Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNexus › Wrapped in cellophane

Nexus › Wrapped in cellophane

cd • 10 titres

  • 1Evil in evil out
  • 2Sex vampire
  • 3Satan is my baby
  • 4Wrapped in cellophane
  • 5Born in razors
  • 6From all walks of life
  • 7Master of the game
  • 8These tears again
  • 9Machineries of fear
  • 10Memory lane club

enregistrement

Esoteron Studios, Athènes, Grèce, 2002

line up

Mike Pougounas (chant, programmation, claviers), P.Economakis (guitare), Costas Spanos (basse), J Sidheog Steves (programmation, loops, samples, percussions)

remarques

chronique

L'ouverture d'esprit, c'est bien; après tout, passer en vingt ans du punk au goth rock pour en arriver à manipuler l'électronique, on pourrait applaudir...Il y a pourtant un hic, s'essayer à de nouveaux genres ne s'improvise pas toujours si facilement et malgré sa bonne volonté, Nexus a quelques problèmes de ce côté-ci. Niveau bidouillages des machines, on a vu pire, l'homme se débrouille correctement mais au niveau de son chant, par contre, c'est une catastrophe. On le sent clairement peu à l'aise à tenter de moduler son timbre comme il le faisait au sein des Flowers of Romance, sauf qu'ici avec des guitares qui se veulent bourrines et une programmation technoïde, ça ne colle pas du tout, c'en est même ridicule sur ces titres vilains-méchants ('Satan is my baby', 'Sex vampire', ça fait peur, maman !). Niveau production, ce n'est pas le top non plus, ça manque cruellement de force pour une musique qui se veut rythmée. On pourrait blâmer également un mixage fort maladroit qui pousse trop le chant quand il devrait être retenu ('Born in razors'), force trop sur les guitares alors que les beats sonnent en arrière-plan mais ça ne suffirait pas pour expliquer le fiasco de ce disque. Il ne serait pas total si de fortes mélodies sauvaient l'ensemble, ce qui n'est pas le cas. On retiendra éventuellement 'Wrapped in cellophane' ou 'From all walks of life' pour ses belles nappes mélancoliques mais là encore le mixage n'est pas terrible avec ses 'bip bips' trop en avant mais disons qu'il garde au moins une vraie cohérence. On s'ennuie ferme sur cette galette produite par d'excellents musiciens mais qui n'ont visiblement pas du tout apprivoisé le style auquel ils voulaient se frotter, lequel a un peu vieilli depuis. Après un mauvais début, Nexus confirme...Personnellement, je n'ai pas eu la curiosité d'écouter la suite, j'espère juste que les albums suivants sonnent moins creux.

note       Publiée le samedi 17 juillet 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Wrapped in cellophane".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wrapped in cellophane".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wrapped in cellophane".

cyberghost › dimanche 18 juillet 2010 - 15:28  message privé !

Ha ben mince, c'est de çuilà dont je parlais en fait sur la chro de l'ep... globalement ok avec la chro, une petite étincelle un rien joydiv sur le morceau-titre, du reste c'est assez mauvais et la voix est particulièrement horrible... Ca me fait penser à l'éponyme de Pankow, en beaucoup moins bien

Note donnée au disque :