"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The land of the giants".

Klarinetthor › dimanche 24 septembre 2017 - 20:02  message privé !

Je vous conseille toujours d'écouter le podcast du Shend (son délire sur le cuir humain - à cause du groupe Human leather - pendant la moitié de la radio l'autre jour...) Mais là si vous aimez les Cravats je vous presse d'aller découvrir les pistes du nouveau LP des Cravats (le premier depuis 37 ans) qu'il saupoudre depuis 3 épisodes. http://theshend.podomatic.com/

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 14 octobre 2016 - 13:41  message privé !

nouveau single bien in your face avec le clip speed qui va avec : https://www.youtube.com/watch?v=zny...

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 15 mars 2016 - 23:01  message privé !

ah ce clip: https://www.youtube.com/watch?v=amt... avec un chauffeur badass mais pas banal.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 7 mars 2016 - 00:59  message privé !

un single bientot sorti qui sonne relativement different des anciens Cravats, effectivement http://louderthanwar.com/cravats-ji.... Plus un autre single et un LP a venir avant la fin de l'année. Happy days.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 2 mars 2015 - 21:55  message privé !

ca va peut-etre lui donner envie de le chroniquer huhu

Note donnée au disque :