Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFlowers Of Romance › Pleasure and the pain

Flowers Of Romance › Pleasure and the pain

cd • 12 titres

  • 1Amaradina
  • 2Love means death
  • 3Kashmir
  • 4Pleasure and the pain
  • 5Who's playing Jesus
  • 6Love cammandas
  • 7Chrysalis
  • 8The royal hunt of the sun
  • 9Winter Walz
  • 10Ocean floor
  • 11Gerda and Kay
  • 12Island in the moon

enregistrement

Sierra Studios, Bluemoon Studios, Praxis Studios, Grèce

line up

Mike Pougounas (chant), Angelo Kakouratos (guitare), Harry Stavrakas (basse), Laura Ginni (claviers), Jim Koukas (batterie)

Musiciens additionnels : B.B. Romeo (batterie), C. Papatheodorou (clavier), Bay J. (guitare), T. Botinis (basse), A. Geromoschos (clavier)

remarques

chronique

The Flowers of Romance choisirent leur nom en hommage à Sid Vicious (c'était le nom de l'un ses combos pré-Sex Pistols) et s'imposèrent rapidement comme un groupe à part dans la scène punk grecque. Je passe sur cette époque riche en changements incessants de personnel (Mike Pougounas restant l'unique membre permanent depuis les débuts) pour arriver à 1990, date de sortie du vinyl 'Dorian Gray', la première en près de neuf ans de carrière (j'exclus la cassette 'Anovis'), les combos du style, chantant en anglais ayant beaucoup de mal à trouver des contrats d'enregistrement en Grèce. Le point qui nous intéresse est qu'il marque pour The Flowers of Romance l'abandon total des influences punk pour un son tourné vers le gothic rock. Cette sortie permettra au groupe d'acquérir une véritable reconnaissance dans son pays et même de se faire un brin connaître en Europe. Il faudra pourtant attendre trois ans encore pour que les Flowers of Romance assoient leur statut hors de leurs frontières grâce au disque 'Pleasure and the pain'. Dès les premières écoutes, on sent les musiciens qui ont de la bouteille (la claviériste, Laura Ginni, était d'ailleurs une des meilleures pianistes de Grèce), la production est soignée, les climats travaillés. Partant d'une base rock, les compositions évoluent dans une forme gothique aux sonorités chaudes plus proches de The Mission que des Sisters of Mercy (quelle coïncidence, Wayne Hussey produira l'opus suivant !). Les compositions sont variées, alternant mid-tempi, attaques plus directes mais toujours avec des arrangements recherchés, le chant profond de Mike Pougonas (semblable par moment à celui de Piero Pelú de Litfiba) confirmant avec brio les atmosphères. Inutile de chercher en Flowers of Romance la formation gothic rock typique, nous parlons de rock mais avec un feeling plus dépressif, une forme de mélancolie notable dans la voix mais également dans les sonorités de guitare sur les pièces les plus énergiques. Quoiqu'il en soit, ce disque difficile à terminer vu les incessants mouvements de personnel dégage une atmosphère particulière et envoûtante, plutôt personnelle en bien des aspects. 4,5/6

note       Publiée le jeudi 15 juillet 2010

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pleasure and the pain".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pleasure and the pain".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pleasure and the pain".